Matière à réflexion pour le gouvernement en ligne


Jean-François Ferland - 01/02/2006

Un bulletin du Cefrio résume les contenus et les propos reliés au gouvernement électronique qui ont été rapportés en 2004 et 2005.

Dans un bulletin e-veille paru en décembre dernier qui établit un bilan de la veille effectuée au cours de la période 2004-2005, le Cefrio, organisme voué à l’informatisation des organisations, a souligné la grande présence des enjeux reliés au gouvernement électronique au sein des observations, des débats et des données rapportés dans les bulletins de veille stratégique.

Isabelle Vachon, analyste-conseil, enquêtes et veille stratégique au Cefrio, traite des défis qui ont trait à la gouvernance et à la gestion en rappelant des propos rapportés au cours du Colloque international sur le gouvernement en ligne présenté en mai 2005 à Québec sous le thème Vers une nouvelle relation entre le gouvernement et les citoyens.

Notamment, elle cite le conférencier Edwin Lau de l’OCDE qui a déclaré « qu’il n’est pas nécessaire de se lancer dans un passage total des services publics vers la voie électronique (mais) qu’il faut choisir d’informatiser ceux qui répondent le mieux aux besoins des citoyens et des entreprises ». L’auteur Hubert Saint-Onge avait déclaré « que l’administration publique doit se transformer en collectivité apprenante (et que) les ministères et les organismes doivent passer d’une structure hiérarchique et en silos à une structure en réseau », alors que l’auteur David Osborne a indiqué que « les gouvernements doivent concourir à être agiles, flexibles, compétitives, innovantes et sensibles aux besoins des citoyens ».

Mme Vachon traite également des six étapes que les administrations publiques devront franchir au cours des prochaines années à propos du gouvernement électronique, soit l’adoption de pratiques de gouvernance exemplaires, la révision des processus internes, le financement des projets, le calcul des bénéfices, l’adaptation des lois et la gestion intergouvernementale.

Sabrina Côté, analyste en statistique au sein du même organisme, effectue un survol de l’évolution des prestations de services en rapportant des statistiques publiées en rapport à l’utilisation des services publics en ligne au Canada et au Québec, avant de traiter des moyens de faire connaître les services en ligne. Elle traite également de la cyberdémocratie, en indiquant que l’une des préoccupations majeures des gouvernements consiste « à améliorer la transparence des processus décisionnels en permettant aux internautes d’accéder en ligne à une multitude d’informations sur les projets et les décisions prises. »

En dernière partie, Mme Côté résume les propos et les idées qui ont retenu l’attention à propos de l’informatisation de l’administration publique, de la sécurité informatique (l’authentification électronique et la biométrie) et des nouvelles tendances en TI telles que le concept du logiciel libre.

Chaque section du bilan est complétée par une liste d’hyperliens qui mènent à des articles des bulletins publiés par le Cefrio qui sont liés aux sujets traités. Par ailleurs, une section du site Web de l’organisme regroupe les actes du colloque consacré au gouvernement électronique en mai 2005, mais aussi des extraits vidéo des meilleurs moments de l’événement (abonnement payant).




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+