Le Treo 680, un téléphone intelligent plein de possibilités


François Picard - 01/05/2007

La firme de recherche In-Stat annonce que 25 % des téléphones cellulaires utilisés dans le monde en 2010 seront des téléphones intelligents. Le Treo 680 est un bon exemple de ce que cela peut donner et c’est le premier qui est vendu déverrouillé pour un usage international, ce qu’apprécieront ceux qui souhaitent utiliser le même téléphone dans plusieurs pays avec des économies substantielles.

Les téléphones intelligents, des cellulaires à part

Souvent, on désigne les téléphones intelligents par leur nom anglais de smart phone ou smartphone. Pour sa part, l’Office de la langue française du Québec recommande l’appellation téléphones intelligents et indique qu’on peut aussi les appeler des téléphones-ordinateurs. Il s’agit d’une classe de téléphones cellulaires intégrant un ordinateur de poche avec un système d’exploitation spécialement adapté à leur processeur, à leur mémoire et à leurs petites dimensions.

Les principaux systèmes d’exploitation utilisés actuellement sont Windows Mobile OS, Palm OS, Symbian OS, RIM OS et même Linux. Ces systèmes d’exploitation permettent d’avoir sur le téléphone intelligent un certain nombre d’applications habituellement disponibles sur un ordinateur de poche, ce qui leur donne plus de possibilités qu’avec un téléphone cellulaire ordinaire au niveau communications, bureautique, multimédia, utilitaires ou jeux. Ils sont faits pour ceux qui ne veulent pas juste téléphoner avec leur téléphone, mais en profiter pour récupérer ou envoyer du courrier électronique, naviguer sur le Web, se faire guider à l’aide d’un GPS, savoir où ils en sont dans leurs communications pour ne pas dépasser leurs limites, etc. Le téléphone intelligent remplace donc au moins deux appareils qu’il combine: le téléphone cellulaire et l’ordinateur de poche.

Trois des plus importants fournisseurs de services téléphoniques cellulaires canadiens proposent plusieurs modèles de téléphones intelligents à leur clientèle. Tous ces appareils sont verrouillés, autrement dit bloqués au niveau de la configuration afin de ne pouvoir être utilisés qu’avec un contrat du fournisseur de services cellulaires auquel ils ont été achetés. Les appareils de Bell et Telus peuvent être utilisés sur les réseaux SCP (AMRC) et 1x nord-américains, mais dans très peu d’autres pays alors que ceux de Rogers et Fido de type GSM (GPRS/EDGE) sont utilisables dans la majorité des pays. Le Treo 680 est vendu par Rogers dans une version bloquée pour ce fournisseur de services cellulaires, mais on peut aussi l’acheter directement chez Palm en version déverrouillée utilisable sur le réseau de Rogers et sur la plupart des autres réseaux GSM.

Il existe environ 320 réseaux GSM dans 140 pays. Les téléphones intelligents pour réseaux GSM peuvent être à une, deux, trois ou quatre bandes de fréquences. L’idéal est d’en avoir un quadribande si l’on souhaite s’en servir au niveau mondial. Les quatre bandes GSM sont situées dans les fréquences 850, 900, 1800 et 1900 MHz. Au niveau mondial, la majorité des réseaux GSM opèrent dans les fréquences de 900 et 1800 MHz mais en Amérique du Nord on a préféré choisir les fréquences de 1900 MHz et 850 MHz, cette dernière étant de moins en moins utilisée.

En plus, les appareils GSM peuvent être déverrouillés soit dans certains commerces de Montréal, soit sur Internet. Cela donne la possibilité de choisir le téléphone qu’on préfère, mais cela permet aussi d’acheter une carte SIM du fournisseur de services cellulaires GSM du pays dans lequel on voyage et de payer les communications téléphoniques au tarif local plutôt qu’à un tarif international beaucoup plus élevé. À titre d’exemple, une minute de communication téléphonique en France avec un cellulaire d’une compagnie canadienne va coûter environ 2,70 $ comparativement à 60 sous ou moins avec un service français comme Virgin Mobile France. Dans ce cas, il n’y a aucun frais pour recevoir des appels, ce qui n’est pas le cas avec un téléphone verrouillé sur un service canadien, et le service permet les communications de données CSD, GPRS et EDGE à un prix très abordable.

Le Treo 680, le plus récent téléphone intelligent sous Palm OS

Le nouveau Palm Treo 680 est à la fois un téléphone cellulaire GSM/GPRS/EDGE et un ordinateur de poche Palm. En tant que téléphone intelligent, cet appareil permet donc à son utilisateur de téléphoner, de gérer ses informations personnelles et d’accéder à Internet pour son courrier électronique, pour naviguer ou pour accéder à distance au réseau de sa compagnie. Il s’agit d’un téléphone quadribande qui peut être utilisé dans la plupart des pays du monde. Au Canada, on peut l’acheter directement de Palm à 499 $, en différentes couleurs, déverrouillé pour s’en servir sur Rogers, Fido ou d’autres services dans différents pays. On peut aussi l’acheter de Rogers, verrouillé, avec le forfait minimal imposé par Rogers. Dans ce cas, il coûte 299 $ avec un abonnement de 3 ans ou 499 $ si l’abonnement est moins long. Pour un abonnement d’un an ou deux, le mieux serait donc d’acheter directement de Palm un Treo 680 déverrouillé et de le faire activer sur Rogers. Du même coup, cela permet d’avoir, si on le préfère, un forfait téléphone/données à partir de 25 $ ou 30 $ par mois (100 minutes en tout temps + 5 Mo de données) plutôt qu’un forfait voix/données à 45 $ qui est le minimum si on achète le téléphone de Rogers. C’est un pensez-y bien.

Le Treo 680 est très compact, environ 40 % moins gros qu’un Palm Tungsten C, et il ne pèse que 156 grammes. C’est donc facile de le tenir en main, mais son clavier QWERTY rétro-éclairé est très petit, avec un pavé numérique intégré plus petit que sur un téléphone cellulaire normal. Au cœur de l’appareil, on trouve un processeur Intel PXA270 à 312 MHz avec 64 Mo de mémoire flash non volatile. Il dispose d’un écran tactile de 320 pixels par 320. Il est équipé pour les communications sans fil Bluetooth et infrarouge. Son système d’exploitation est Palm OS 5.4.9. Sa pile au lithium-ion lui donne un temps de veille allant jusqu’à 300 heures et un temps de conversation téléphonique de 4 heures au maximum.

Parmi les applications déjà installées sur l’appareil, on note le navigateur Internet Blazer, le logiciel de courrier électronique VersaMail, un gestionnaire de communications Bluetooth, une calculatrice, un calendrier, le lecteur multimédia PocketTunes, un bloc-notes, un agenda et la suite bureautique Documents To Go 8 pour Palm. Comme le Treo 700p vendu par Bell, le Treo 680 est également compatible avec Microsoft Exchange et la technologie Direct Push de Microsoft qui nécessite Microsoft Exchange Serveur 2003 SP2 ou 2007. À part pour quelques logiciels faits spécifiquement pour les téléphones intelligents Treo comme Treo Voice Dialing, tous les autres logiciels qu’on peut utiliser sur un Treo 680 sont les mêmes que sur les autres Treo avec un écran de 320 pixels par 320. Avec une carte de mémoire flash, le Treo 680 peut devenir un lecteur MP3 ou un lecteur multimédia avec le logiciel PocketTunes ou d’autres logiciels disponibles dans le commerce.

Les applications que nous recommandions ces trois dernières années pour le Palm Tungsten C sont toutes valables pour le Palm Treo 680. Ainsi, Acrobat Reader pour Palm est disponible sur le disque fourni avec le Treo 680 mais on peut aussi le télécharger gratuitement sur le site d’Adobe, dans sa plus récente version. Pour avoir des nouvelles, on peut s’inscrire au site d’AvantGo mais, comme il n’y a pas le Wi-Fi sur l’appareil, il faut prévoir de faire la synchronisation via le port USB d’un PC si on ne veut pas payer trop cher pour de la communication de données par GPRS ou EDGE. Parmi les autres utilitaires gratuits qui valent la peine d’être installés sur le Palm après les avoir téléchargés sur le PC, mentionnons Currency de Henrique M. Martins, qui fait la conversion de monnaies réactualisées chaque jour, netClock qui réajuste l’heure par Internet ou fDic de Daniel Braun pour les amateurs de mots croisés et scrabble qui veulent découvrir de nouveaux mots. On peut trouver facilement ces logiciels sur Internet avec la recherche par mots clés.

Parmi les logiciels commerciaux, nous recommanderions des applications comme BackupMan de Bits ‘n Bolts Software, un excellent logiciel de copie de sécurité des fichiers du Palm qui est incontournable, Mobile Media Player de David Janssens ou PDA SafeID de Handmark, qui garde en sécurité tous les mots de passe. Comme on peut relier le Palm à un GPS Bluetooth, ceux qui voyagent beaucoup peuvent faire l’acquisition de Street Atlas USA 2007 Plus de Delorme, qui couvre maintenant tout le Canada, avec un GPS Blue Logger de Delorme, un ensemble qui coûte environ 150 $ et fonctionne aussi bien avec un Palm qu’avec un ordinateur portatif. Le logiciel lui-même s’installe sur le PC où l’on sélectionne la section de carte à envoyer au Palm et, sur celui-ci, on peut même profiter du guidage vocal, mais seulement en anglais.

Le Treo 680 peut rendre service à beaucoup de gens d’affaires, mais s’ils ont souvent des messages à écrire ou des notes à prendre, c’est primordial qu’ils s’équipent aussi d’un clavier externe, pleine grandeur, à lien infrarouge ou Bluetooth, qui ne coûte qu’une centaine de dollars. Cela leur permettra de profiter de la suite bureautique fournie et d’éviter d’arriver à la crise de nerfs en essayant d’écrire un long texte avec le microclavier intégré. Pour exploiter au mieux cet appareil, il est également recommandé de télécharger d’Internet des applications complémentaires gratuites ou commerciales. D’un autre côté, nous trouvons dommage que Palm ne cherche jamais à faire de ces appareils des outils de communication les plus complets possible. Dans le cas du Treo 680, il manque incontestablement un émetteur/récepteur Wi-Fi pour relier l’ordinateur de poche à un réseau local ou à des points d’accès Wi-Fi. Même si cela avait nécessité de grossir un tout petit peu l’appareil, Palm aurait dû le faire pour répondre à un besoin généralisé.




Tags: , ,