Le WiFlyer+v : beaucoup plus qu’un routeur


François Picard - 24/10/2007

Beaucoup de gens pensent que tous les routeurs sans fil se valent, mais ce n’est pas le cas. Certains sont plus rapides, d’autres ont une plus grande portée et d’autres enfin ont tellement de fonctions qu’ils n’ont pas d’équivalent, comme c’est le cas de WiFlyer+v que nous avons testé.

À première vue, rien ne ressemble autant à un routeur sans fil qu’un autre routeur sans fil, avec un petit boîtier et des antennes, mais quand on se penche sur les caractéristiques de l’appareil, on peut avoir bien des surprises. À ce niveau, le WiFlyer+v d’Always On Wireless bat tous les autres. C’est à la fois un routeur sans fil pour Internet large bande aussi bien que pour un accès Internet téléphonique 56K, un serveur d’imprimante, un adaptateur d’accès Internet sans fil, un pont et une base de téléphone IP à laquelle on a juste à brancher un téléphone ordinaire.

Multifonctionnel à souhait

Le WiFlyer+v n’a pas d’équivalent. Il y a deux ans, nous avons testé le premier WiFlyer qui avait des ressemblances avec le AirPort Express d’Apple, mais déjà plusieurs points originaux. Cette fois-ci, cependant, la firme Always On Wireless a conçu un appareil si original qu’il n’a pas de proche rival. On ne connaît pour l’instant aucun routeur aussi multifonctionnel que le WiFlyer+v qui intègre en plus une interface de voix sur IP.

C’est impressionnant de constater tout ce que peut faire ce petit appareil de seulement 220 grammes avec ses deux antennes et qui ne coûte que 150 $. On peut utiliser le même appareil comme routeur sans fil avec modem 56 K intégré pour un accès Internet ligne téléphonique commutée, comme routeur pour ligne DSL haute vitesse, comme interface de voix sur IP en y branchant un téléphone, comme serveur d’imprimante partagée sur le réseau et même comme pont de réseau pour créer un autre réseau sans fil en prolongation d’un réseau sans fil existant. Il a fallu deux ans aux chercheurs et développeurs d’Always On Wireless pour arriver à faire de leur appareil un produit suffisamment stable pour le mettre sur le marché. Il fonctionne maintenant parfaitement.

En fait, le WiFlyer+v offre tellement de possibilités qu’il faut plusieurs jours pour arriver à le tester complètement, mais c’est un tel exploit technologique qu’on le fait avec un plaisir sans pareil. Même si la documentation du produit que l’on doit télécharger d’Internet n’est pas encore des plus complètes et juste en anglais, elle est suffisante pour découvrir l’appareil et le configurer pour répondre aux différents besoins. D’un autre côté, la firme Always On Wireless fournit, directement dans la mémoire de son routeur, de l’aide qui est disponible durant la configuration ainsi que des assistants pour faciliter le travail de réglage des différents paramètres.

Un routeur qui répond à bien des attentes

Comme pour le premier WiFlyer, cette deuxième version a la principale particularité de permettre à ceux qui n’ont pas encore accès à la haute vitesse Internet d’avoir quand même un réseau sans fil à la maison, au bureau ou même en voyage. Comme son prédécesseur, le WiFlyer+v renferme un modem 56K. Après l’avoir configuré avec les codes d’accès au service, il suffit de presser un bouton sur le côté de l’appareil pour qu’il compose lui-même le numéro de téléphone du fournisseur de services Internet, établisse la communication puis donne les codes d’accès et fournisse un réseau sans fil de type Wi-Fi auquel peuvent se brancher plusieurs ordinateurs pour accéder à Internet par une seule ligne téléphonique.

Pour avoir utilisé le premier WiFlyer durant deux ans et le WiFlyer+v durant quatre mois, je peux confirmer que cela fonctionne très bien et que l’accès Internet sans fil y est même plus efficace qu’avec un modem directement branché à l’ordinateur.

Le meilleur du WiFlyer+v, on l’a cependant avec un lien Internet haut débit. Dans la plupart des cas, on a juste à brancher le routeur WiFlyer+v au modem haute vitesse pour que la communication s’établisse par le WiFlyer et que tous les ordinateurs sans fil qui y sont reliés puissent accéder à Internet. Tout a été prévu pour un fonctionnement optimisé. On peut aussi sécuriser le WiFlyer+v, comme la plupart des autres routeurs, avec le filtrage des adresses MAC aussi bien qu’avec le cryptage WEP, WPA ou WPA2. Le coupe-feu intégré bloque une partie des intrusions et le coupe-feu des ordinateurs fait le reste.

Dans une maison, une école ou une entreprise, un WiFlyer+v permet de créer un réseau local sans fil 802.11b ou 802.11g et de faire communiquer les ordinateurs sans fil pour échanger des fichiers entre eux tout en laissant à chacun la latitude d’accéder à Internet quand il le veut, en partageant la bande passante. De plus, si un ou plusieurs ordinateurs sont branchés au réseau sans fil ainsi créé, on peut brancher une imprimante au port USB qui se trouve sur le côté du WiFlyer+v et chacun peut y faire imprimer ses documents depuis l’endroit où il se trouve sans qu’il soit nécessaire d’avoir un câble entre les ordinateurs et l’imprimante. Un tel serveur d’imprimante autonome coûterait à lui seul plus de la moitié du prix d’un WiFlyer+v.

En se servant du WiFlyer+v en tant qu’adaptateur de réseau sans fil, autrement dit en branchant l’appareil au port réseau de l’ordinateur par un câble Ethernet et en le configurant pour qu’il agisse comme adaptateur, on arrive à se connecter sans problème à des routeurs situés jusqu’à 300 ou 400 mètres d’où on se trouve, s’il n’y a pas d’obstacles entre les deux, ce qui est assez impressionnant. Bien entendu, on ne peut pas s’en servir comme adaptateur et s’en servir en même temps comme routeur, serveur d’imprimante ou base VoIP. C’est donc surtout en voyage qu’on peut profiter de cette fonction de l’appareil.

Le plus étonnant avec le WiFlyer+v est qu’on peut profiter de l’interface de téléphone IP intégrée à l’appareil pour téléphoner par Internet soit directement par le WiFlyer+v configuré en routeur, soit en passant par n’importe quel autre routeur sans fil avec le WiFlyer configuré en mode pont. Même avec seulement un lien à 56 K, les conversations sont entrecoupées et de moindre qualité, mais tout à fait audibles. Avec un accès Internet haut débit, cependant, la qualité de la communication téléphonique est au moins aussi bonne qu’avec une ligne téléphonique standard.

À peu près n’importe quel service VoIP auquel on peut s’abonner est configurable sur le WiFlyer+v, aussi bien des services par abonnement facturés au mois que des services avec facturation à l’utilisation. Nous l’avons testé avec Skype et avec des services comme iConnectHere. À titre de référence, avec iConnectHere de Deltathree, un appel de Québec à Paris est actuellement facturé 2,44 sous de la minute et un appel de Québec à Montréal 3 sous de la minute; autant dire que la téléphonie par Internet est des plus économiques tout en étant d’une qualité exceptionnelle avec l’électronique du WiFlyer+v.

On peut se demander ce que les gens d’Always On Wireless vont bien pouvoir ajouter dans leur prochain WiFlyer s’ils en développent un autre. Mais, déjà là, c’est un bel appareil qui peut être pratique et très utile à bien du monde. Pour les petites entreprises, en particulier, c’est une solution sans fil des plus économiques. On peut acheter l’appareil soit directement d’Always On Wireless, soit chez des marchands en ligne comme Amazon.com, J&R.com ou eBay en attendant qu’il y ait un distributeur au Canada.

François Picard est rédacteur en chef et éditeur du magazine Atout Micro.




Tags: , ,