Les câbles USB à IDE ou SATA


François Picard - 12/05/2010

On ne peut qu’apprécier tous les trucs qui permettent de se simplifier la tâche et les câbles permettant de brancher un disque dur à tout ordinateur en sont de bons exemples.

Dans un bureau, les disques durs renferment les données toujours plus volumineuses produites par l’entreprise ou l’organisation. On en change donc régulièrement pour des modèles de disques de plus en plus gros, mais en abandonnant trop souvent les anciens. Que ce soit pour faciliter le transfert de données d’un disque à un autre ou pour donner une seconde vie à l’ancien disque, on trouve maintenant des câbles d’interface pratiques et peu coûteux exploitant les prises USB présentes sur tous les ordinateurs. Plusieurs fabricants en produisent et leur popularité augmente rapidement. Nous en avons testé un, l’USB 2.0 To IDE & SATA Cable de Cables Unlimited, et nous avons été surpris par son efficacité.

Le câble de Cables Unlimited

Câble USB 2.0 To IDE & SATA de Cables Unlimited

Le câble USB 2.0 To IDE & SATA de Cables Unlimited

De plus en plus de gens passent d’un ordinateur de bureau à un ordinateur portatif ou même miniportatif, à moins qu’ils changent seulement de disque dur pour un plus gros. Le câble d’interface USB 2.0 à IDE ou SATA joue alors un rôle primordial en simplifiant les choses.

Ce câble avec USB d’un bout et des prises IDE et SATA à l’autre extrémité permet de brancher toutes sortes de disques durs et de lecteurs DVD à un ordinateur portatif ou de bureau. Il supporte Windows Vista, XP, 2000, 2003, 98SE et ME en plus de MAC OS 9.2 ou plus récent. En fait, son fonctionnement est tellement simple qu’il y a juste des branchements à faire pour que cela marche. Selon l’ordinateur utilisé, en dehors des disques durs, on peut aussi brancher un lecteur CD-ROM, CD-RW ou DVD-ROM et même un ancien lecteur-enregistreur de bandes magnétiques Iomega ZIP. C’est bien pratique, puisqu’on n’a pas besoin de réinstaller le lecteur dans un ordinateur.

Le câble de 1,20 mètre comporte à une extrémité une fiche USB mâle standard et à l’autre un adaptateur multifiche avec trois branchements possibles: un connecteur IDE femelle à 44 broches pour les disques durs de portatifs de 2,5 pouces, un connecteur IDE femelle à 40 broches pour les disques durs de 3,5 pouces ou les lecteurs-enregistreurs de disques CD/DVD et un connecteur SATA pour les disques durs SATA de 2,5 ou 3,5 pouces.

Cette interface supporte parfaitement la transmission SATA, le mode d’adressage ATA/ATAPI LBA 48 bits et l’énumération automatique maître/esclave des unités de disques. Le transfert de données s’effectue à une vitesse maximale de 480 Mb/s en USB 2.0 HS. En plus d’un transformateur d’alimentation pour les disques qui en ont besoin, on nous fournit avec le câble des raccords pour un disque SATA et un autre pour son alimentation électrique. Tout est là pour que cela fonctionne en quelques instants, à la sortie de la boîte.

Des tests très positifs

Nous avons fait des tests avec plusieurs anciens disques durs. Dans la plupart des cas, cela a très bien fonctionné, juste en branchant le disque à l’interface puis en branchant l’interface au port USB de l’ordinateur.

Le câble USB 2.0 To IDE & SATA, branché à un disque dur

Nous avons même réussi à brancher un disque de 1994 et un autre de 1995. C’est très pratique pour aller vérifier des données sur un ancien disque, y récupérer des fichiers ou en effacer certains. Cela permet aussi de se servir d’un ancien disque dur comme support de sauvegarde sur lequel on envoie régulièrement une copie de sécurité des fichiers. Dans bien des cas, la fonction première de cette interface risque d’être la copie du contenu d’un disque dur sur un autre plus gros qui le remplacera ensuite sur l’ordinateur.

Sur un miniportatif sans lecteur de CD/DVD, l’interface a permis de brancher un ancien lecteur CD-ROM IDE et de s’en servir, plutôt que d’acheter un lecteur-graveur externe qui ne serait utilisé que très rarement. Dans ce cas, cela limitait les frais au prix du câble, soit 25 $ environ. Néanmoins, sur trois lecteurs que nous avons testés dans cette configuration, un seul a fonctionné, le plus récent, mais pas les deux autres, sans que nous soyons en mesure de déterminer pourquoi. Mais cela vaut quand même la peine d’essayer.

Bien d’autres modèles sur le marché

Cables Unlimited n’est pas la seule compagnie qui vend de tels câbles. Nous en avons vu des similaires chez Ultra, Sabrent, Diablo Tek, Vantec, Cables To Go, Tripp Lite et Brando USB. Tous coûtent entre vingt et trente dollars. Certains peuvent bien entendu être meilleurs ou moins bons que celui que nous avons testé, mais ils font tous à peu près la même chose.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.




Tags: , , , , , , , ,