L’informatique de poche vivote


Jean-François Ferland - 23/08/2006

Les firmes IDC et Gartner constatent des ralentissements dans les marchés des ordinateurs de poche et des assistants numériques personnels au deuxième trimestre de l’année 2006.

À propos de l’ordinateur de poche, qui se caractérise notamment par l’utilisation d’un clavier pour l’entrée de données, la firme IDC estime que 1,36 million d’unités auraient été livrées à l’échelle mondiale au cours du deuxième trimestre.

Ce marché aurait connu une baisse de 26,3 % en comparaison avec le trimestre équivalent de 2005, où 1 846 461 unités avaient été livrées. Environ 2,9 millions d’unités auraient été livrées durant le premier semestre de l’année, ce qui équivaudrait à une réduction des livraisons de 21,4 % en comparaison avec la période correspondante de l’année précédente.

En soulignant qu’il s’agirait d’un dixième trimestre consécutif de déclin pour ce créneau de marché, IDC note que cette diminution des livraisons serait attribuable à l’effet combiné du retrait de certains fabricants du marché, du déplacement de l’intérêt des fabricants vers les appareils évolués et de la popularité croissante de ces derniers appareils au cours des deux dernières années et demie.

Alors que d’autres périodes de déclin ou de croissance nulle en termes de livraisons sont appréhendées, l’analyste Ramon Llamas, spécialisé dans les marchés des appareils mobiles, croit que les fabricants devront identifier de nouveaux segments de marché, ajouter de nouvelles applications pertinentes et miser sur une convivialité accrue pour espérer une augmentation des livraisons.

« L’ajout des fonctionnalités Bluetooth, Wi-Fi et GPS ont préservé la pertinence des ordinateurs de poche, surtout pour les utilisateurs assidus, déclare M. Llamas. Toutefois, davantage d’applications devront être offertes pour intéresser davantage d’utilisateurs et éventuellement entraîner un effet stabilisant au niveau des activités de livraison. »

Palm, le détenteur du premier rang au palmarès des livraisons avec 34,9 % du marché, aurait vu ses livraisons fondre du quart au deuxième trimestre de 2006, soit 475 000 unités contre 638 376 unités, un an plus tôt, tandis que HP, qui occupait le deuxième rang, aurait livré 31,6 % moins d’unités lors de cette période en comparaison avec le deuxième trimestre de 2005, soit 260 000 unités contre 380 000 unités.

Dell, avec 132 000 unités, était en baisse de 26,3 % par rapport à l’année précédente, alors que le manufacturier taiwanais Mio, très présent en Europe, était en recul de 17 % avec 91 000 unités. Le fabricant Acer, avec 60 000 unités livrées, aurait subi la baisse de livraisons la plus prononcée, alors qu’il avait livré 199 351 unités au deuxième trimestre de 2005. Les autres fabricants, qui détenaient le quart des parts de marché, auraient livré 341 250 unités et auraient ainsi bénéficié d’une légère hausse des livraisons de 0,7 %.

Légère hausse pour l’ANP

En ce qui concerne l’assistant numérique personnel (ANP), dont la saisie des données se fait généralement au moyen d’un stylet, la firme d’analyse Gartner estime que le deuxième trimestre se serait terminé avec 3,7 millions d’unités livrées, ce qui équivaudrait à une légère croissance de 2,7 % en rapport avec le trimestre correspondant de l’année précédente.

Gartner souligne que l’ensemble de la croissance du trimestre aurait été générée par les fabricants qui n’étaient pas en tête de peloton l’année précédente, alors que ceux qui trônaient en tête de liste auraient connu une diminution de leurs livraisons.

En tête de liste, il y a Research in Motion, avec 830 720 unités livrées, qui aurait subi une légère baisse de 1,1 %, tandis que le fabricant Palm, avec 470 458 unités, aurait subi une baisse de 26,5 %, et que HP, au deuxième rang avec 382 653 unités livrées, aurait encaissé un recul de 15 %. Nokia, qui occupait le cinquième rang avec 163 600 unités, aurait subi la baisse de livraisons la plus prononcée avec un recul de 40,5 %.

Mio Technology, qui était au quatrième rang avec 303 377 unités, est la seule entreprise du top 5 à avoir obtenu une croissance, alors que ses livraisons auraient augmenté de 65,4 %. Les autres fabricants, qui auraient produit 1 545 596 unités au cours du trimestre, auraient vu leurs livraisons croître de 27,8 %.

Le système d’exploitation Windows Mobile de Microsoft aurait obtenu une part de marché de 54,2 %, alors que celui de Research in Motion aurait une part de 22,5 % et celui de Palm, une part de 13,4 %.

Selon l’analyste Todd Kort, de Gartner, l’intégration de technologies d’accès à des réseaux étendus aux assistants numériques personnels et la promotion de tels produits par les exploitants de réseaux de télécommunications expliquent la majorité de la croissance du marché. Il note également que le prix moyen a chuté de 6 % en raison de l’impact croissant des primes aux exploitants de réseaux et le faible nombre de nouveaux produits lancés au cours des deux premiers trimestres de 2006.

Gartner définit un assistant numérique personnel comme étant un ordinateur de poche utilisé principalement pour la saisie et la consultation de données et qui se manipule avec les deux mains. Il utilise un système d’exploitation et des applications provenant d’autres fournisseurs. Ses fichiers peuvent être synchronisés avec un ordinateur personnel.

Étant donné que la fonction première de ces appareils est la manipulation de données, les téléphones évolués ont été exclus des statistiques de Gartner, mais pas les assistants numériques personnels dotés de fonctions de téléphonie sans fil.

L’intérêt des utilisateurs pour les appareils mobiles convergents, comme les téléphones évolués, pourrait expliquer la baisse des livraisons des ordinateurs de poche et des assistants numériques personnels. Pour le premier trimestre de 2006, la firme IDC estimait que 18,9 millions d’appareils convergents avaient été livrés à l’échelle de la planète.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+