Le Centre des congrès de Québec se dote de bornes d’accès Internet


Jean-François Ferland - 21/10/2005

Des forfaits d’accès sans fil au réseau sont dorénavant offerts à la clientèle du centre des congrès de la Capitale nationale .

Le Centre des congrès de Québec a récemment procédé à la mise en place de bornes d’accès sans fil à Internet de type Wi-Fi à l’intérieur de son enceinte afin d’offrir à sa clientèle de congressistes l’accès au Web selon une formule forfaitaire. Il s’agirait, selon l’organisation responsable de la gestion du centre, du premier édifice du genre au Québec à être doté d’un tel service.

Opérationnel depuis le mois de juin, ce service permet aux organisateurs d’événements d’offrir un accès sans fil au réseau Internet à l’intérieur des salles et des kiosques reliés à l’organisation, tout comme aux exposants et aux délégués qui participent aux événements tenus dans le centre de foire. Outre une disponibilité dans les espaces et les salles de conférence, le service sans fil est accessible à partir de points d’accès sans fil situés à divers endroits dans l’édifice voué aux conventions. Les exposants tout comme les participants peuvent ainsi accéder au Web et à leur courrier électronique au moyen d’un ordinateur portatif ou d’un assistant numérique.

« Nous sommes toujours à la recherche d’une offre de services qui répond aux besoins de notre clientèle, et le personnel des entreprises qui participe aux conventions souhaite être connecté en tout temps même lorsqu’il est absent du bureau, indique Ann Cantin du département des communications du Centre des congrès de Québec. Nous avons alors identifié l’accès sans fil à Internet comme étant le service au goût du jour pour répondre aux besoins de nos clients, qui sont intéressés à établir un ‘cordon ombilical’ sans fil avec leurs entreprises par le réseau Internet. »

La porte-parole ajoute que des consultations ont été effectuées auprès de centres de congrès américains et canadiens qui avaient déjà déployé une telle infrastructure afin d’obtenir des commentaires relatifs à l’implantation et à l’utilisation d’un tel service.

Deux réseaux

Bernard Drolet, le responsable des technologies de l’information à la Direction du développement des produits et services du Centre des congrès de Québec, explique que le centre de convention est doté de deux réseaux sans fil distincts. Le premier est composé de cinq bornes d’accès et est déployé dans les salles de conférences et d’exposition. Il est accessible par le biais d’un forfait contracté par les organisateurs d’événements, selon une tarification incluant un montant fixe et un tarif par utilisateur, pour offrir l’accès à Internet aux exposants et aux délégués participants.

Le second réseau, qui a nécessité l’installation de 26 bornes, est accessible à partir des corridors, des aires de repos et des espaces publics. Les délégués et les gens du public y ont accès en vertu d’un taux horaire ou d’un tarif événementiel, réglable par carte de crédit lors de l’établissement de la connexion initiale.

« La réaction des congressistes depuis le déploiement des réseaux est très bonne, commente M. Drolet. La formule par laquelle les organisateurs d’événements défraient l’accès à Internet pour les délégués s’avère être de plus en plus populaire et intéressante. Le nombre de connexions ne cesse de croître, ce qui démontre qu’un tel service constitue une valeur ajoutée pour la clientèle du centre de congrès. »

http://café électronique

Un café Internet, aménagé dans l’espace attitré à la détente des participants, est également doté de six postes de travail en accès libre-service. Ce café est commandité par Vidéotron, le fournisseur technologique qui a été retenu à la suite d’un appel d’offres pour offrir le service à large bande. L’installation des bornes Wi-Fi et la fourniture de la solution de gestion logicielle du service a été confiée à I-Hôtel, une entreprise de Montréal qui est maintenant connue sous l’appellation d’affaires Intello Technologies.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+