L’usine Electrolux de l’Assomption aménage une ligne de production à efficacité optimale


Patrick34 - 15/01/2009

ÉTUDE DE CAS Electrolux souhaitait lancer une nouvelle gamme de cuisinières et de fours muraux. Pour mettre son projet à exécution, elle devait convertir un espace d’entreposage en aire de production à son usine de L’Assomption.

Pour plusieurs Nord-Américains, le nom Electrolux évoque des aspirateurs de grande qualité. Pour la plupart des Européens, cependant, Electrolux réfère plutôt à un leader en fabrication de cuisinières, fours, grills d’extérieur et plusieurs autres produits pour la maison. C’est que, pendant longtemps, seuls les aspirateurs ont été commercialisés dans le marché nord-américain. N’empêche, Electrolux possède aujourd’hui des marques aussi renommées que Eureka, Frigidaire, Gibson, Kenmore et Westinghouse.

C’est ainsi qu’en 2007, l’entreprise souhaitait créer, sous la marque Electrolux, une nouvelle gamme de cuisinières et de fours muraux. Pour mettre son projet à exécution, elle devait faire preuve d’ingéniosité afin de convertir un espace d’entreposage de 60 000 pieds carrés en aire de production à son usine de L’Assomption.

Dans ce projet, l’entreprise partait à zéro, tout étant à faire. L’ensemble du matériel qui occupait l’espace choisi devait être déplacé, les locaux devaient être repeints et l’éclairage revu. Cependant, le défi le plus important consistait à planifier l’ensemble de la ligne de production en se basant uniquement sur les plans du nouveau produit. À l’époque, en effet il n’en existait aucun prototype.

Au moment même où les ingénieurs de l’entreprise travaillaient à la conception du nouveau produit, les experts-conseils en amélioration de la chaîne d’approvisionnement auxquels Electrolux avait fait appel ont travaillé conjointement avec une équipe interne dans le but de créer une ligne de production de toutes pièces. Celle-ci devait être à la fois performante et efficace, et répondre à la norme EMS (Electrolux Manufacturing System), un mode de fabrication allégé (lean) propre à Electrolux.

Ensemble, l’équipe d’Electrolux et les conseillers externes avaient un rôle bien défini. D’abord, ils devaient procéder à une évaluation critique du design d’aménagement. Ensuite, ils étaient chargés de déterminer les critères servant à la conception des postes de travail utilisés sur la ligne de production. Ils devaient en assurer l’ergonomie et accompagner les chefs d’équipe dans la conception de leur propre poste à partir de matériaux tubulaires. Au-delà des avantages que procure l’utilisation d’un poste de travail conçu en fonction des préférences de chacun, la tâche de création s’est révélée enthousiasmante pour les chefs d’équipe. Enfin, les experts-conseils devaient aussi accompagner Electrolux dans ses démarches visant à établir et à revoir la structure organisationnelle et le processus d’approvisionnement entourant la nouvelle ligne de production.

La conception de production en mode mixte

En cours de route, il a été proposé d’aménager la ligne de production en mode mixte. En somme, il s’agissait d’ajouter une chaîne de montage de fours muraux. S’intégrant harmonieusement aux activités d’assemblage des cuisinières, cette nouvelle ligne avait pour avantage de nécessiter moins d’espace, de maximiser l’utilisation des ressources et, surtout, de donner lieu à des économies substantielles.

« La production mixte visait principalement à minimiser les risques d’accident et les déplacements ainsi qu’à ajouter de la valeur au travail effectué par nos employés, indique Luc Bachant, directeur de la production d’Electrolux Canada. Notre objectif ultime est d’innover en nous concentrant sur les besoins de nos clients, et ce type de production représentait un outil important pour y parvenir. »

En voie vers la production

À l’heure où ces lignes sont écrites, Electrolux procède aux tests d’assemblage. Si tout va comme prévu, la prochaine étape consistera à approvisionner les centres de distribution. Une fois cette étape franchie, un cycle de vente sera enclenché et Electrolux pourra mieux jauger la demande et produire en conséquence.

« Évidemment, quelques ajustements seront certainement nécessaires afin de coordonner adéquatement la production des cuisinières et des fours muraux, mais l’entreprise dispose de tous les outils pour être à la fois performante et efficiente ainsi que pour concrétiser sa vision », conclut Luc Bachant.

Patrick Fortin est conseiller en amélioration de la performance opérationnelle au Groupe Créatech. Le Groupe Créatech se spécialise en optimisation de la chaîne d’approvisionnement et en intégration de solutions en TI.




Tags: , , , , ,