Le Canada a formulé 16 demandes de censure à Google


Denis Lalonde - 21/04/2010

Google vient de rendre publique une carte sur laquelle l’entreprise dénombre les demandes de censure qui lui ont été formulées par divers gouvernements à travers le monde entre le 1er juillet et le 31 décembre de 2009.

Google a recensé toutes les demandes de suppression de contenus et d’accès aux renseignements personnels des utilisateurs de ses produits et services faites par les gouvernements.

Les données révèlent que le gouvernement du Canada a fait 41 requêtes d’accès aux renseignements personnels et 16 demandes de suppression de contenus à Google durant cette période.

En ce qui concerne les demandes d’accès aux renseignements personnels, le Brésil arrive en tête de liste avec 3663 requêtes, suivi des États-Unis (3580), du Royaume-Uni (1166), de l’Inde (1061) et de la France (846).

Du côté de la suppression des contenus, c’est encore une fois le Brésil qui domine le classement avec 291 requêtes, suivi de l’Allemagne (188), de l’Inde (142), des États-Unis (123) et de la Corée du Sud (64).

Google a choisi de ne pas révéler les chiffres en provenance de la Chine. Le rapport n’indique pas non plus dans quelle proportion l’entreprise a accepté ou refusé de se conformer aux demandes des différents gouvernements.

Denis Lalonde est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.




Tags: ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW