L’assistant numérique personnel, un produit en mutation?


Jean-François Ferland - 17/05/2006

Selon la firme Gartner, les livraisons d’unités au premier trimestre de 2006 ont été supérieures aux prévisions, mais le téléphone évolué gruge des parts de marché non négligeables.

Selon la firme d’analyse Gartner, environ 3,65 millions d’assistants numériques personnels ont été livrés au cours du premier trimestre de l’année 2006, ce qui constitue une augmentation de 6,6 % des livraisons en comparaison avec le trimestre équivalent de l’année 2005. Ce résultat est également meilleur que la prévision originale de la firme, qui avait prédit que 3,4 millions d’unités seraient livrées au cours du trimestre.

Au cours de cette période, le prix moyen de vente d’un assistant numérique personnel a été de 395 $US (environ 440 $CA), ce qui correspond à une réduction de 2,7 % du prix moyen en comparaison avec celui qui avait été établi au premier trimestre de 2005. Selon la firme d’analyse, ce niveau de prix moyen s’explique par un manque de nouveaux produits sur le marché, dont les prix de détail sont généralement élevés.

Todd Kort, l’analyste en chef à la division mondiale des plates-formes informatiques chez Gartner, indique que la forte demande des fournisseurs de services de télécommunications sans fil pour les unités qui emploient la technologie cellulaire de troisième génération UMTS (pour Universal Mobile Telecommunications Systems) dans la famille des produits orientés autour du standard GSM entraîne une pénurie de puces informatiques nécessaires à l’implantation de la technologie. Cette pénurie entraînerait un ralentissement de la commercialisation de téléphones mobiles dotés d’assistants numériques personnels.

Influence du téléphone évolué

D’ailleurs, la firme observe une certaine transition des manufacturiers vers des appareils monofonctionnels vers les produits hybrides où la téléphonie mobile constitue la fonction dominante.

Parmi les fabricants en tête de peloton, Research in Motion (RIM) se maintient encore en tête avec 929 883 unités livrées à l’échelle internationale, soit 25,5 % des unités livrées au premier trimestre de 2006. Le manufacturier a ainsi connu une croissance d’année en année de 30,8 %, alors que 711 000 unités avaient été livrées au cours du premier trimestre de l’année 2005.

Palm, l’un des pionniers du genre, arrive au deuxième rang avec la moitié moins d’unités livrées que RIM, soit 459 970 unités, ce qui représente également une diminution d’environ 25 % du nombre d’unités livrées en comparaison avec les 614 750 unités qui ont été livrées lors du premier trimestre de l’année précédente. Selon Gartner, ce niveau de livraison constitue le plus faible pour Palm depuis 1998.

Dans ces deux cas, Gartner souligne que les manufacturiers produisent davantage de téléphones évolués (smartphone en anglais) qui intègrent des fonctions d’assistants numériques personnels. Dans le cas de RIM, 517 000 téléphones évolués Blackberry de la gamme 71XX ont été livrés, tandis que chez Palm, 581 000 téléphones évolués Treo qui ont été envoyés vers les commerces.

Hewlett-Packard, qui arrive au troisième rang, a livré 421 336 unités, ce qui correspond à 11,5 % des livraisons du trimestre, mais a également connu une baisse prononcée des livraisons puisque 601 352 unités avaient été livrées au premier trimestre de l’année 2005. Mio Technology, un fabricant surtout présent en Europe, a livré 216 728 unités et a enregistré une croissance de ses livraisons de 81,2 %, alors que Dell, avec 143 200 unités, a connu une décroissance d’année en année de 34 %.

Les autres manufacturiers, avec 1 482 433 unités, ont obtenu 40,6 % des parts de marché ainsi qu’une croissance de 7,3 % en comparaison avec le nombre d’unités livrées au premier trimestre de l’année 2005.

Par ailleurs, le système d’exploitation qui dominerait le marché serait Windows Mobile de Microsoft, qui compterait une part de marché de 52,6 %. Celui de RIM arrive au deuxième rang avec une part de marché de 25,5 %, alors que celui de Palm n’obtient que 13,4 % des parts de marché. Symbian (3,6 %) et Linux (1,2 %) complètent le top cinq.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+