Le cou de Patrice


Patrice Guy - 18/07/2008

ERGONOMIE La mauvaise posture est souvent associée aux différentes douleurs que l’utilisateur d’un ordinateur sentira, un jour ou l’autre, immanquablement. C’est particulièrement le cas avec un portable. Explications, avec radiographie de mon cou.

Après le genou, le pied ou encore le foie de Georges, une série d’articles publiée dans le magazine Sélection du Reader’s Digest dont certains d’entre vous se rappellent sans doute, nous prenons la relève en vous présentant le cou de votre soussigné.

Après une fin de semaine de rénovations à la maison avec un bon mal de dos à la clé, j’ai dû consulter une chiropraticienne. Qui a procédé à une évaluation de la condition de ma colonne vertébrale, y compris notamment de la partie supérieure soit les vertèbres cervicales.

Au cours de cette évaluation de la santé de mon dos, j’ai évidemment dû confier que j’étais un utilisateur intensif d’ordinateur, notamment d’un portable. Comme nombre d’utilisateurs, j’ai fait le choix de travailler avec un portable comme appareil principal, en raison de nombreux déplacements ou encore pour plus facilement transporter mon environnement de travail à la maison afin de terminer la journée de travail.

Si les utilisateurs d’ordinateurs de bureau se soucient plus ou moins de l’ergonomie de leur poste de travail, c’est pire encore pour les utilisateurs de portable, appareil avec lequel on travaille dans toutes sortes de conditions et de positions. « Ce qu’on remarque souvent avec les ordinateurs portables, c’est que les utilisateurs avancent leur tête vers l’avant, pour mieux voir leur écran », souligne Marie-Hélène Boivin, chiropraticienne au Centre Chiro Express, Place Victoria, à Montréal.

Un écran qui serait d’ailleurs généralement placé trop bas, sur lequel on taperait la plupart du temps avec les bras appuyés sur la table de travail et donc placés trop haut, nous souligne Dr. Boivin. Cette position peut avoir un impact sur les vertèbres cervicales qui compenseront pour la mauvaise position de travail.

La radiographie de mon cou

Radiographie - cliquez sur l'image pour l'agrandirC’est ce type d’impact sur les vertèbres cervicales qu’on peut constater en examinant la radiographie de mon cou, prise de profil. (Vous pouvez cliquer sur l’image ci-contre pour agrandir la radiographie.)

La courbe de ma colonne vertébrale au niveau du cou est légèrement prononcée vers l’avant. Si vous suivez la pointe de la flèche dans le cercle rouge, vous remarquerez une petite excroissance sur le devant de la vertèbre, excroissance qui n’est pas observée sur les autres vertèbres. Il pourrait s’agir d’une compensation d’adaptation de la vertèbre à ma mauvaise posture en travaillant à l’ordinateur.

Cette situation est le genre de résultat que l’on observe dans le cas de personnes qui travaillent beaucoup à l’ordinateur, notamment sur un portable, m’a expliqué Dr. Boivin. « Il y a d’autres causes possibles à cette situation, par exemple un accident d’auto ou une chute dans l’enfance, mais souvent, la posture devant l’ordinateur peut expliquer cette situation », a-t-elle précisé.

Il convient donc de mettre en application les recommandations que font tous les spécialistes de la santé du dos, des ergonomistes aux chiropraticiens, qui vont tous dans le même sens, à quelques détails près.

Recommandations

En général, là où plusieurs utilisateurs de portable pêchent, c’est au niveau de la hauteur de l’écran. Si vous utilisez constamment un portable au bureau, il est recommandé d’utiliser un support rehausseur pour le portable ainsi qu’un second clavier. Mieux, branchez-y un second moniteur, correctement positionné à la bonne hauteur et à la bonne distance. Une chaise de travail, avec des accoudoirs ajustables, est également une bonne pratique ergonomique.

Voici un guide de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale de France, qui donne de nombreuses explications pratiques sur l’aménagement du poste de travail en relation avec les différents symptômes ou douleurs ressenties lorsqu’on travaille à l’ordinateur.

Sac à dos ou sur l’épaule?

Lorsqu’on utilise un portable, il faut bien sûr, le porter. J’ai eu de nombreux sacs, à dos, sur l’épaule, en bandoulière, au bout de bras, etc., et je me pose souvent la question de savoir quelle est la meilleure solution.

On a généralement tendance à sous-estimer le poids de notre portable. N’est-il pas mince? N’est-il pas léger? 2, 3 ou 4 lbs à peine. Ça, c’est sans compter l’adaptateur de secteur, quelques dossiers, stylos, calepins de notes et autres paquets de gomme à mâcher. Je vous invite à peser votre sac plein de tous ces articles, juste par curiosité.

Dr. Boivin a une préférence pour les sacs à dos, avec une sangle à la taille et deux sangles d’épaule, sacs qui permettent de mieux répartir le poids transporté et favorisent une meilleure posture.

Certains sacs offerts sur le marché offrent également des supports lombaires qui prétendent mieux s’ajuster au dos de l’utilisateur. Il faut s’assurer que ce genre de dispositif est également confortable et qu’il convient à la forme de votre dos.

Le choix d’un sac de transport n’est pas facile et est souvent une affaire de goût et d’esthétique. Notre collaborateur François Picard nous donne quelques conseils dans cet article Transporter son portatif : l’affaire est dans le sac, en passant en revue différents types de sac de transport. L’aspect ergonomique du sac devrait nécessairement faire partie des critères.

Patrice-Guy Martin est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.