L’information, ressource essentielle pour les PME


Rejean Loisselle Président, Groupe LSI - 14/12/2007

La PME peut accroître sa compétitivité en exploitant l’information dont elle dispose. Pour y arriver, elle doit pouvoir extraire ses données en temps réel, sans pour autant remplacer ses systèmes existants.

Les grandes entreprises peuvent compter sur de vastes ressources pour mettre en place les conditions permettant d’obtenir et de diffuser les données stratégiques. Au sein des PME, par contre, les choses ne sont pas aussi simples.

Certes, les besoins sont les mêmes. Tout comme la grande entreprise, la PME cherche à transformer ses données brutes en indicateurs efficaces, de façon à prendre des décisions éclairées. Toutefois, elle n’a pas les moyens d’acquérir et de mettre en œuvre des solutions de veille stratégique (Business Intelligence, ou BI) coûteuses.

La plupart du temps, les dirigeants de petites entreprises s’en remettent à leur chiffrier pour faire le travail. Sans une solution procurant une gestion centrale des données, les informations ne sont pas très à jour, cependant. Pour cette raison, le personnel est souvent contraint à faire ses propres recherches afin de trouver les données pertinentes. Cette perte de temps constitue un frein à la productivité et à la capacité de l’entreprise de livrer concurrence.

À titre d’exemple, certaines PME impriment des rapports mensuels afin de les poster aux distributeurs d’un bout à l’autre du territoire de vente. Inutile de dire que, dans pareille situation, les communications entre le personnel et les partenaires commerciaux ne reposent pas sur les informations les plus précises…

Pour tirer pleinement profit des données qu’elle génère et stocke, la PME doit se tourner vers des solutions économiques et compatibles avec ses systèmes. Ainsi pourra-t-elle protéger son investissement et éviter d’avoir à consacrer d’importants efforts à l’installation de solutions onéreuses. En outre, elle n’aura pas à composer avec la résistance des employés face à l’adoption d’un tout nouvel environnement technologique. Sans parler des économies qu’elle réalisera parce qu’elle n’aura pas à leur déployer un programme intensif de formation.

La PME a besoin de solutions procurant des avantages tangibles sur le plan des affaires également. Elle doit pouvoir s’en servir pour extraire des données de systèmes et d’applications multiples. En créant des liens entre les informations ainsi obtenues, une solution efficace facilitera la prise de décision. Au même titre qu’un progiciel de gestion intégré (de type ERP) – mais à prix beaucoup plus abordable – elle doit regrouper les diverses fonctions de l’entreprise et donner la possibilité de consulter des informations claires et utiles, en temps réel. Tant au niveau opérationnel que directionnel, on peut alors obtenir sur-le-champ un portrait exact et précis des affaires de l’entreprise. Heureusement, de telles solutions existent.

Et elles peuvent grandement aider les petites entreprises. Reprenons notre exemple : imaginons un peu les gains de productivité et d’efficacité qu’elles procurent lorsqu’elles sont utilisées pour mettre instantanément de l’information à la disposition des partenaires commerciaux – qui n’ont donc plus à attendre qu’on leur poste un rapport mensuel. Rien n’empêche de multiplier ces gains. Il suffit d’intégrer à la solution choisie l’ensemble des fonctions stratégiques de l’entreprise.

Globalement, ces solutions adaptées aux PME sont beaucoup plus économiques que la plupart des solutions de veille stratégique, et tout aussi efficaces. Au besoin, les gestionnaires choisiront une solution modulaire. Celle-ci leur permettra d’intégrer les fonctions une à une, évitant à l’organisation d’avoir à investir la totalité de la somme d’un seul coup. Autre avantage important, ce type de solution est normalement très facile à installer.

En somme, une application de gestion centralisée peut s’avérer fort rentable pour une PME. Elle offrira des avantages maximaux lorsqu’elle s’intègre à l’ensemble des systèmes de l’entreprise. Celle-ci aura alors un portrait stratégique de ses affaires et évitera d’avoir à remplacer à grands frais ses actifs informationnels.

Réjean Loiselle est le président du Groupe LSI


À lire aussi cette semaine: La métropole au bout du fil Le commerce électronique fait sa marque L’actualité des TI en bref L’économie des TI en bref Les bleus électroniques




Tags: , , , , ,