Les caméras IP sans fil bien pratiques


François Picard - 23/04/2008

Alors que la plupart des caméras de surveillance sont fixes et montrent toujours la même scène, on peut facilement repousser ces limites avec des caméras IP sans fil.

Les caméras avec fil permettent de voir ce qui se passe à bien des endroits dans un magasin, un entrepôt ou une entreprise, mais la contrainte qu’engendre le filage limite les possibilités. Les caméras IP sans fil sont plutôt synonymes d’autonomie tout en offrant des options tellement plus intéressantes.

Parmi la vingtaine de modèles actuellement vendus entre 100 et 1 000 dollars, nous en avons testé deux, une de Linksys et une de Zonet, pour nous rendre compte de leur indéniable utilité.

Une technologie pleine de possibilités

Une caméra IP est une caméra reliée à un réseau sans fil et/ou à Internet. Il en existe des modèles à fil qui présentent à peu près les mêmes contraintes que les caméras standard reliées à un moniteur par un fil. Dans leur cas, il faut un fil pour l’alimentation électrique et un câble de réseau pour établir un lien avec le réseau local. Par contre, les caméras IP sans fil n’ont besoin que d’une alimentation électrique qui peut venir du réseau électrique aussi bien que d’une pile reliée, par exemple, à un panneau solaire. Le reste dépend de la portée du routeur sans fil auquel elles sont reliées.

Ces caméras disposent en effet de leur propre serveur Web intégré si bien qu’on n’a pas besoin de les relier à un ordinateur pour envoyer leur vidéo ou leurs photos sur Internet. Leur utilisation ne nécessite que la présence d’un accès Internet à proximité via un routeur sans fil ou un réseau Wi-Fi. Au Canada, les marques les plus communes de caméras IP sans fil semblent être D-Link, Linksys, TrendNet et Zonet.

Les caméras IP sans fil ne sont pas seulement des caméras de surveillance. Elles renferment une partie électronique, l’équivalent d’un serveur Web sans fil, et un logiciel qui permet d’y accéder à distance aussi bien que de les configurer depuis n’importe où sur Internet et de programmer ce qu’elles doivent faire des photos ou des vidéos qu’elles prennent soit en permanence, soit à des heures prédéterminées, soit en cas de détection de mouvements.

Lors de nos tests, nous avons même pu transmettre de la vidéo en direct en mouvement en branchant la caméra IP à une source d’alimentation électrique autonome, un Pocket PowerPack 100 de Xantrex. La vidéo très fluide a permis de montrer en direct la visite d’un bâtiment à quelqu’un qui se trouvait en un autre lieu, devant son ordinateur relié à Internet.

La caméra IP Compact WirelessG WVC54GC-CA de Linksys

Parmi les caméras IP, la WVC54GC-CA produite par Linksys, une division de Cisco, est une des moins chères à 110 $ environ, mais elle offre beaucoup plus qu’une webcam qui ne coûterait que quelques dizaines de dollars de moins. Cette caméra IP sans fil compacte est compatible Wi-Fi 802.11b/g et elle peut donc se brancher à un réseau sans fil ou avec fil ainsi qu’à Internet par son routeur. De n’importe où dans le monde, on peut donc voir ce que filme la caméra qui dispose de son propre serveur HTTP, pas juste des photos comme pour les caméras en ligne. Elle peut cependant le faire aussi en envoyant des photos qu’elle prend par FTP sur un site HTML.

En tant que caméra de sécurité, elle peut envoyer des messages par courriel dès qu’un mouvement est détecté et ajouter en fichier joint un clip vidéo de ce qu’elle a pu enregistrer. La principale limite de cette caméra, c’est qu’on ne peut voir les vidéos en direct qu’à partir du navigateur Internet Explorer de Microsoft, pas depuis Firefox ou d’autres navigateurs, et après y avoir ajouté un complément qui se télécharge du site de Linksys et s’installe en quelques instants.

Ceux qui veulent que des utilisateurs de Mac puissent voir les vidéos n’ont donc pas d’autre choix que d’enregistrer la vidéo puis de l’envoyer sur un site Web ou de la joindre à un message de courriel. L’image n’a qu’une résolution de 320 x 240 pixels, mais on peut quand même bien voir ce qui se passe en avant de la caméra.

Les vidéos sont compressées en MPEG-4. Cette caméra IP de Linksys n’est pas aussi perfectionnée qu’une caméra comme celle de Zonet qui a une meilleure résolution, mais elle est suffisante pour la surveillance d’un bâtiment et de ses accès. Ce modèle de caméra vient d’être remplacé par le modèle WVC54GCA qui est exactement le même sauf qu’on y a ajouté des fonctions de capture audio pour qu’on puisse voir et écouter à distance. Le nouveau modèle est vendu au même prix que le précédent.

La caméra ZVC7630W de Zonet

La ZVC7630W est une caméra IP avec vision nocturne très compacte qui peut être reliée à un réseau ou à Internet, avec ou sans fil. Elle dispose en effet d’un émetteur-récepteur Wi-Fi 802.11g compatible avec tous les réseaux Wi-Fi.

Elle comporte aussi un système de communication vocal bidirectionnel qui permet non seulement d’entendre ce qui se passe autour de la caméra, mais aussi de parler à quelqu’un qui se trouve à côté de celle-ci. La caméra comporte un système de détection de mouvements en 3 zones qui permet de faire de la surveillance à partir du logiciel fourni qui sert aussi à configurer la caméra et à voir les images qu’elle retransmet.

La caméra a un capteur d’images d’un quart de pouce avec une résolution de 640 x 480 pixels et un contrôle d’exposition automatique. Par contre, il faut ajuster la netteté manuellement. Pour son serveur Web autonome intégré, la caméra comprend la base d’un ordinateur avec un processeur ARM9, 8 Mo de mémoire morte et 32 Mo de mémoire vive. En plus, elle renferme un serveur de courrier qui lui donne la possibilité d’envoyer un message préparé à l’avance vers deux adresses de courriel en cas de mouvement devant la caméra ou simplement à une heure donnée.

La caméra peut également envoyer des photos directement sur un site FTP ou enregistrer la vidéo sur un ordinateur du réseau au fur et à mesure qu’elle est captée. La caméra peut comprimer la vidéo en format MPEG4, là encore seulement visible en direct avec Internet Explorer, ou en format MJPEG visible à partir d’Internet Explorer, Firefox ou Safari. Une fois qu’on a fait les réglages de la caméra en la branchant en réseau par un fil à un ordinateur et qu’on lui a assigné une adresse sur le réseau local, on peut la brancher sans fil et la changer de place au besoin, pourvu qu’on reste à portée du routeur sans fil.

Comme pour les autres caméras IP, il faut ouvrir dans le routeur un port de serveur virtuel correspondant à l’adresse de la caméra, par exemple le port proposé dans le guide, et il faut indiquer 80 comme port privé. La caméra fonctionne bien, mais sa capacité de vision nocturne fait qu’elle est extrêmement sensible à la lumière du jour. Toute personne qui n’est pas intéressée par la vision de nuit aura tout intérêt à choisir un des autres modèles de caméras IP de Zonet, sans vision nocturne, qui devrait donner de meilleures images et coûter moins cher que les 320 $ demandés pour la ZVC7630W.

Chacune des caméras IP sans fil actuellement sur le marché présente des caractéristiques particulières. Elles sont destinées aux magasins, aux entreprises et aux organisations qui ont des besoins de surveillance plus ou moins importants. Le mieux est d’évaluer les offres avant de faire un choix parce que certaines sont plus intéressantes que d’autres selon ce qu’on en attend. Il faut également vérifier la compatibilité avec Vista si on utilise ce système d’exploitation.

François Picard est rédacteur en chef et éditeur du magazine Atout Micro.


À lire aussi cette semaine: L’avenir de WebEx sous le signe de l’expansion Cinq logiciels pour vous dépanner Des solutions pour un monde plus sécuritaire Des produits pour tous les calibres d’entreprises




Tags: , , , , , ,