L’industrie des TI en bref


Jean-François Ferland - 05/05/2006

Corel acquiert WinZip – Une « cybercoupe » du jeu vidéo à Montréal en septembre – Un deuxième mandat pour le président du CA de l’Alliance numériqc – En quelques octets

Corel acquiert WinZip

Le concepteur de logiciels Corel, établi à Ottawa, annonce qu’il a complété l’acquisition de WinZip, l’entreprise bien connue pour son logiciel de compression des données.

L’utilitaire WinZip, qui a connu une croissance importante grâce au réseau Internet, aurait été téléchargé par plus de 150 millions d’internautes jusqu’à ce jour pour décompresser ou compresser des fichiers de données.

L’acquérant a fait état de la loyauté des utilisateurs et de la reconnaissance de la marque de l’entreprise acquise, en indiquant que WinZip constituait le complément idéal aux gammes de produits de Corel dans les domaines de la productivité et de l’imagerie.

L’entreprise ontarienne Corel, autrefois connue pour ses logiciels de création graphique dans les environnements de PC, a connu de nombreuses aventures depuis qu’elle a mis la main sur le logiciel de bureautique WordPerfect, l’un des produits pionniers dans le monde du traitement de texte, qui a cependant été largement devancé sur la plateforme Windows par Word de Microsoft. Plus récemment, elle a procédé à l’achat des actifs du logiciel de dessin Paint Shop Pro. Ce dernier avait également connu une popularité importante par le biais du réseau Internet.

Une « cybercoupe » du jeu vidéo à Montréal en septembre

Montréal sera l’hôte, en septembre prochain, de la finale canadienne des World Cyber Games, une compétition de jeux vidéos d’envergure internationale. Plus de 3 000 participants sont attendus pour la première édition de la finale canadienne à être tenue à l’extérieur de la ville de Toronto.

« La ville étant reconnue pour être un terrain fertile pour les industries œuvrant dans la haute technologie et les jeux vidéo, nous croyons qu’il est tout naturel qu’elle soit l’hôte des finales nationales des WCG cette année », a déclaré Stephan Richard, le directeur des World Cyber Games au Canada. La tenue de l’événement à Montréal aurait été rendue possible grâce au soutien du commanditaire de l’événement, le manufacturier d’appareils électroniques et de systèmes informatiques Samsung Electronics.

Du mois de mai jusqu’en août, des milliers de joueurs se livreront une lutte sans merci par le biais de compétitions en ligne et dans le cadre d’événements régionaux afin s’obtenir une participation à l’événement national. Les champions de la finale canadienne s’envoleront vers Monza, en Italie, et tenteront d’emporter un des prix dont la valeur totale est d’environ 400 000 $.

Les World Cyber Games, organisés par l’entreprise International Cyber Marketing de la Corée du Sud, consistent en des tournois interactifs qui se dérouleront dans environ 70 pays en 2006. L’année dernière, plus de 679 joueurs provenant de 67 pays ont participé à la finale tenue à Singapour, à laquelle ont assisté des représentants de plus de 300 médias et quelque 39 000 spectateurs.

À défaut d’un défilé de la Coupe Stanley, si l’un des champions du tournoi provient du Québec, assisterons-nous à une parade de la « cybercoupe »?

Un deuxième mandat pour le président du CA de l’Alliance numériqc

Les membres du réseau industriel Alliance numériqc , lors d’une assemblée générale tenue il y a peu, ont accordé un deuxième mandat à Rémi Racine à titre de président du conseil d’administration, et ce, pour les deux prochaines années. M. Racine est le président de Artificial Mind & Movement, une entreprise de Montréal qui œuvre dans l’industrie des jeux vidéo.

La vice-présidence du conseil a été confiée à Tanya Claessens, la présidente de l’entreprise Kutoka, alors que le poste de trésorier a été attribué à André d’Orsonnens, le président du conseil et chef de la direction de l’entreprise Druide informatique, tandis que les fonctions de secrétaire ont été assignées à Michel Lefebvre, le directeur principal du cabinet comptable Samson, Bélair/Deloitte & Touche.

Dominique Brown, le président de Beenox, Yan Cyr, le président d’Enzyme Labs, Pascal Tessier-Fleury, le directeur général et vice-président finances de Sarbakan et François Van Doesburg, le président et directeur général chez Alogia+Logient, occuperont également un siège au conseil d’administration.

Marc Boutet, le coprésident-directeur général de De Marque, Michel Schinck, le président d’Arinso Canada, et Alain Tascan, le vice-président directeur général d’Electronic Arts Montréal demeurent en poste dans le cadre de la seconde année de leurs mandats. Les gouvernements du Canada et du Québec sont représentés par Lise Moras de Développement économique Canada, Pierre Lebel, du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, et Jean Asselin, du ministère de la Culture et des Communications du Québec.

M. Racine a indiqué que le conseil d’administration allait concentrer ses efforts à la réalisation du plan d’affaires 2006-2007 de l’organisme, dont la croissance des revenus au cours de la dernière année a permis de créer un fonds de réserve qui sera alloué à des investissements dans des projets porteurs ainsi qu’à l’accélération de la réalisation de quelques volets dudit plan d’affaires.

En quelques octets

Informatique Stratégique IS, une entreprise privée spécialisée en sécurité de l’information qui exploite des bureaux à Québec et à Montréal, annonce qu’elle procède à l’acquisition de Horus Information et Technologie, une entreprise de Québec qui procure des services-conseils dans le même secteur d’activité.

iCongo, une entreprise de Montréal qui fournit des solutions et des services d’affaires électroniques hébergés, annonce que le manufacturier américain d’appareils médicaux Boston Scientific a joint sa plate-forme d’approvisionnement électronique MediChain.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+