L’entreprise québécoise Poly9 dans le giron d’Apple


Jean-François Ferland - 14/07/2010

Apple a fait l’acquisition de Groupe Poly9, un studio de R&D logiciel de Québec qui est spécialisé notamment en cartographie Web. Peu de présences du développeur québécois sont encore actives sur la Toile.

La nouvelle de l’acquisition du développeur Groupe Poly9 de Québec par Apple s’est répandue comme une traînée de poudre sur Internet. Plusieurs y spéculent que le fabricant américain de produits informatiques avait acquis le développeur québécois dans l’optique d’étoffer son offre de produits ou de services fondés sur la cartographie.

Dans un article publié par le quotidien Le Soleil de Québec, le journaliste Pierre Couture indique que la majorité des employés de Poly9 ont quitté Québec pour s’établir en Californie.

Selon la dernière version du site Web de Poly9 qui est archivée dans le service en ligne Wayback Machine, qui date d’avril 2008, Poly9 oeuvrait à la conception et au développement d’applications de cartographie en 2D et d’applications 3D en ligne et hors-ligne. Poly9 utilisait les bases cartographiques les plus couramment utilisées sur la Toile, soit Google Earth et Google Maps, Yahoo Local Maps, Windows Live Local et MapQuest.

Poly9 avait notamment conçu FreeEarth, une mappemonde en 3D indépendante de fureteur et de plateforme qui pouvait être utilisée sans téléchargement ni installation. Cette application était fondée sur la technologie Flash, qui fait l’objet d’une polémique entre son créateur Adobe et Apple. Ensuite, Poly9 avait conçu Poly9 Globe, qui consistait en une version JavaScript de sa mappemonde.

De nombreux rapports de l’acquisition de Poly9 par Apple ont donné l’exemple de la mappemonde présente sur le site Web Skype Nomad, qui était consacré au voyage à travers le monde d’une écrivaine australienne.

Poly9, fondée en 2005 par Greg Sadetsky et Denis Laprise, était référée à plusieurs reprises sur la Toile à titre de « groupe de hackers» lors de ses premières années d’existence. Selon son profil établi sur LinkedIn, M. Sadetsky ne serait plus associé à Poly9 depuis mars 2009. Il oeuvrerait maintenant dans le domaine de l’édition. Quant à Denis Laprise, son profil partiel sur le réseau Facebook fait état d’une affiliation avec un réseau nommé « Apple».

Liens coupés

Il est impossible de savoir avec précision à quel moment Apple a fait l’acquisition de Groupe Poly9, mais visiblement Poly9 a coupé la plupart de ses liens sur la Toile depuis un bon moment.

Le site Web de Poly9 n’est plus accessible en ligne, tout comme la page qui était consacrée à FreeEarth. Sur la page dédiée aux « Amis de Poly9 » sur le réseau social Facebook, le dernier message date de juin 2009. Sur Twitter, le dernier micromessage du compte de Groupe Poly9 date de mars 2010.

Avec beaucoup de patience, il était possible de voir une partie du contenu du site Web consacré à Poly9 Globe. Sous le fureteur Safari d’Apple, tout le contenu du site était visible à l’exception de la mappemonde, mais sous le fureteur Firefox des portions du globe en 3D pouvaient être visualisées après plusieurs minutes d’attente.

Une des rares propriétés Web de Poly9 qui était encore accessible, au moment de mettre en ligne, était celle de mapspread, une plateforme Web de création à la demande de cartes interactives par le biais de l’importation de données.

L’application mapspread peut servir à la création de cartes de localisation interactives, de cartes thématiques et à des systèmes d’information géographiques Web. Le site de mapspread contient quelques exemples, dont une carte thématique qui affiche le prix des maisons dans la région de San Francisco.

Téléphonie

Poly9 oeuvrait également dans le domaine de la téléphonie, avec le cadre de travail de développement visuel Polyvox, une plateforme Web qui sert à la création d’applications et de services vocaux extensibles à l’aide de blocs d’assemblage. Selon une version archivée du site Web de Polyvox, cet environnement de programmation s’exploitait à l’aide d’un fureteur Firefox ou Internet Explorer et ne nécessitait pas de module enfichable ni d’animation Flash. Or, le site Web de Polyvox n’est plus en activité.

Un article publié en 2006 sur le site VoIP News indique que le premier service créé à l’aide de Polyvox s’appelait JabPhone. Il s’agissait d’un service qui permettait aux utilisateurs du système de messagerie à code source libre Jabber et du système de communication Google Talk d’effectuer des appels vers des numéros de téléphone conventionnels. Or, ce service Web ne semble plus exister, du moins sous l’appellation commerciale Jabphone, puisque l’adresse Web qu’il utilisait est abandonnée.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+