L’économie des TI en bref


Jean-François Ferland - 04/03/2009

GES Technologies, Rogers, Diagnos et Prosys Tech ont récemment dévoilé des résultats financiers.

Résultats trimestriels chez GES Technologies

L’entreprise GES Technologies de Montréal, qui offre des services-conseils et commercialise des logiciels spécialisés en gestion d’actifs pour les bâtiments industriels et institutionnels, rapporte des revenus de 1 M$ pour le troisième trimestre de son année financière en cours, qui a pris fin le 31 décembre 2008. Pour la période équivalente de l’année financière précédente, l’entreprise avait rapporté des revenus de 605 829 $.

Les coûts de 577 014 $ associés aux salaires, aux charges sociales et aux consultants, qui sont en hausse de 376 521 $ en comparaison avec les coûts du troisième trimestre de l’année précédente, ont gobé une bonne partie de la croissance des revenus. Les hausses des frais de vente, des frais financiers et des frais d’administration ont également contribué à l’obtention d’une perte nette de 149 712 $.

Pour les neuf mois de l’année financière qui ont été complétés, GES Technologies rapporte des revenus de près de 2,9 M$ et une perte nette de 301 773 $. Les coûts associés aux salaires, aux consultants et aux charges sociales ont plus que doublé en comparaison avec l’année précédente. Pour les neuf mois de l’année financière précédente, l’entreprise avait rapporté des revenus de 1,8 M$ et une perte nette de 222 416 $.

Troisième trimestre complété chez Diagnos

L’entreprise Diagnos de Brossard, qui est spécialisée en solutions d’extraction de données et d’intelligence artificielle pour le secteur minier, rapporte des revenus de 438 500 $ pour le troisième trimestre de son année financière 2009, qui a pris fin le 31 décembre dernier. Le trimestre équivalent de l’année financière précédente s’était soldé par des revenus de 742 890 $.

L’entreprise explique cette baisse de revenus par raison de la crise économique qui affecte le prix des métaux et l’exploration minière, ce qui a un impact direct sur les besoins des clients pour ses solutions. Ainsi, le forage de données a produit des revenus de 100 963 $, contre 641 927 $ douze mois plus tôt.

Alors que le troisième trimestre de l’année financière 2008 s’était terminé par un bénéfice net de 38 725 $, celui de l’année financière 2009 a plutôt engendré une perte nette de 807 645 $.

Pour les trois trimestres complétés, Diagnos rapporte des revenus de 1 970 594 $ et une perte nette de 1 196 029 $. L’année financière précédente, les neuf premiers mois s’étaient soldés par des revenus de 1 256 834 $ et une perte nette de 164 234 $.

Il y a quelques semaines, l’entreprise a mis à pied 30 % de ses employés et a réduit sa masse salariale de 10 %.

Bilan annuel chez Rogers

L’entreprise du secteur des communications Rogers, de Toronto, rapporte des revenus de 11 milliards de dollars pour son année financière 2008, qui a pris fin le 31 décembre 2008. De ces revenus, 6,3 G$ proviennent de la prestation des services sans fil. L’année précédente s’était soldée par des revenus de 10,1 G$, dont 5,5 G$ émanaient des services sans fil.

Au niveau des dépenses d’exploitation, on remarque que le coût des ventes a augmenté de plus de 300 M$, que les coûts généraux, d’exploitation et administratifs ont augmenté de 318 M$ et que l’entreprise rapporte une dépréciation d’écart d’acquisition de 294 M$. Le bénéfice net pour 2008 est de 857 M$, alors que le bénéfice net pour 2007 était de 901 M$.

Bilan de mi-année désastreux chez Prosys Tech

L’entreprise Prosys Tech de Montréal, qui fabriquait des ordinateurs personnels par l’intermédiaire de la filiale Les Ordinateurs Prosys-Tec, a publié ses résultats financiers pour le deuxième trimestre de son année financière 2008, qui a pris fin le 31 décembre 2008.

L’entreprise n’a aucun revenu à rapporter pour cette période. Des frais d’exploitation commerciale de 340 973 $, une perte nette de 68 980 $ provenant de l’entreprise associée Peak Positioning qui offre des services de sécurité et de récupération des ordinateurs portables, et plus de 2 M$ émanant des activités abandonnées ont contribué à l’obtention d’une perte nette de plus de 2,4 M$. En excluant les activités abandonnées, la perte nette des activités maintenues est de 409 953 $.

Le deuxième trimestre de l’année financière précédente n’avait pas produit de revenu, alors que la perte nette était de 115 510 $.

Pour les six premiers mois de l’année financière en cours, Prosys Tech rapporte des revenus de 38 178 $ et une perte nette de 3 931 389 $. Le déficit consolidé de l’entreprise est supérieur à 18 M$.

Dans leur rapport financier, Prosys Tech dit vouloir se réorienter vers la prestation de services liés aux TI. Toutefois, les gestionnaires de l’entreprise indiquent que l’accumulation de pertes et la situation actuelle de l’entreprise jettent un doute sur sa capacité à poursuivre ses activités.

À la mi-décembre, Prosys Tech a vendu sa participation dans le fournisseur de services informatiques CDMS, ce qui a permis d’obtenir 277 000 $.

Le site Web de Prosys Tech, qui était encore actif en janvier 2008, n’est plus disponible en ligne. L’action de l’entreprise vaut un demi-cent.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+