L’économie des TI en bref


Alain Beaulieu - 09/11/2007

Alors que BCE accroît sa performance et que Vidéotron augmente sa clientèle, Mediagrif et Groupe Optimal déçoivent.

Résultats en hausse pour BCE

L’entreprise de communications BCE a terminé le troisième trimestre de l’année en cours avec des résultats en hausse. Non seulement les produits d’exploitation de l’entreprise ont crû de 2 % par rapport au trimestre correspondant de 2006, passant de 4,4 milliards $ à 4,5 milliards $, alors que son bénéfice d’exploitation a crû de 12,3 % durant la même période, passant de 799 millions $ à 897 millions $.

Le nombre d’activations nettes pour ses services sans fil a aussi connu une croissance substantielle au troisième trimestre de 2007 par rapport à l’année précédente, soit 7 %, résultant en 137 000 activations nettes. Le fournisseur attribue cette croissance à la décision qu’il a prise dernièrement de se focaliser sur les activités à marge élevée, tout en réduisant ses coûts d’exploitation.

Performance non optimale pour Optimal

Groupe Optimal, qui fournit des services de traitement de paiements en Amérique du Nord et au Royaume-Uni, a produit des revenus d’exploitation de 27,6 millions $ au troisième trimestre de 2007, soit près de la moitié de ce qu’elle enregistrait un an plus tôt, soit 53,3 millions $. De cette somme, la firme montréalaise a réalisé une perte nette de 0,4 million $ comparativement à un bénéfice net de 1,9 million $ à la même période un an plus tôt.

La firme attribue sa mauvaise performance à la promulgation de la Loi « Unlawful Internet Gambling Enforcement Act of 2006 » en octobre 2006, ce qui a forcé sa filiale Optimal Payments (Ireland), à l’époque FireOne Group plc, à cesser de traiter les transactions provenant de consommateurs des États-Unis. Cette « Loi a eu et continuera à avoir des incidences négatives majeures du moins à court terme, sur les résultats financiers de Optimal Payments et par conséquent, sur la société », a indiqué l’entreprise par voie de communiqué.

L’Espoir du Millénaire interdit d’action

Le Bureau de décision et de révision en valeurs mobilières (BDRVM) a prononcé une ordonnance d’interdiction d’opération sur valeurs sur toutes formes d’investissement à l’encontre des entreprises L’Espoir de Millénaire, Espoir du Millénaire Pharmaceutique et MD Multimédia. Le BDRVM a également interdit à Pierre Couture et Claude Yvon Provost de mener toute activité en vue d’effectuer une opération sur valeurs pour et au nom des trois entreprises et d’exercer l’activité de conseillers en valeurs.

Cette décision a été prise à la demande de l’Autorité des marchés financiers qui a soulevé des irrégularités en lien avec ces entreprises et les agissements des deux individus.

La clientèle de Vidéotron augmente

Au troisième trimestre de l’année en cours, Vidéotron a enregistré une croissance importante de sa clientèle pour l’ensemble de ses services. Ainsi, au 30 septembre 2007, la clientèle pour le service de télédistribution s’élevait à 1,6 million clients, celle pour la téléphonie par câble, 574 000 foyers et organisations, celle pour les services Internet, 899 000 abonnés, et celle pour la téléphonie sans fil, 39 000 lignes. Dans chaque cas, le nombre de nouveaux clients était supérieur à ce que l’entreprise de communication, filiale de Quebecor Media, avait enregistré durant le même trimestre l’an dernier.

Hausse et baisse chez Mediagrif

Bien qu’elle ait réalisé des ventes en hausse au terme du deuxième trimestre de 2008, terminé le 30 septembre dernier, Technologies Interactives Mediagrif a produit un bénéfice net inférieur, par rapport à ce qu’elle réalisait un an plus tôt. Les revenus ont donc atteint 12,1 millions $, versus 11,5 millions $ au deuxième trimestre de 2007, et le bénéfice net, 0,9 million $, comparativement à 1,6 million $. Le bénéfice net par action a atteint, pour sa part, 0,05 $, comparativement à 0,09 $ à l’exercice précédent.

C’est la croissance de 16 % enregistrée dans le secteur de la publication électronique d’appels d’offres gouvernementaux aux États-Unis qui explique la hausse des revenus de l’entreprise, alors que la hausse des charges d’exploitation, due notamment aux acquisitions, justifie la baisse du bénéfice net. Établie à Longueuil, au sud de Montréal, Mediagrif fournit des solutions d’affaires électroniques et exploite des réseaux d’affaires électroniques.

En quelques octets

Les actionnaires d’Industries Promatek, qui se spécialise dans les solutions de facturation pour les professionnels, ont approuvé la privatisation de l’entreprise, ce qu’elle fera en fusionnant avec 6809618 Canada Inc., pour former une nouvelle société appelée Amalco.

Grâce à l’augmentation de ses revenus et de sa clientèle, le développeur de logiciels québécois GIRO, qui a réalisé des revenus de 31,3 millions $ en 2006 et a des clients dans 25 pays, a agrandi ses locaux montréalais et prévoit accroître ses effectifs.

En vertu d’un contrat de 10 millions $US, l’agence américaine du revenu Internal Revenue Service (IRS) a confié à CGI, dont elle est cliente depuis 2005, la mise en oeuvre d’un système de contrôle des déclarations et paiements des impôts, incluant la maintenance et le soutien aux opérations.

L’entreprise montréalaise Lyrtech, qui se spécialise dans les technologies de traitement de signaux numériques, a signé un contrat d’ingénierie et de fabrication de processeurs de circuits d’une valeur maximale de 8 millions $ sur 12 mois avec un client international oeuvrant dans le secteur de la sécurité.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Salaires: des augmentations à taux variables Vérification technologique au gouvernement québécois

L’actualité des TI en bref

Les TI environnementales : un choix rentable Avoir mal à la langue




Tags: , ,