Les Fêtes : du crédit, des dépenses et des arnaques


Jean-François Ferland - 21/12/2007

Selon un sondage commandé par Visa, les achats des Fêtes en ligne seraient en hausse au Canada, mais plus modestes au Québec. En cette période de réjouissances, deux organismes commerciaux incitent les internautes à la méfiance envers les sollicitations.

Un sondage réalisé pour le compte de l’émetteur de cartes de crédit Visa Canada estime que 26 % des adultes canadiens qui détiennent une carte de crédit auront acheté des cadeaux en ligne pour la période des Fêtes.

Le montant moyen déboursé de 324 $ serait en hausse de 37 % en comparaison avec le montant moyen de l’année 2006. Les produits achetés par les internautes seraient des livres (36 %), des vêtements (26 %), du matériel électronique (23 %), de la musique (12 %) et des jouets (12 %).

Les Québécois feraient partie des consommateurs canadiens les moins enclins à dépenser sur le Web, puisque seulement 13 % des internautes sondés ont dit qu’ils allaient acheter des cadeaux sur Internet. C’est en Colombie-Britannique que la proportion d’internautes qui souhaitaient magasiner en ligne serait la plus élevée, soit 33 %. Le montant moyen des dépenses en ligne des Québécois, 160 $, équivaudrait presque à la moitié du montant moyen à l’échelle canadienne. Les produits prisés des consommateurs québécois sur l’Internet seraient les livres (37 %), les jouets (31 %) et les vêtements (20 %).

De plus, 77 % des répondants québécois auraient indiqué qu’ils opteraient pour ce mode de commerce afin d’éviter les files et les foules.

Le sondage, effectué par la firme Omnitel, a été réalisé durant la première semaine de novembre par téléphone auprès de 1 318 adultes. La marge d’erreur est de 2,67 %, 19 fois sur 20.

attention@arnaques.ca

Le Bureau de la concurrence du gouvernement du Canada et le Conseil canadien du commerce de détail, à l’occasion du temps des Fêtes, ont tenu encore une fois à avertir les consommateurs de se méfier des offres en ligne qui sont trop belles pour être vraies.

Le nombre de plaintes formulées par les consommateurs à propos de sollicitations frauduleuses par la poste ou par courriel de la part de faux détaillants aurait connu une croissance importante au cours des derniers mois, aux dires des organismes. Les stratagèmes trompeurs sont bien connus : en annonçant une offre promotionnelle, le gain d’un concours ou bien un d’offre d’emploi, des escrocs incitent des internautes à fournir des renseignements personnels, dont leur numéro de carte de crédit. Ces schèmes s’ajoutent à d’autres manigances utilisées par des personnes aux intentions criminelles, comme l’obtention du numéro de sécurité inscrit au verso de la carte de crédit dans le cadre d’une soi-disant vérification de routine.

Les organismes conseillent aux internautes de poser des questions, de lire les politiques de protection des renseignements personnels, de vérifier la véracité de l’identité du détaillant, de prendre le temps de réfléchir à l’offre « alléchante », et surtout de se méfier des concours auxquels la personne sollicitée n’a même pas participé…

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Cyberconsommer l’esprit en paix L’actualité des TI en bref L’économie des TI en bref Des mesures à prévoir en cas de cessation d’emploi Le prix des mots




Tags: , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+