L’imprimante laser couleur s’impose de plus en plus


François Picard - 28/02/2007

Le prix des imprimantes laser a beaucoup baissé ces derniers mois, laissant entreprises ou organismes face à cette option lors de l’achat d’une imprimante. Beaucoup de gens se demandent cependant s’ils en auront pour leur argent ou si c’est un gadget qu’ils regretteront vite d’avoir acheté. N’oubliez pas de vérifier vos cartouches : sont-elles vraiment vides?

Après plusieurs mois de tests d’une imprimante laser couleur au quotidien, nous pouvons dire que cela en vaut la peine, mais qu’il faut prendre certaines précautions.

Un éventail d’imprimantes laser couleur à moins de 500 $

Chaque mois, de nouveaux modèles d’imprimantes laser couleur sont mis en vente sous la barre des 500 $. Même s’ils sont accessibles au grand public, ils visent surtout à répondre aux besoins de petites entreprises et de travailleurs indépendants ou reliés à une équipe, mais autonomes. Autrement dit, le cycle d’impression mensuel est assez bon, mais pas assez pour répondre aux besoins d’une dizaine de personnes ou plus.

Le prix des imprimantes laser couleur a baissé de 90 % en cinq ans seulement et on peut maintenant en trouver à partir de 320 $ avec des cartouches d’encre pleines, prêtes à imprimer jusqu’à 2 000 à 2 500 pages en couleur. Certaines de ces imprimantes ont une seule cartouche pour les trois couleurs, cyan, magenta et jaune, et une pour le noir, mais il est plus économique d’en acheter une qui a quatre cartouches parce qu’on peut les changer au fur et à mesure qu’elles se vident, ce qui arrive rarement en même temps pour plusieurs couleurs.

Parmi les modèles les moins chers, que l’on peut trouver à moins de 500 $, notons la CLJ-1600, la 2600n et la 2605dn de Hewlett Packard, la C520N de Lexmark, les Phaser 6110N et 6120N de Xerox, les Magicolor des séries 2400 et 2500 de Konica Minolta ainsi que la C3200N d’Okidata. Ces imprimantes sont suffisantes pour répondre aux besoins de la plupart des petites entreprises qui impriment surtout en noir et blanc, mais qui ont aussi besoin de la couleur pour imprimer des photos, des rapports, des documents promotionnels, etc. Au-dessus de 500 $, on trouve toutes sortes de modèles avec de plus grandes capacités d’impression, plus spécialisées et plus rapides.

Évaluer ses besoins avant de prendre une décision

Il est primordial de savoir à quels besoins on veut répondre avant d’acheter une imprimante laser couleur. Veut-on une imprimante pour imprimer le contenu de pages Web, pour imprimer quelques lettres, pour imprimer de gros documents, pour imprimer des photos, pour servir de complément à un appareil photo numérique, pour imprimer des circulaires ou des formulaires de factures… On peut faire bien des choses avec une imprimante, mais il faut être capable de déterminer à l’avance les principales tâches qu’on attribuera à l’appareil.

Une fois qu’on sait quels sont les modèles disponibles sur le marché, l’idéal est d’aller chercher un complément d’information sur les sites Web des fabricants. Chacun d’eux a son site Web, certains en français, d’autres en anglais seulement. En se servant de la recherche par mots-clés sur Internet, on peut ensuite essayer de trouver des sites Web ou des forums où sont faites des évaluations des modèles qui nous intéresseraient. Il n’y en a pas beaucoup, mais c’est souvent très enrichissant. On découvre ainsi des caractéristiques ou des faiblesses qui n’ont pas été mentionnées par les fabricants, et pour cause.

Il faut également se méfier de ce qui a pu ne pas être inclus avec l’imprimante au départ, car les fabricants tiennent à en mettre le moins possible. Certaines imprimantes n’ont pas assez de mémoire au départ pour pouvoir imprimer une page complète et l’imprimante doit utiliser une partie de la mémoire de l’ordinateur pour stocker temporairement les données d’impression, ce qui diminue la vitesse d’impression. La plupart des imprimantes laser sont vendues avec une cartouche à moitié remplie. Certaines imprimantes sont vendues sans le câble nécessaire pour les relier à l’ordinateur même si un câble USB d’imprimante coûte moins de 10 $. Un consommateur averti en vaut deux…

Lors du choix d’une imprimante laser, il faut comparer la résolution (minimum 600 x 600), la mémoire disponible au départ et ce qu’on peut ajouter (32 Mo ou plus recommandés), le langage d’impression (PCL 6 ou/et PostScript 2 ou 3), le cycle d’utilisation mensuel (12 000 ou plus), la fréquence d’horloge du processeur (en MHz), la vitesse d’impression (pages à la minute après la période de chauffe), la capacité des bacs de papier d’entrée et de sortie, la surface occupée sur le meuble où elle sera posée, les types et formats de papier supportés, le type de connectivité (parallèle, câble USB et/ou réseau), les systèmes d’exploitation supportés au niveau de l’ordinateur, le prix des cartouches et la durée ainsi que la couverture de la garantie.

L’une des informations les plus importantes à considérer est le cycle d’utilisation mensuelle (monthly duty cycle), ce qui correspond au nombre de pages qu’on pourrait imprimer chaque mois sans risquer de briser l’imprimante. Pour une imprimante personnelle, utiliser par une à trois personnes, le cycle d’utilisation mensuelle devrait être d’au moins 20 000 pages pour une bonne imprimante. Pour une imprimante de groupe de travail, il vaut mieux aller vers une imprimante avec un cycle maximum de 30 000 ou plus.

Enfin, au niveau des coûts de consommables, il faut bien évaluer ce qu’on compte imprimer avec l’imprimante qu’on compte acheter. Pour l’impression de 10 000 pages, sur une ou plusieurs années, on évalue le coût d’impression global à environ 15 sous par page pour l’imprimante laser couleur comparativement à 4 sous seulement pour l’imprimante laser monochrome, mais 25 à 35 sous pour l’imprimante à jet d’encre couleur. Néanmoins, si on n’utilise que la cartouche de noir sur une imprimante laser couleur, le coût de la page imprimée se rapproche énormément de celui de l’imprimante laser monochrome et c’est très facile de la programmer pour n’imprimer que du noir. À partir de 1 500 ou 1 600 pages en couleurs à imprimer sur une ou plusieurs années, l’imprimante laser couleur devient donc l’imprimante la plus intéressante.

Notre test : la LaserJet 2605dn

Devant faire l’acquisition d’une imprimante laser couleur pour nos besoins d’impression de petites séries de documents promotionnels, nous avons choisi une LaserJet 2605dn après une estimation de nos besoins et un magasinage en règle. Pour un même modèle, les prix variaient de plus de 200 $ entre les différents fournisseurs. Nous l’avons finalement eue à 379 $ (en solde). Le choix s’est fait en fonction de plusieurs atouts qu’elle présentait par rapport aux autres modèles ayant un prix équivalent. D’abord, elle est équipée d’un processeur à 300 MHz et de 64 Mo de mémoire. Elle peut être utilisée avec un PC aussi bien qu’avec un Macintosh et elle est compatible PCL6 et PostScript de niveau 3. Son cycle maximum d’utilisation mensuelle est de 35 000 pages.

De plus, même si la résolution de base de la LaserJet 2605dn est de 600 x 600, elle est équipée de la technologie ImageREt 2400 de HP qui permet d’avoir une résolution d’impression effective pouvant aller jusqu’à 1 200 points par pouce avec le toner ColorSphere de HP. La vitesse d’impression de la première page est de 20 secondes et on peut ensuite imprimer 12 pages par minute en noir et 10 pages par minute en couleur. Cette imprimante peut également imprimer automatiquement les pages recto verso. À cause de son design, la LaserJet 2605dn ne prend que peu d’espace sur une table ou un bureau (45,3 cm x 40,5 cm). On peut la brancher à un port USB 2.0 ou à un port réseau de l’ordinateur, le serveur d’impression étant déjà intégré. Les pilotes et les utilitaires pour PC et pour Macintosh sont fournis avec l’imprimante. La garantie est d’un an.

La qualité d’impression est excellente avec des couleurs intenses et une bonne reproduction des ombres. Au niveau des détails, on obtient un résultat quasiment aussi bon qu’avec une impression commerciale, ce qui nous permet d’imprimer de petites quantités de dépliants et des étiquettes de CD qui ont une apparence très professionnelle. Nous avons configuré l’imprimante pour que, par défaut, elle imprime en noir et nous modifions manuellement la configuration lorsque nous avons des pages à imprimer en couleur. Nous avons également noté que c’est important de bien spécifier le type de papier utilisé, car on aura un mauvais résultat si on essaie d’imprimer des étiquettes ou du papier cartonné en mode papier ordinaire. Le meilleur papier que nous ayons trouvé pour l’impression de photos en couleur est un papier HP pour imprimante laser de 120 grammes par mètre carré, donc légèrement cartonné, avec un taux de blanc de 98; il est un peu cher, mais les résultats sont excellents.


Des cartouches d’encre vides pas vides

Ces dernières années, les principaux producteurs de cartouches d’encre d’imprimantes laser ont ajouté une puce électronique (dite intelligente) qui garde en mémoire le nombre de pages imprimées. Se basant sur ces données, l’imprimante interprète arbitrairement l’état de la cartouche pour faire savoir qu’il faut en changer. Dans le cas de l’imprimante HP LaserJet 2605dn, l’imprimante nous a fait savoir deux mois après que la cartouche d’encre noire était vide et qu’il fallait la changer, refusant même d’imprimer avec cette cartouche. Pour en avoir le cœur net, nous avons pressé les touches de fonction de l’imprimante de façon à ce qu’elle nous fasse imprimer un rapport de consommation. Selon les informations imprimées, la cartouche noire n’avait imprimé que 1 002 pages seulement alors que le manufacturier mentionne sur son site que cette cartouche peut imprimer 2 500 pages.

Nous avons cherché une solution pour éviter de perdre l’encre qui restait dans cette cartouche qui semblait encore bien pesante pour une cartouche vide. Nous avons finalement trouvé sur Internet une solution qui nous a été confirmée par Gregor Leuprecht, de la firme Active Genes de Montréal. Au tableau de commande de l’imprimante, sur le petit écran, il faut choisir Menu principal > Configuration système > Qualité impression > Remplacer consommable > Ignorer épuisement et confirmer ce choix. HP a beau dire sur la page d’état des consommables que l’utilisation de l’option « Ignorer » peut entraîner une mauvaise qualité d’impression et que cela peut entraîner un problème de garantie, c’est la seule chose à faire pour récupérer toute l’encre de la cartouche. En fait, après avoir fait cette manipulation, qui semble prévue, nous avons réussi à imprimer plus de 900 autres feuilles avec la cartouche soi-disant vide. Cela représente une grosse économie au prix où sont les cartouches, soit près de 90 $ chacune pour la LaserJet 2605dn et beaucoup plus pour certaines autres imprimantes.




Tags: , ,