L’économie des TI en bref


Alain Beaulieu - 16/03/2007

Mitec perd moins d’argent – Résultats décevants pour Isacsoft – Acquisition terminée pour CMC Électronique

Mitec perd moins d’argent

Mitec Telecom a terminé le troisième trimestre de son exercice 2007 avec des ventes de 8,5 millions $, inférieures de 2,8 millions $ par rapport aux ventes générées lors du trimestre correspondant de l’exercice précédent. De cette somme, l’entreprise montréalaise a dégagé une perte nette de 2,6 millions $ comparativement à une perte nette de 2,8 millions $, un an plus tôt. Mitec conçoit et commercialise des produits de communication par radiofréquence destinés aux secteurs des télécommunications et des communications par satellite.

Résultats décevants pour Isacsoft

Isacsoft a rendu publics ses résultats financiers consolidés vérifiés pour l’exercice 2006. Les revenus ont totalisé 15,5 millions $, en baisse de 1,7 million $ par rapport à l’exercice précédent. En raison notamment d’une charge hors trésorerie pour perte de valeur des écarts d’acquisition et radiation des immobilisations de 10,5 millions $, l’exercice s’est terminé avec une perte nette de 10,1 millions $, comparativement à un bénéfice net de 1,1 million $, un an plus tôt.

« À titre de président de la société et à titre d’investisseur, je ne peux que déplorer ces résultats, a confié le président et chef de la direction de l’entreprise, Ronald Brisebois. C’est pourquoi nous avons annoncé, le 9 février 2006, notre intention d’envisager différentes stratégies, notamment la vente de la société, un regroupement d’entreprises ou une restructuration du capital, afin d’accroître la valeur pour l’actionnaire. »

Isacsoft fournit des solutions logicielles axées sur la formation en technologie de l’information et les services-conseils en intégration de systèmes. En plus de son siège social montréalais, l’entreprise a des bureaux à Québec, Paris, Londres, Cologne et La Haye.

Acquisition terminée pour CMC Électronique

Esterline Corporation, qui fournit aux secteurs de l’aérospatiale et de la défense divers produits technologiques, tels que des systèmes d’avionique, des contrôles, des capteurs et des matériaux de pointe, a complété l’acquisition de CMC Électronique. Cette dernière conçoit et fabrique des produits électroniques de pointe, dont des systèmes de gestion de vol, des systèmes de vision améliorée et des organiseurs électroniques de poste de pilotage. Outre son siège social montréalais, CMC a des bureaux à Québec, Ottawa et Chicago (Illinois). Fondée en 1902, l’entreprise emploie plus de 1 200 personnes, dont plus de 400 ingénieurs.

Grâce à l’acquisition de CMC, Esterline, dont le siège social est situé à Bellevue (Washington), compte maintenant plus de 9 000 employés mondialement. Elle exploite 35 unités de fabrication réparties dans 11 états américains, ainsi qu’au Canada, en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Chine. CMC agira à titre d’intégrateur de systèmes d’avionique de haute technologique au sein du groupe.

« CMC demeurera une exploitation autonome à l’intérieur du segment Avionique et Contrôles d’Esterline, a précisé le chef de la direction d’Esterline, Robert W. Cremin. CMC nous apporte une équipe de direction chevronnée ainsi qu’une solide base d’ingénierie et de technologie. »




Tags: , ,