L’industrie des TI en bref


La rédaction - 22/06/2006

Nominations en sécurité – Nouveau site pour les Pages jaunes – L’Alliance numériqc lance le 3e Sommet international du jeu de Montréal – Une industrie qui carbure à l’innovation.

Nominations en sécurité

L’Institut de la sécurité de l’information du Québec (ISIQ), volet PME, vient d’élire sa nouvelle présidente en la personne de Lise Lapointe. Mme Lapointe cumule plus de 22 ans d’expérience en gestion d’entreprise dans le domaine de la formation et des TI. Elle a fondé le Centre de formation Microcode en 1989, entreprise qui fut acquise par QuébecTel (devenue Telus Québec) en 1998. Elle deviendra par la suite vice-présidente Formation de Telus Solution d’affaires, poste qu’elle occupera jusqu’en janvier 2001. Depuis novembre 2001, Mme Lapointe dirige Formation Terra Nova une firme spécialisée en sensibilisation à la sécurité de l’information.

Par ailleurs, à l’occasion de son assemblée générale annuelle, l’Association de sécurité informatique du Montréal métropolitain (ASIMM) a annoncé la nomination de Cindy Walsh à titre de présidente de l’organisme, qui célèbre en 2006-2007 ses 25 années d’existence. Depuis 1982, Mme Walsh est vice-présidente d’Okiok, une firme qui se spécialise en sécurité de l’information. Mme Walsh possède une formation d’ingénieure et s’implique activement depuis plusieurs années dans la communauté de la sécurité informatique.

Nouveau site pour les Pages jaunes

Groupe Pages jaunes a développé une nouvelle plateforme de recherche en ligne pour sa base de données en ligne, qui permet aux utilisateurs de PagesJaunes.ca d’obtenir des résultats structurés par le biais de recherches non structurées. L’entreprise souligne que les utilisateurs ont maintenant la possibilité d’exécuter des recherches intuitives avec des mots clés tels que des produits, des marques ou même des points d’intérêt, en obtenant des résultats organisés selon les besoins exprimés dans de nombreuses études de convivialité.

La nouvelle interface est plus sobre et plus épurée que le précédent site PagesJaunes.ca et s’éloigne de son format d’annuaire en ligne en offrant une réponse instantanée aux utilisateurs même quand ils ne savent pas précisément quels mots utilisés pour effectuer leur recherche, a affirmé l’entreprise. Le site n’est pas tout à fait final, mais on peut en visiter la version bêta qui comprend 95 % des fonctions qui seront incorporées à la plateforme finale, notamment une fonction d’appel qui permet de connecter immédiatement par téléphone les utilisateurs avec les commerçants recherchés, quelque soit le type de téléphone ou de réseau.

L’Alliance numériqc lance le 3e Sommet international du jeu de Montréal (SIJM)

Alliance numériqc vient de lancer le troisième Sommet international du jeu de Montréal (SIJM), un rendez-vous des professionnels du jeu vidéo qui aura lieu les 8 et 9 novembre prochain au Palais des congrès de Montréal.

« Le succès des deux premières années du Sommet confirme la pertinence d’un tel événement à Montréal où nous attendons plus de 800 professionnels cette année en provenance d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Asie. Il s’agit d’un lieu d’échange exceptionnel qui contribue au développement des expertises de cette industrie en plein essor », a affirmé Gilles Bertrand, directeur général sortant d’Alliance numériqc.

Cette année encore, le SIJM attirera des figures emblématiques de l’industrie du jeu qui partageront leurs expériences, leur savoir-faire et parfois même les secrets de leur succès, affirme l’organisme. Parmi celles-ci, on retrouve le président de Nintendo Amériques, Reggis Fils-Aimé, un conférencier très attendu au SIJM, mais aussi Marty Stoltz, directeur des cinématiques du studio chez Midway Games, Reid Schneider, producteur principal chez Electronic Arts et plusieurs autres.

Une industrie qui carbure à l’innovation

Selon l’Enquête sur l’innovation de 2005, que publiait récemment Statistique Canada, si les deux tiers des usines de fabrication en général ont été innovatrices entre 2002 et 2004, pour celles qui oeuvrent dans le secteur de technologies de l’information et des communications (TIC), cette proportion atteignait plus des quatre cinquièmes.

Une usine innovatrice est une usine qui a introduit sur le marché un produit (bien ou service) nouveau ou significativement amélioré ou a mis en oeuvre un processus de production nouveau ou significativement amélioré à l’interne au cours de la période à l’étude. Cela comprend l’adoption de façons nouvelles ou significativement améliorées de traiter des produits qui sont nouveaux à l’usine.

Les deux principales industries fabriquant des TIC étaient la fabrication de matériel informatique et périphérique ainsi que la fabrication de matériel de radiodiffusion, de télédiffusion et de communication sans fil, dans lesquelles 89 % des usines étaient innovatrices.