Les TI en bref


Jean-François Ferland - 25/05/2007

Adoption des TIC par les PME de la Baie-des-Chaleurs – D’autres prétendants pour BCE – CAE impartit des TIC à CGI – En quelques octets

Adoption des TIC par les PME de la Baie-des-Chaleurs

L’organisme CEFRIO a dévoilé les résultats d’une étude portant sur l’utilisation des TIC par les petites et moyennes entreprises (PME) des municipalités régionales de comté de Bonaventure et de Carleton en Gaspésie, en comparaison avec la situation dans le reste du Québec.

Selon cette étude, 87 % des PME de la Gaspésie sont connectées à l’Internet, contre 84 % pour le reste du Québec. Seulement 32 % des PME de Bonaventure et d’Avignon ont un site Web, contre 53 % pour l’ensemble du Québec, et 64 % d’entre elles disposent d’une connexion à large bande, contre 73 % pour le reste du Québec. En outre, 34 % utilisent un intranet et 23 %, un extranet.

L’étude indique également que 90 % des PME de la Baie-des-Chaleurs utilisent l’Internet pour l’échange d’information avec les partenaires, 71 % pour les transactions bancaires en ligne et 55 % effectuent de la veille concurrentielle. 23 % des entreprises interrogées ont eu recours à la formation en ligne au cours des deux dernières années, et 22 % ont dit avoir l’intention d’avoir recours à ce type d’activités au cours de l’année.

L’étude, qui a été commandée de concert avec le Centre d’initiation à la recherche et d’aide au développement durable (C.I.R.A.D.D.) du Centre d’études collégiales de Carleton-sur-Mer, a été réalisée à partir d’un sondage mené par la firme SOM auprès de 1 800 PME du Québec.

D’autres prétendants pour BCE

L’entreprise québécoise de télécommunications BCE a annoncé, par l’entremise d’un communiqué laconique, que des discussions avaient été entamées avec un autre groupe d’investisseurs potentiels en vue de transformer l’entreprise en société fermée.

La seule indication qu’a fournie BCE à propos des membres du consortium est la présence de Ceberus Capital Management, une entreprise américaine d’investissement d’envergure mondiale, ainsi qu’un groupe d’investisseurs canadiens.

Cerberus, qui détient une participation dans des entreprises qui génèrent au total un chiffre d’affaires annuel de 60 milliards $US, détient notamment une participation dans ACE Aviation Holdings, la société mère de l’avionneur Air Canada, et plus récemment le constructeur automobile américain Chrysler.

La réglementation canadienne limite à 46,6 % le pourcentage d’actions avec droit de vote d’une entreprise de télécommunications qui peuvent être détenues par une entreprise étrangère, alors qu’au moins 80 % du conseil d’administration doit être composé de Canadiens. Une entreprise ne peut non plus être contrôlée directement ou indirectement par des non-Canadiens.

La valeur de l’action de Bell a augmenté d’environ 33 % depuis l’annonce, à la fin mars, de premiers pourparlers relatifs à la propriété de l’entreprise. En avril, BCE avait indiqué qu’elle discutait avec un premier consortium auquel participent la firme américaine KKR et la Caisse de dépôt et placement du Québec.

CAE impartit des TIC à CGI

L’entreprise québécoise CAE, qui œuvre dans le domaine de la conception de simulateurs de vol, a établi une entente avec l’entreprise québécoise de services conseils CGI pour procéder à l’impartition de certaines technologies de l’information. L’entente de dix ans pourrait rapporter 200 millions $ à CGI.

Selon le contrat, qui sera signé sous peu, CAE confie à CGI la prise en charge de la majorité des fonctions reliées aux TIC, dont le soutien d’applications, la gestion de l’infrastructure technologique ainsi que les services de développement et d’intégration de systèmes. Le personnel de l’informatique de CAE sera « muté » chez CGI, alors que le développement des logiciels pour les appareils de simulation et de modélisation continuera d’être réalisé à l’interne.

En quelques octets

L’entreprise américaine Kerio Technologies, qui développe des solutions logicielles de pare-feu et de messagerie Web pour les PME, a sélectionné le fournisseur de solutions informatiques HumanIT pour la distribution de ses produits dans l’est du Canada.

LML Technologie, une entreprise de services informatiques de la région de Montréal qui effectue le soutien technique du logiciel de planification financière Plan Plus Web Advisor, annonce qu’elle commandite la 5e édition de l’activité de financement Rick Hansen Rouler vers demain au profit des personnes atteintes d’un traumatisme médullaire.




Tags: , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+