Le virage ergonomique des supports d’ordinateurs portatifs


François Picard - 19/12/2007

Au cours des deux dernières années, on a noté une tendance au changement au niveau des supports d’ordinateurs portatifs. En plus de nouveaux modèles visant à diminuer davantage les risques de surchauffe, on en trouve qui facilitent le remplacement d’un ordinateur de table par un ordinateur portatif.

Les ordinateurs portatifs chauffent toujours autant et on les utilise de plus en plus comme ordinateur principal, ce que ne prévoyait pas leur conception originale. On trouve donc sur le marché de plus en plus de supports qui se veulent plus efficaces au niveau du refroidissement et qui permettent l’utilisation de l’ordinateur portatif comme s’il s’agissait d’un ordinateur de table, avec son écran surélevé, un clavier et une souris.

Les nouveaux protecteurs de surchauffe

À moins qu’on n’arrive à mettre au point des processeurs puissants à très faible consommation d’électricité, on risque d’avoir encore longtemps des ordinateurs portatifs qui dégagent beaucoup de chaleur. En fait, c’est normal que le système de ventilation des appareils ait du mal à faire sortir toute la chaleur causée par le processeur, la mémoire et le disque dur qui sont enfermés dans un si petit boîtier. Surtout que beaucoup de concepteurs d’ordinateurs portatifs essaient d’éviter de placer des ventilateurs sous les appareils pour qu’on puisse les poser sur les genoux ou sur une surface molle. Le remplacement des disques durs par de la mémoire flash devrait améliorer les choses mais il faudra encore attendre un peu avant qu’une majorité d’ordinateurs soient équipés de cette nouvelle technologie.

Pour essayer de vendre un maximum de produits, les fabricants de supports d’ordinateurs portatifs visant à diminuer la surchauffe essaient de les faire plus efficaces et plus ergonomiques. Ainsi, ceux qui n’ont pas de ventilateur sont plus élevés ou avec des trous plus gros pour permettre une meilleure circulation d’air. D’un autre côté, au lieu d’avoir un support plat avec plusieurs petits ventilateurs, on a plutôt un support relevé à l’arrière avec un seul ventilateur, mais d’une plus grande taille. Voici trois exemples de supports de nouvelle génération.

Dans les supports les plus simples, on note que la firme LapWorks, dont nous avions testé et apprécié les Laptop Desks il y a deux ans, vient de mettre sur le marché un nouveau support à portatif, le Laptop Desk Futura, avec un design plus à la mode et des améliorations par rapport aux modèles précédents. Il est très léger, avec un poids de moins de 500 grammes. Il est plus solide et les bordures sont plus arrondies que sur les autres modèles en plastique. Les trous de ventilation sont plus gros aussi. En plus, comme ses prédécesseurs, le Laptop Desk Futura se plie pour servir de support de table à un ordinateur portatif et rendre son utilisation plus ergonomique. Cet accessoire pratique ne coûte qu’une trentaine de dollars.

Pour sa part, Belkin propose le CushTop et le PocketTop. Ces deux systèmes de support pour ordinateur peuvent servir quand on est assis dans un avion, un train ou un autocar, aussi bien que dans un fauteuil, sur un divan ou même dans un lit. Le CushTop est un simple système de coussin aux formes adaptées à l’ordinateur. Il est recouvert d’une sorte de tapis. Un côté est fait pour les petits ordinateurs portatifs et l’autre pour les plus gros. Le PocketTop est en plus un boîtier pour ranger un ordinateur portatif. Il dispose de son propre système de ventilation pour empêcher la surchauffe du portatif et il y a même de la place pour des accessoires. Un orifice sert de poignée en même temps que d’espace de rangement supplémentaire. Ces deux supports de portatifs sont disponibles en couleur argent, orange ou vert. Prix : environ 40 $ et 50 $ respectivement.

Dans le domaine des supports à ventilateurs, Belkin n’est pas la première firme à proposer un système de ventilation pour améliorer le rafraîchissement des ordinateurs portatifs, mais le Belkin Cooling Stand (F5L001) est doté d’une nouvelle technologie qui présente la particularité de fonctionner à l’inverse des autres. Alors que ses concurrents aspirent l’air chaud de l’ordinateur vers le bas pour le rejeter sur les côtés, l’appareil de Belkin envoie de l’air vers l’ordinateur par en dessous de façon à pousser l’air chaud hors de l’ordinateur portatif par les baies prévues à cette fin dans l’appareil. Selon Belkin, ce serait la façon la plus naturelle d’évacuer l’air chaud en le chassant vers le haut plutôt que vers le bas. Le Cooling Stand ne comporte qu’un seul ventilateur, assez gros et relativement silencieux. Il se branche à un port USB de l’ordinateur et ne consomme que très peu de courant. Ses pattes ajoutent à l’ergonomie et elles se replient pour lui permettre de rentrer facilement dans une sacoche d’ordinateur. Nos tests ont été très concluants. C’est beaucoup plus agréable de travailler sur un ordinateur portatif qui ne laisse pas échapper trop de chaleur au niveau de son clavier, en particulier en été. Prix : 36 $.

Des supports pour transformer un ordinateur portatif en ordinateur de table

Comme de plus en plus de gens utilisent un ordinateur portatif en tout temps, les fabricants d’accessoires d’ordinateurs se sont penchés sur le manque d’ergonomie de ces ordinateurs et la possibilité de les utiliser avec un autre clavier pleine grandeur. Les supports qu’ils ont conçus visent à relever l’écran de l’ordinateur portatif tout en laissant plus de place pour placer un clavier séparé. Ainsi surélevé, l’ordinateur chauffe moins, ce qui règle un autre problème du même coup.

Parmi les modèles simples, notons le support pour portable 82510 Laptop Stand de Rolodex, qui est en métal avec un rebord pour empêcher l’ordinateur de glisser et une surface de grillage fin facilitant l’aération. Il est solide et ne coûte qu’une trentaine de dollars. Dans la même ligne, Kensington vend le Easy Riser Cooling Notebook Stand qui est très simple lui aussi, mais coûte une vingtaine de dollars de plus. Pour sa part, LapWorks propose plusieurs modèles entre 30 et 40 dollars, dont un avec un ventilateur intégré.

Du côté de Kensington, on trouve plusieurs modèles basés sur un même principe : une sorte d’encastrement rigide pour la partie clavier de l’ordinateur dont on peut ajuster la hauteur. Avec ce type de support, on a vraiment l’impression d’avoir devant soi un ordinateur de table. L’écran se trouve à la même hauteur et on peut se servir de n’importe quelle souris ou d’un clavier standard. C’est une solution très intéressante. En plus d’un modèle de base, la compagnie propose le Laptop Desktop USB 2.0 (#60148) avec concentrateur USB et le Notebook Expansion Dock With Stand (#60702) qui est une station d’accueil complète avec des ports audio, Ethernet, USB, parallèle et série.

Dans sa gamme de produits pour portatifs, Logitech a mis sur le marché deux supports de portatifs intégrant un clavier, le Alto Notebook Stand et le Alto Cordless Notebook Station. Fermé, l’Alto est un boîtier renfermant un clavier, ce qui facilite son transport. Quand on l’ouvre, on choisit à quelle hauteur on veut son écran et on branche l’ordinateur portatif au clavier. Les deux supports comportent un appui-poignets et un concentrateur USB. La seule différence entre les deux supports Alto est que l’un des claviers est relié par fil au portable alors que l’autre est sans fil si bien qu’on peut l’éloigner davantage de l’ordinateur.

Bien des fabricants d’accessoires de portatifs offrent maintenant des supports pour ces appareils de plus en plus populaires. On en trouve aussi en magasin des modèles de 3M, Allsop, APC, Targus, Atdec, Xbrand et d’autres. On peut donc souvent faire un choix entre plusieurs modèles et trouver le mieux adapté à ses propres besoins. Avec un support plus ergonomique, on peut passer plus de temps à l’ordinateur sans risque de douleurs aux poignets ou au cou et avec moins de fatigue générale. En même temps, le rafraîchissement de l’ordinateur diminue les risques de bris tout en augmentant la durée d’utilisation de la pile et du disque dur, des avantages à ne pas dédaigner.

François Picard est rédacteur en chef et éditeur du magazine Atout Micro.


À lire aussi cette semaine: Les TIC au bureau, à l’usine ou sur la route Progression modeste du stockage sur disque Les logiciels du monde en entreprise Une bordée de produits et de services…




Tags: , , , , , , , , , ,