Le Bluetooth : plein de ressources


François Picard - 06/12/2006

Trop de gens relient la technologie Bluetooth aux oreillettes pour téléphone, parce que c’est l’application la plus populaire, mais le Bluetooth est beaucoup plus que cela et il évolue rapidement. Nous avons testé pour vous quelques nouveaux produits.

C’est ce qu’a voulu faire ressortir le Bluetooth SIG, l’organisme qui gère les destinées du Bluetooth, en proclamant décembre Mois du Bluetooth. En visitant les magasins hors ligne et en ligne ou en consultant des listes de cadeaux possibles reliés au Bluetooth, on se rend compte que le Bluetooth a beaucoup évolué ces derniers mois et qu’il va continuer sur sa lancée grâce à des retombées très positives.

On voit le mot Bluetooth de plus en plus souvent, en liaison avec toutes sortes d’appareils et d’accessoires sans fil. Bien que très prometteuse, la technologie Bluetooth stagne parce que beaucoup de gens ne pensent pas à exploiter son potentiel ou ne savent tout simplement pas quoi faire avec. Le Bluetooth est une technologie de communication sans fil pouvant relier différents appareils, mais avec des émetteurs-récepteurs moins puissants que ceux du Wi-Fi, la technologie de transmission de données sans fil la plus prisée actuellement.

Néanmoins, on voit arriver sur le marché chaque semaine de nouveaux appareils Bluetooth, plus pratiques ou plus surprenants les uns que les autres, de l’oreillette au cadre numérique en passant par le GPS ou l’imprimante de poche. C’est une sorte de plateforme d’expérimentation de nouvelles technologies sans fil qui semble avoir du mal à faire ses frais malgré tout l’intérêt de ses applications.

Ajouter Bluetooth à un ordinateur

Même si on annonce pour bientôt une nouvelle génération de Bluetooth plus puissante, le maximum de portée est pour l’instant d’une centaine de mètres à condition que l’appareil qui émet et celui qui reçoit aient tous deux les meilleures caractéristiques possible et, surtout, qu’il n’y ait aucun obstacle entre les deux. Dans la plupart des cas, cependant, il faut s’attendre à une portée d’une trentaine de mètres ou moins, parfois seulement de 2 ou 3 mètres.

Lorsque l’ordinateur avec lequel on veut utiliser des appareils Bluetooth ne dispose pas d’un émetteur-récepteur intégré, on doit en brancher un dans un port USB et il pourra servir avec tous les périphériques Bluetooth faits pour l’ordinateur. On peut trouver sur le marché une quinzaine de modèles différents d’adaptateurs Bluetooth à brancher dans un port USB, mais il peut y avoir de grandes différences entre les différents modèles, tant au niveau de leur conception que de leur puissance. C’est important d’y faire attention si on ne veut pas rencontrer des problèmes d’efficacité lors de la combinaison d’appareils reliés par Bluetooth.

Actuellement, l’un des meilleurs adaptateurs est le Bluetooth USB Adapter de Belkin, avec une portée maximale de 100 mètres, qui ne coûte qu’une soixante de dollars, pas beaucoup plus cher que des modèles dix fois moins puissants. Il se présente comme une clé USB de mémoire flash et il est suffisamment étroit pour qu’on puisse brancher en même temps d’autres appareils dans une prise USB qui serait située juste à côté, ce qui est un avantage par rapport à beaucoup d’autres adaptateurs Bluetooth.

Le Bluetooth USB Adapter de Belkin est conforme au standard Bluetooth 2.0 EDR (enhanced data rate) avec une vitesse de transfert des données de 2,1 Mbps alors que la plupart des autres adaptateurs sont de standard 1.1 (300 kbps) ou 1.2 (720 kbps) et donc moins efficaces. On obtient un maximum de performance si on branche l’adaptateur à un port USB 2.0, mais l’adaptateur de Belkin est rétrocompatible avec tous les appareils Bluetooth des anciennes normes. Autre avantage : cet adaptateur est peu gourmand en énergie électrique et il ne prend donc que très peu de courant de l’ordinateur auquel il est branché.

Le principal intérêt de la rapidité de transmission se situe au niveau de la qualité audio obtenue entre un ordinateur, un téléphone ou un lecteur MP3 et des écouteurs Bluetooth. D’après ce que nous avons pu constater en testant cet appareil, la large bande permet de conserver un haut niveau de qualité même si d’autres appareils Bluetooth sont utilisés en même temps.

De plus en plus d’accessoires Bluetooth

Une fois qu’on a un ordinateur équipé du Bluetooth, on peut y brancher sans fil une souris ou un clavier Bluetooth, un casque stéréo Bluetooth, une imprimante Bluetooth ou une imprimante à laquelle on a ajouté un adaptateur Bluetooth… On peut mettre en communication l’ordinateur et un téléphone cellulaire, un ordinateur de poche ou un autre ordinateur équipés du Bluetooth. On peut également brancher un ordinateur portatif à un GPS sans fil Bluetooth ou mettre plusieurs ordinateurs en réseau sans fil Bluetooth.

Avec un téléphone cellulaire intelligent de type smartphone équipé du Bluetooth, on peut aussi passer par un ordinateur avec Bluetooth pour aller sans fil sur Internet pour naviguer ou envoyer et récupérer du courrier électronique. Des compagnies comme Sony, Kodak et Concord proposent également des appareils photo numériques avec Bluetooth intégré qui peuvent envoyer directement envoyer leurs fichiers de photos vers un ordinateur, une imprimante ou un téléphone dotés de la connectivité Bluetooth.

Les applications sont nombreuses, mais il faut magasiner pour trouver les appareils les moins chers. Dans tous les cas, lors de l’utilisation d’appareils Bluetooth, il faut commencer par associer ceux qui doivent communiquer entre eux, autrement dit, leur faire détecter l’autre appareil et confirmer que c’est bien avec celui-là qu’ils doivent échanger des données.

En voiture!

Parmi les applications récentes, nous notons une introduction de cette technologie dans des véhicules, comme les Acura TL, RL et TSX qui utilisent la technologie Bluetooth pour créer une interface entre un téléphone cellulaire et le système multimédia du véhicule. On peut alors voir le numéro de l’appelant sur le tableau de bord, presser un bouton sur le volant pour répondre et entendre l’interlocuteur sur les haut-parleurs de l’auto.

C’est à peu près la même chose sur les Audi A3, A4, A6, A8 et Q7 ou les BMW de la Série 7. Pour les camionneurs, on propose l’oreillette BlueParrot RoadWarrior B150-TK avec un réducteur de bruit qui permet au chauffeur de téléphoner facilement malgré le bruit ambiant élevé. La firme Blue Parrot a également conçu un système de téléphone sans fil avec casque pour les systèmes de téléphones de bureau multilignes numériques PBX avec une portée de 25 mètres environ.

De son côté, Blue Ant Wireless propose le Supertooth Light Bluetooth Speakerphone, un haut-parleur avec micro sans fil pour placer sur une table lors de conférences téléphoniques. Pour sa part, Garmin a fabriqué le GPS StreetPilot 2820 qui peut être relié par Bluetooth à une oreillette, qui peut être la même que pour un téléphone Bluetooth, pour donner les instructions vocales sur la route à suivre.

Claviers et souris

On peut également trouver un clavier virtuel Bluetooth, une invention d’i-Tech qui consiste en un clavier tracé à l’infrarouge sur une table et on peut placer ses doigts sur les touches comme si c’était un vrai clavier. Et que dire des petites imprimantes Bluetooth que la firme Zebra a conçues pour les livreurs.

Apple aussi bien que Microsoft proposent des claviers et des souris Bluetooth, Logitech des claviers, des souris, des écouteurs et des oreillettes. Samsung et Epson proposent des imprimantes qui utilisent cette technologie. Au niveau des ordinateurs de poche, les Palm Tungsten T3, T5 et T ainsi que les Zire 72 et Treo 650 supportent tous le Bluetooth comme le font de plus en plus de Pocket PC et de téléphones intelligents.

Logiquement, cela veut dire qu’on peut se servir d’un clavier ou d’une imprimante Bluetooth avec un Palm ou un Pocket PC Bluetooth, mais ce n’est pas toujours le cas pour des raisons de compatibilité ou de pilotes. Il faut donc bien se renseigner avant d’acheter un périphérique Bluetooth pour aller avec un ordinateur de poche Bluetooth. Néanmoins, les risques sont moindres dans le cas d’une imprimante ou d’un GPS, par exemple, parce que les communications à ce niveau se font selon des standards bien établis.

Les systèmes d’exploitation Windows XP et Mac OS supportent parfaitement les différents périphériques intégrant cette technologie. Et si on compte se servir de plusieurs périphériques sans fil, comme un clavier, une souris, une imprimante ou un GPS, par exemple, ce peut être beaucoup plus simple d’avoir tout en Bluetooth, mais ce n’est certainement pas ce qu’il y a de plus économique. Le prix des accessoires Bluetooth est en effet un frein important dans le développement de cette technologie et l’association Bluetooth SIG aurait tout intérêt à trouver des solutions à ce niveau de façon à attirer un peu plus la clientèle potentielle.




Tags: , ,