L’économie des TI en bref


Jean-François Ferland - 26/07/2007

Bilan de mi-année chez DEQ Systèmes – Prosys Tech souhaite acheter un concurrent – Un client forgeron pour Amadeus – Section Rouge Média veut acquérir Évolutra – CAE prend la route des Indes –

Bilan de mi-année chez DEQ Systèmes

DEQ Systèmes, de Lévis, qui développe et commercialise des technologies d’attribution de bonis pour les tables de jeu de hasard, a diffusé les résultats du deuxième trimestre et du premier semestre de son année financière 2007 qui ont pris fin le 31 mai dernier.

Pour le deuxième trimestre, l’entreprise rapporte des revenus de 591 604 $ qui sont nettement inférieurs aux revenus de 1 388 345 $ du deuxième trimestre de l’année financière 2006. Les revenus de redevances sont à la hausse, à 439 697 $, contre 303 424 $ l’année précédente. Toutefois, la vente d’équipements n’a rapporté que 72 621 $, contre 772 879 $ au terme de la période équivalente de l’année 2006, alors que la location d’équipements n’a rapporté que 79 287 $, contre 149 210 $ l’année précédente. Aucun revenu de droits d’utilisation n’a été obtenu, alors que 162 832 $ avaient été obtenus au deuxième trimestre de 2006.

La perte nette du trimestre est de 583 972 $, contre 274 979 $ lors du deuxième trimestre de l’année 2006.

Pour le semestre complété, les revenus de l’entreprise sont de 1 926 636 $, contre des revenus de 2 438 509 $ lors des six premiers mois de l’année 2006. Comme au deuxième trimestre, les revenus de redevances sont à la hausse, les revenus de vente et de location d’équipements sont à la baisse et les revenus de droits d’utilisation sont nuls. La perte nette est de 516 286 $, contre une perte nette de 387 923 $ au terme de la même période en 2006.

Au cours de ce trimestre, DEQ Systèmes a signé des partenariats ou des ententes de vente de licences avec les entreprises Harrah’s, Paltronics, Shuffle Master et Station Casinos. Le président et chef de la direction Earle G. Hall a indiqué que la gestion des coûts de l’entreprise était stabilisée, que les revenus récurrents étaient en hausse et que certains compétiteurs étaient devenus des clients et des partenaires de l’entreprise.

Prosys Tech souhaite acheter un concurrent

L’entreprise Prosys Tech, de Montréal, qui assemble et commercialise des ordinateurs personnels auprès des gouvernements et des entreprises, a indiqué qu’elle discutait avec « une entreprise évoluant dans le même secteur d’activité » à propos d’une possible acquisition.

Sans identifier l’entreprise visée ni l’emplacement de son siège social, Prosys Tech a indiqué que la réalisation d’une vérification diligente et l’obtention d’un financement privé de 2,5 millions $ constituaient les conditions nécessaires à la réussite d’une telle transaction.

Prosys Tech a procédé à cette annonce à la suite d’une discussion avec la Bourse de croissance TSX où ses actions sont transigées. Prosys Tech, alors qu’elle portait le nom de Prosys-Tec, a accédé à la bourse en mai 2006 lors d’une prise de contrôle inversée de l’entreprise Pontiac Castle Investment.

Prosys Tech a rapporté des revenus de 18,2 millions $ et un bénéfice net de 565 934 $ lors de son troisième trimestre financier qui a pris fin le 31 mars dernier. Pour les neuf mois complétés, l’entreprise rapporte des revenus de 30,2 millions $ et une perte nette de 469 971 $.

Un client forgeron pour Amadeus

Amadeus International, de Québec, un éditeur de solutions d’automatisation de la qualité et des processus de conformité, a été choisi par l’entreprise Sorel Forge pour la prestation de sa solution eQCM vouée à l’automatisation des processus de qualité.

L’entreprise de St-Joseph-de-Sorel utilisera cette solution pour la gestion des processus de qualité stratégiques qui sont chapeautés par la norme internationale ISO 9001:2000, comme les audits, la gestion documentaire, les non-conformités et la gestion des plaintes client.

Section Rouge Média veut acquérir Évolutra

Section Rouge Média, une entreprise de Longueuil qui œuvre dans les domaines de l’édition de journaux et magazines et de la production cinématographique, annonce qu’elle souhaite acheter toutes les actions de l’éditeur d’applications Web Evolutra d’Ottawa.

La transaction vise l’acquisition d’ici le 30 octobre 2007 de toutes les actions ordinaires de Evolutra à un prix d’achat d’environ 37 millions $, soit 11,1 millions $ en argent comptant et plus de 51,9 millions d’actions de l’acquéreur.

Evolutra œuvre dans les domaines de l’apprentissage en ligne, des systèmes d’identification, du commerce électronique et du développement sur mesure. L’entreprise offre notamment un portail Web à la demande qui sert à la création et à la gestion d’applications diverses.

Section Rouge Média est l’éditeur d’une trentaine de publications dont le journal hebdomadaire spécialisé Photo Police et les magazines Bébé et Grossesse. Au premier trimestre de son année financière 2007, qui a pris fin le 31 mars 2007, l’entreprise généré des revenus de 842 818 $ et perte nette de 467 828 $.

CAE prend la route des Indes

L’entreprise québécoise CAE, spécialisée en simulation pour les marchés de l’aéronautique et de l’aérospatiale, a paraphé une entente qui vise l’achat de l’entreprise Macmet Technologies de Bangalore en Inde. Le coût d’acquisition sera d’environ 5 millions de dollars.

Macmet Technologies, qui emploie 90 personnes, œuvre à la conception de simulateurs pour les formes terrestres, navales et aériennes depuis une dizaine d’années.

CAE est déjà présente en Inde avec un centre consacré au développement de bases de données visuelles et de logiciels pour les systèmes de soutien de l’instructeur et de systèmes avion, ainsi qu’à la validation et à la vérification de logiciels. Près de 150 ingénieurs y travaillent.

En février 2007, CAE a annoncé son intention d’établir un centre de formation à Bangalore, et en juin dernier, la signature de protocoles d’ententes avec l’Autorité aéroportuaire de l’Inde et avec le gouvernement indien pour exploiter conjointement des écoles de formation.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+