L’analyse des interférences et de la température via le port USB


François Picard - 21/03/2007

Ce que les ordinateurs font le mieux est sans aucun doute le traitement de données, mais il faut leur fournir ces données et les logiciels qui peuvent en extraire des informations intéressantes. De là sont nés divers systèmes d’acquisition de données qu’on peut relier à un port USB, certains très spécialisés, d’autres visant un plus large public comme le Wi-Spy et le Hobo data logger que nous avons testés.

Dans les premières années de la popularité des PC, le port série était beaucoup exploité pour retransmettre à l’ordinateur des données collectées par différents appareils de mesure; puis le port série a été remplacé par le bus série universel (USB) devenu standard en 1998.

C’était une grande innovation au niveau de l’acquisition de données puisqu’on pouvait dorénavant gérer jusqu’à 127 périphériques par un seul port et, en plus, on pouvait les brancher ou les débrancher à chaud alors qu’il fallait arrêter et repartir l’ordinateur dans le cas d’un port série conventionnel. Cette technologie a encore gagné de l’intérêt avec l’arrivée de la norme USB 2.0 qui passait la vitesse de transfert des données par un port USB de 12 Mbps à 480 Mbps.

Pour couronner le tout, la technologie USB permet de produire des appareils d’acquisition de données beaucoup moins coûteux, à la portée de la plupart des entreprises. À titre d’exemple, nous en proposons un qui permet de repérer les interférences entre les appareils sans fil dans la bande de fréquences 2,4 GHz et un autre qui permet d’acquérir des températures en des endroits très variés et d’en faire la journalisation puis l’analyse.

Le Wi-Spy

Quand un réseau sans fil n’a pas l’efficacité qu’on en attend, ce qu’on remarque le plus souvent lors de téléchargements anormalement lents, qui peuvent être tout simplement le résultat d’interférences d’autres appareils fonctionnant sur la même fréquence. C’est souvent le cas pour les réseaux sans fil Wi-Fi qui opèrent sur la fréquence de 2,4 GHz qui a aussi été choisie pour certains appareils téléphoniques sans fil, des accessoires sans fil d’ordinateurs et même des appareils micro-ondes ou des adaptateurs Bluetooth. C’est difficile de savoir ce qu’il en est sans avoir moyen de vérifier ces interférences.

Pour faciliter les choses, la firme MetaGeek a mis sur le marché le Wi-Spy, une clé USB avec des composants électroniques d’analyseur de spectre et un logiciel permettant de visualiser les émissions radio dans les fréquences de 2,400 à 2,483 GHz.

Avec son logiciel, cet appareil permet de diminuer ou supprimer les interférences en éteignant ou en changeant de place certains appareils. Pour se servir du Wi-Spy (acheté au prix de 120 $ environ), il suffit de le brancher à un port USB et d’installer le logiciel fourni sur disque CD ou sa mise à niveau que l’on peut télécharger du site Web de Metageek.

Ensuite, on peut voir à l’écran les « empreintes » des différents appareils qui se chevauchent. On peut arriver à déterminer à quel appareil appartient chaque empreinte en observant la différence dans le graphique à l’écran quand on l’éteint puis on le rallume. On peut aussi voir si un appareil fait moins d’interférences rien qu’en le changeant de place ou en orientant son antenne différemment. Dans le cas de téléphones sans fil, juste changer de canal peut suffire à diminuer les interférences entre le téléphone et le réseau sans fil.

Lors de nos tests, nous avons pu constater une augmentation de la bande passante de 10 à 15 % juste en remplaçant le téléphone sans fil à 2,4 GHz par un autre à 5,8 GHz. Mais, malheureusement, nous ne pouvions rien faire par rapport aux interférences venant du voisinage.

Le HOBO U10 Kit

Dans bien des cas, on aimerait connaître la température qu’il fait et son évolution à différents points d’une pièce, d’un bâtiment, d’un entrepôt aussi bien que dans un réfrigérateur, dans un boîtier d’ordinateur, dans un appareil électronique ou tout autre endroit. C’est là qu’entre en jeu le HOBO U10 Kit d’Onset avec son capteur et son logiciel qui permettent de prendre des mesures de température à intervalles réguliers et de les transmettre à l’ordinateur pour analyse.

Comme nous avons pu nous en rendre compte, les informations sont faciles à obtenir et les résultats sont assez impressionnants. En fait, de telles données de température permettent de vérifier si le système de chauffage ou le réfrigérateur fonctionnent correctement, si un thermostat est bien ajusté, s’il y a un problème d’isolation dans l’une ou l’autre des pièces d’une maison, si la température est bien équilibrée entre les différentes pièces, si un élément d’un appareil dégage trop de chaleur ou même si une plante a assez chaud ou trop. Une fois qu’on a l’appareil entre les mains, on lui trouve toutes sortes d’utilisations auxquelles on n’avait pas pensé avant.

Le HOBO U10 Kit comprend le HOBO data logger, le logiciel HOBOware Lite et un câble USB, le tout pour 90 $ environ. Le HOBO data logger (U10-001) est un petit boîtier qui renferme le capteur et son électronique, de la mémoire flash ainsi qu’une pile. Un bouton permet de l’activer et un petit voyant permet de savoir s’il est en marche.

Il faut brancher le HOBO data logger à l’ordinateur par le câble USB pour pouvoir récupérer ses données, vider sa mémoire ou le réactiver. Le logiciel est fourni en version PC et Mac. Le HOBO data logger est facile à installer puisqu’il n’y a qu’à le poser au point dont on veut tester la température durant une période donnée après avoir pressé sur le petit interrupteur. Quelques heures ou quelques jours plus tard, on récupère l’appareil pour le brancher à l’ordinateur. Le logiciel permet de récupérer les données et il fait afficher à l’écran un graphique qui montre l’évolution des températures durant la période choisie.

Ce petit appareil peut être très utile pour mieux gérer le chauffage et la consommation d’énergie électrique d’un bâtiment et de réduire ses coûts par la même occasion. Le HOBO U10 Kit a été fait pour le grand public, mais il peut aussi servir dans de petites épiceries, dans des restaurants, dans toutes sortes d’endroits où il est bon de savoir si la température est bien telle que l’on voudrait. La compagnie Onset fabrique également toutes sortes d’autres capteurs qu’on peut brancher à un port USB pour récupérer leurs données. On peut l’acheter directement sur le site d’Onset et, semble-t-il, dans quelques magasins spécialisés.

Il existe beaucoup d’autres capteurs qui peuvent se brancher à un port USB pour récupérer et traiter toutes sortes de données. Les GPS à port USB en font d’ailleurs partie tout comme beaucoup d’autres appareils qui arrivent sur le marché. Une simple recherche dans Google avec des termes comme « USB data acquisition » (DAQ en vocabulaire anglais spécialisé) et « device » devrait vous mener à des sites reliés à de tels produits. D’autres mots clés permettront de concentrer la recherche sur un domaine plus spécifique.




Tags: , ,