L’ajout du Wi-Fi réalisable sur la plupart des ordinateurs


François Picard - 18/04/2007

Une fois qu’on a goûté à la communication sans fil Wi-Fi, on aimerait y avoir accès sur tous les ordinateurs qu’on utilise, même ceux qui n’en disposent pas au départ. C’est possible de le faire avec la plupart des ordinateurs de table ou portatifs ainsi qu’avec beaucoup d’ordinateurs de poche. Il reste cependant à faire en sorte que ce soit le plus efficace possible sans trop dépenser.

Les solutions sont multiples, surtout avec un ordinateur de table ou un ordinateur portatif. Chacune a des avantages et des inconvénients mais on peut trouver facilement l’adaptateur Wi-Fi qui convient le mieux. Dans tous les cas, il est préférable de se tourner vers un adaptateur de la même marque et de la même norme que le routeur utilisé pour s’assurer un maximum de compatibilité mais ce n’est pas une obligation, pourvu que le routeur accepte les mêmes normes que les adaptateurs utilisés. Ainsi, un routeur compatible 802.11b (jusqu’à 11& Mbps) et 802.11g (jusqu’à 54 Mbps) acceptera de communiquer avec tous les adaptateurs de n’importe laquelle de ces normes. Cependant, un routeur de prénorme 802.11n ne pourra pour l’instant pas faire profiter de ses avances technologiques un adaptateur 802.11n de marque différente et la communication ne pourra s’établir que selon la norme 802.11g tant que la nouvelle norme n’aura pas été adoptée. Actuellement, la norme 802.11g est donc toujours la plus avancée et la plus sûre au niveau compatibilité.

L’ajout du Wi-Fi à un ordinateur de table

Avec un ordinateur de table, on peut ajouter dans une des fentes de la carte mère soit une carte PCI avec une antenne qui y est directement fixée, soit une carte d’interface PCMCIA dans laquelle on glisse une carte Wi-Fi PCMCIA du même type que celles qu’on utilise sur un ordinateur portatif. On peut également brancher dans un port USB un adaptateur Wi-Fi USB. Le choix dépend surtout de la position et de la distance de l’ordinateur à équiper par rapport au routeur sans fil. Une carte avec une antenne à l’arrière de l’ordinateur ou un adaptateur USB à antenne intégrée fournit un meilleur débit de données si l’antenne est tournée vers le routeur, avec le moins possible de distance et d’obstacles entre les deux.

Dans le cas contraire, il est préférable d’utiliser une antenne externe rattachée à la carte par un fil ou un adaptateur USB avec un fil qui permet de l’éloigner de l’ordinateur pour trouver un emplacement idéal et gagner du même coup beaucoup de bande passante. Lors de nos tests, un ordinateur placé à un autre étage, à une quinzaine de mètres du routeur, ne recevait que 25 % du signal avec une antenne à l’arrière de l’appareil. Après avoir remplacé l’antenne branchée directement sur la carte par une antenne sur pied avec un fil de D-Link (35 $ environ) posée sur le boîtier de l’ordinateur, la réception du signal est passée à 90 % et la bande passante était à son maximum. On peut souvent améliorer énormément la bande passante en déplaçant l’antenne de quelques centimètres seulement.

On peut trouver plusieurs antennes en magasin à moins de 50 $ mais il existe aussi des cartes PCI, comme la Hiro H50069 à 40 $, qui sont directement vendues avec une antenne extérieure rattachée à la carte par un fil et cela au prix d’une antenne seulement. Du côté des adaptateurs USB séparés de l’ordinateur, le D-Link DWL-G120 à antenne double à 35 $ ou même le Wireless G USB Network Adapter de Belkin à 45 $ seraient de bons choix mais on peut aussi utiliser un câble de rallonge USB entre d’autres modèles et l’ordinateur même si ce n’est pas très esthétique.

Le Wi-Fi sur l’ordinateur portatif

Il existe encore des ordinateurs portatifs vendus sans le Wi-Fi et ce peut être plus économique d’y ajouter un adaptateur plutôt que de faire insérer un module Wi-Fi interne fait pour l’appareil en question. Les adaptateurs Wi-Fi sur carte PCMCIA sont habituellement plus puissants et avec une plus grande portée que leur équivalent interne ou USB. Même si on peut déplacer plus facilement un ordinateur portatif qu’un ordinateur de table, un adaptateur Wi-Fi USB à fil donne une meilleure bande passante quand l’ordinateur est éloigné du routeur, comme par exemple dans un hôtel qui offre le Wi-Fi à ses clients. J’ai déjà vu le signal passer de faible en utilisant le module Wi-Fi intégré du portatif à fort en branchant à la place un adaptateur USB à fil posé sur une armoire; j’aurais aussi pu y poser mon ordinateur pour avoir le même signal mais cela n’aurait pas été très pratique.

Le prix des cartes Wi-Fi de type PCMCIA commence à 25 $ pour aller jusqu’à 200 $ selon les marques et les modèles. D’après ce que j’ai pu constater en testant une dizaine de cartes ces dernières années, il y a peu de différences entre les cartes chères et les cartes bon marché si ce n’est au niveau de certaines options de sécurité utilisées seulement sur quelques réseaux mais dont l’absence est sans risque au niveau d’une utilisation normale de l’ordinateur en réseau.

Des ordinateurs de poche avec le Wi-Fi en plus

Du côté des Palm, seulement quelques appareils sont équipés du Wi-Fi à l’achat mais, malheureusement, Palm n’a prévu la possibilité d’ajouter le Wi-Fi qu’à quelques-uns de ses modèles. Ainsi, Palm vend une carte SDIO Wi-Fi seulement pour les Tungsten E2, T3 et T5 de même que pour les Zire 72 et les Treo 700w et 700wx. Cette carte avec une portée d’une centaine de mètres coûte environ 100 $. Il suffit d’installer le pilote et de la glisser dans la fente SD de l’appareil. Les utilisateurs de Treo 650 peuvent quant à eux se tourner vers le module Wi-Fi externe de la compagnie Enfora qui ne fonctionne que sur ce modèle et coûte près de 200 dollars.

Plusieurs ordinateurs de poche sous Windows Mobile peuvent quant à eux profiter des communications Wi-Fi avec l’ajout d’une carte Wi-Fi mais il faut absolument qu’ils disposent d’une fente SDIO de technologie plus avancée qu’une fente SD ordinaire. Les firmes SanDisk, Spectec et Ambeon proposent une carte Wi-Fi de format SD pour les Pocket PC. On peut trouver sur leurs sites Web une liste des appareils compatibles. La carte SD-821 de Spectec serait celle qui donne les meilleurs résultats. Cette compagnie produit même des cartes Wi-Fi mini-SDIO et micro-SDIO pour de petits ordinateurs de poche et des téléphones intelligents. Il existe également plusieurs cartes Wi-Fi au format Compact Flash (CF) que l’on peut trouver sous des marques comme Asus, SanDisk, Socket et Spectec.

Comme les possibilités diffèrent pour chaque appareil, le mieux est de se renseigner sur Internet pour l’appareil dont on dispose. Il faut cependant se méfier parce qu’il y a beaucoup d’informations erronées sur le Web. J’en ai fait l’expérience à mes dépens en achetant un téléphone intelligent sous Windows Mobile 2003 pour Smartphone au sujet duquel j’avais lu sur plusieurs sites Web, dont ceux de trois magazines spécialisés, qu’il pouvait être utilisé avec la carte Wi-Fi miniSD de Spectec et qu’ils l’avaient vérifié. Ce n’est qu’après avoir acheté le téléphone et la carte que j’ai appris des gens de Spectec que le Motorola MPx220 avait bien une fente SDIO mais qu’elle ne fournissait pas tout à fait assez de courant pour alimenter la carte Wi-Fi. Je ne regrette pas ce téléphone intelligent, qui est une petite merveille de technologie, mais j’aurais quand même préféré avoir aussi le Wi-Fi sur l’appareil. Bref! On n’est jamais trop méfiant…




Tags: , ,