L’évolution de l’Internet


Patrice Guy - 19/10/2006

INTERNOTE Les experts d’Internet, sondés par le Pew Internet & American Life Project, croient que l’évolution du réseau d’ici l’an 2020 se fonde sur l’accessibilité : un réseau global et abordable pour tous.

Dans un rapport publié il y a quelques semaines, le Pew Internet & American Life Project fait était des résultats d’un sondage effectué auprès de près de 750 experts d’Internet. On leur a demandé d’exprimer leur accord ou désaccord face à différents scénarios relatifs à leur vision d’Internet en l’an 2020. Les résultats sont intéressants.

Une majorité de ces experts convient que le réseau en 2020 sera global et accessible à tous, partout dans le monde, grâce à des coûts d’accès relativement bas. Ce faisant, le réseau continuera de jouer un rôle unificateur en permettant à tous de se comparer, de concurrencer globalement. Certains de ces experts soulèvent cependant des craintes, à savoir qu’il n’est pas impossible qu’il y ait une résistance à l’expansion globale d’Internet. Certains secteurs industriels pourraient vouloir préserver leurs avantages concurrentiels alors que dans certains cercles, on voudrait conserver son pouvoir sur l’information.

À l’égard de la transparence et de la protection de la vie privée, les experts sont d’avis que les gens, consciemment ou non, fourniront plus d’informations sur eux-mêmes que jamais. Ils y gagneront au change, même s’ils y perdront un peu du côté de l’anonymat. Est-ce que le monde sera meilleur ainsi? Les experts sont partagés, presque la moitié pensent qu’une plus grande transparence, tant de la part des individus que des institutions, générera plus de bénéfices pour tous que la perte relative du côté de la vie privée, alors qu’autant d’experts pensent le contraire.

De la résistance

Nombre d’experts croient que d’ici 2020 certains groupes de gens choisiront de rester isolés des technologies, ou encore que des circonstances économiques les empêcheront de suivre le mouvement. Certains pensent même que des refuzniks pourraient agir violemment pour protester contre les technologies bien que la plupart des experts sondés sont d’avis que les conflits relatifs aux écarts économiques, de religion et aux divergences politiques seront beaucoup plus nombreux.

Alors qu’on parle beaucoup de Web 2.0 par les temps qui courent, des applications de collaboration, du contenu généré par les utilisateurs, etc., plus des trois quarts des experts consultés dans le cadre de ce sondage sont d’avis que la priorité à mettre de l’avant pour l’avenir d’Internet concerne des éléments de base. Quelque 78 % des répondants considèrent deux objectifs principaux qui devraient être dans la mire de ceux qui élaborent des politiques ainsi que des gens de l’industrie : développer la capacité du réseau et favoriser la transmission de la connaissance des technologies afin que les populations de toutes les régions du globe puissent en profiter.

En somme, si le réseau des réseaux continue d’évoluer, que ses applications continuent de se diversifier, il demeure fidèle à lui-même dans son objectif de permettre à un nombre croissant de personnes de communiquer. Les experts sondés aimeraient qu’il en soit toujours ainsi, pour qu’Internet continue de jouer son rôle de liberté et d’apprentissage, particulièrement dans régions où les régimes politiques sont plus oppressifs.

Les applications que nous faisons de cette capacité de communication peuvent être bonnes ou mauvaises, le choix est nôtre. Mais au moins, nous en avons ce choix. Profitons-en.