Logiciels du monde


François Picard - 10/03/2010

Il existe une quantité d’utilitaires développés pour rendre service à quelqu’un, quelque part dans le monde, et ils peuvent aussi profiter aux entreprises d’ici quand ils sont en français et correspondent à ce dont elles ont besoin. En voici quelques-uns qui ont attiré notre attention.

Ad-Aware Plus de Lavasoft, Phoenix Software et Micro Application En français Pour PC sous Windows XP ou Vista 29,95 $ pour 3 ordinateurs durant 18 mois

Saisie d'écran Ad-Aware Plus de Lavasoft - cliquez sur l'image pour l'agrandir

Ad-Aware Plus de Lavasoft

C’est difficile d’évaluer les capacités de logiciels antivirus quand on n’a pas de virus sur son ordinateur. Cependant, si nous nous fions à la bonne réputation du détecteur de logiciels espions Ad-Aware, le concepteur a dû tester Ad-Aware Plus avant de le mettre sur le marché. Il n’inclut pas de coupe-feu (Lavasoft en vend un séparément, directement sur son site Web), mais un logiciel entraîné à découvrir de lui-même des fichiers ou des logiciels qui pourraient être malveillants, qu’il s’agisse de virus, de vers, de logiciels espions, de chevaux de Troie ou de dissimulateurs d’activité (rootkits). Ad-Aware Plus peut servir de protection principale à ceux qui ne font que visiter des sites Internet connus ou de bonne réputation et évitent de courir des risques inutiles. Ce logiciel peu coûteux est relativement facile à installer et à utiliser. Automatiquement, il détecte les logiciels et fichiers malveillants, supprime les éléments dangereux et nettoie l’ordinateur en cas d’infection. Cependant, comme le coupe-feu de Windows est loin de suffire pour protéger un ordinateur, il est recommandé de compléter cette protection avec au moins un logiciel coupe-feu gratuit comme ZoneAlarm de Check Point Software Technologies.

Jargon Informatique de Roland Trinque En français Pour PC ou Mac, Windows, Linux ou Mac OS X.

Gratuiciel

Saisie d'écran Jargon Informatique de Roland Trinque - cliquez sur l'image pour l'agrandir

Jargon Informatique de Roland Trinque

Il s’agit d’un dictionnaire informatique libre et gratuit (licence GNU). On y trouve les mots du jargon informatique les plus importants. Il en renferme plus de 10 000 avec leur définition. C’est à Achraf Cherti, Roland Trinque et quelques autres contributeurs qu’on doit cette initiative. On peut accéder à cet utilitaire depuis le bureau de Windows ou l’activer dans la barre de lancement de l’ordinateur.

Sauvez vos cassettes vidéo de Micro Application En français Pour PC sous Windows XP, Vista ou 7 avec écran de 1024 x 768 ou plus. 69,99 $

Au cours des dernières décennies, les caméscopes sauvegardaient les vidéos sur toutes sortes de formats de cassettes qu’il est à présent possible de numériser facilement. Cela permet de donner une seconde vie à toutes sortes de vidéos utiles pour l’entreprise ou ses archives. En fait, il faut tenir compte que les cassettes vidéo de tous formats ont une durée de vie limitée et qu’elles perdent de leur magnétisme d’année en année, ce qui atténue la qualité des images. Les lecteurs de cassettes vidéo ont aussi des limites et sont vite dépassés, si bien qu’à un moment donné, on a encore des cassettes, mais plus d’appareils pour les lire. Le mieux est donc de transférer le plus tôt possible le contenu des cassettes sur des disques vidéo numériques. Entre analogique et numérique, il faut cependant utiliser habituellement un encodeur qui peut coûter jusqu’à 100 $ ou même plus.

Sony Reader PRS-700BC

Sauvez vos cassettes vidéo de Micro Application

L’intérêt du produit Sauvez vos cassettes vidéo, vendu par Micro Application, réside surtout dans le fait qu’on nous fournit un décodeur en même temps que le logiciel pour 69,99 $ seulement. Il suffit d’installer le logiciel et le pilote du décodeur qui se branche au port USB. Ensuite, on relie les prises vidéo (S-Video ou RCA) et audio (RCA) du décodeur aux sorties équivalentes du magnétoscope en se fiant tout simplement aux couleurs. Une fois que c’est fait, on lance le logiciel et on branche le décodeur dans une prise USB de l’ordinateur. Dans le logiciel, on choisit le module Acquisition vidéo, ce qui donne une fenêtre de prévisualisation de la vidéo capturée et la possibilité d’ajuster quelques paramètres. Il ne reste qu’à mettre en route le magnétoscope et à enregistrer la vidéo numérisée directement par l’électronique qui se trouve dans la petite interface d’encodage USB.

Le résultat est relativement bon, même sur un miniportable, mais les meilleurs résultats seront obtenus avec le logiciel sur un ordinateur à processeur d’au moins 2 GHz avec 2 Go de mémoire vive ou plus. On peut également acquérir la vidéo d’un fichier, de YouTube, d’un serveur FTP ou même d’un autre périphérique comme une webcam. Le logiciel Sauvez vos cassettes vidéo dispose en plus d’une table de montage vidéo/audio qui sert à couper ce qu’on ne veut pas garder et à assembler différents éléments de montage. On peut ajouter des effets spéciaux ou faire des diaporamas à partir de photos. On peut exporter le projet final en différents formats: haute définition, MPEG2, AVI, WMV, iPhone, iPod touch, PPC… On peut également le graver sur DVD en ajoutant un menu s’il y a plusieurs éléments vidéo. Le mieux qu’on puisse graver sur DVD est un format 720 x 480 (720p) en NTSC qu’on pourra visionner avec un lecteur DVD et un téléviseur haute définition.

Digital Studio 2010 de Corel En 6 langues, dont le français, pour PC sous Windows 7, Vista ou XP 79,99 $

Saisie d'écran Digital Studio de Corel - cliquez sur l'image pour l'agrandir

Digital Studio de Corel

Depuis plusieurs années, les utilitaires d’édition photo et vidéo foisonnent et c’est difficile d’en choisir un plutôt qu’un autre. À vrai dire, Digital Studio 2010 n’est pas juste un logiciel, mais plutôt un ensemble de quatre utilitaires graphiques, maintenant vendus par Corel, que la firme a mis à jour et décidé de vendre en même temps, à moindre coût, aux personnes intéressées à la fois par la photo et la vidéo. Digital Studio 2010 comprend Corel PaintShop Photo Express 2010, Corel VideoStudio Express 2010, Corel WinDVD 2010 et Corel DVD Factory 2010. Ces produits permettent donc de traiter des photos et des vidéos, de les classer, de réaliser des albums et des films puis de graver et partager les productions.

WinDVD fourni dans Digital Studio n’est qu’un lecteur de fichiers multimédias qu’il ne faut pas confondre avec l’éditeur vidéo WinDVD Creator. Il permet de visionner des vidéos à l’écran soit en format standard, soit en haute définition. PaintShop Photo Express est une version simplifiée et diminuée de PaintShop Pro Photo X2 de Corel. C’est à la fois un éditeur graphique et un outil de gestion des photos qui se trouvent sur l’ordinateur. Il renferme un certain nombre de fonctions de PaintShop Pro, surtout celles qui permettent d’automatiser certains travaux. Il sert aussi à faire des diaporamas, des albums, des cartes de vœux, etc. On peut s’en servir pour sauvegarder des photos dans le format le mieux adapté à leur destination: ordinateur de poche, Facebook, impression, DVD… DVD Factory sert à graver ses productions multimédias sur CD ou DVD, même en format AVCHD si le graveur de l’ordinateur peut le faire. Il permet également de convertir ses fichiers pour iPod, iPhone et autres lecteurs mobiles. C’est un assez bon ensemble qui permet de réaliser toutes sortes de tâches au niveau graphique.

MacSpeech Dictate International de MacSpeech En plusieurs langues, dont le français Pour Mac OS X ou plus récent 269 $

Il est maintenant possible de dicter à son Mac en anglais, allemand, français et italien. MacSpeech Dictate International est un logiciel de reconnaissance de la parole qui peut transformer en texte ce qui est dit par l’utilisateur de différentes applications. Selon le producteur du logiciel, il ne nécessite que peu d’apprentissages et quelques minutes d’entraînement suffisent pour l’habituer à notre voix. Il faut seulement que le Mac soit équipé d’un processeur Intel et du système d’exploitation Mac OS 10.5.6 ou plus récent. Même s’il est très pratique, ce logiciel est quand même relativement cher. Seule la version pour l’anglais uniquement est peu coûteuse. On peut profiter de MacSpeech Dictate International pour donner des commandes vocales au Mac au lieu de se servir du clavier ou de la souris. En plus, il existe des versions médicales et légales de MacSpeech Dictate, mais juste en anglais. À Macworld Conference and Expo 2010, MacSpeech a présenté une extension pour iPhone qui permet de parler à l’iPhone et ensuite de transformer ce qui a été dit en texte sur le Mac équipé de MacSpeech Dictate International.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.