Memento, un catalogue électronique à la page


Virginie Auger, OQLF - 03/11/2009

MÉRITE DU FRANÇAIS DANS LES TI La Société de gestion de la banque de titres de langue française, concepteur du catalogue électronique Memento, est le lauréat 2009 dans la catégorie Site Internet – Petite et moyenne organisation.

La Société de gestion de la banque de titres de langue française (BTLF) a lancé en décembre 2008 son catalogue électronique, Memento, revu et amélioré. C’est en partenariat avec la société française Électre, qui met en ligne un outil de recherche bibliographique utilisé dans une trentaine de pays francophones, que la BTLF a réalisé la refonte de Memento. Résultat : le site www.mementolivres.com donne accès à la base de données du livre et de l’édition la plus complète de la francophonie.

Avec une banque d’un million de titres francophones, Memento permet à plus de 3500 institutions d’avoir accès à une grande variété d’ouvrages parmi lesquels se trouve la production littéraire québécoise et canadienne-française. Il s’agit d’une vitrine exceptionnelle pour ce qui s’écrit en français en Amérique du Nord. « C’est une ouverture sur les marchés qui donne une visibilité à l’édition québécoise à l’étranger auprès d’une clientèle captive. Captive, parce qu’on parle d’une clientèle d’acheteurs composée de bibliothécaires, de libraires ou de responsables de centres de documentation », explique Diane Ouellette, directrice générale de la Société de gestion de la BTLF. « C’est une clientèle qui utilise cet outil quotidiennement pour sélectionner, acquérir ou connaître la mise en marché des livres francophones. Certains libraires, dont les cyberlibraires, l’utilisent également pour enrichir leur catalogue. »

La refonte

La première version de Memento a vu le jour en 2005. Peu de temps après son lancement, ses artisans ont réalisé tout le potentiel de cet outil de référencement et ont voulu le bonifier. La refonte du catalogue Memento, qui s’est échelonnée sur trois ans, a permis de revoir son ergonomie pour notamment le rendre plus attrayant. Du coup, on a aussi décidé d’offrir aux utilisateurs la possibilité de vivre une expérience Web 2.0. « Un de nos objectifs était d’ajouter de nouvelles fonctionnalités telles que le feuilletage », mentionne M. Michel Montagne, responsable des communications, du marketing et du serviceaux abonnés à la Société de gestion de la BTLF. « Certains livrespeuvent ainsi être feuilletés en ligne. Avec quelque 60 000 livresfrancophones éditéschaque année, dont 6000 au Québec, plusieurs abonnés nous ont dit que le feuilletage est une porte ouverte sur une connaissance qu’ils ne pourraient avoir autrement. » « Pour une bibliothèque, le feuilletage en ligne est en quelque sorte une vitrine virtuelle qui permet de gagner du temps », renchérit Mme Ouellette.

Le nuage de mots compte aussi parmi les innovations mises en place au moment de la refonte. Un nuage de mots est en fait une représentation visuelle des mots-clés les plus utilisés sur un site Web. Généralement, les mots s’affichent dans des polices de caractères d’autant plus grandes qu’ils sont utilisés ou populaires. « C’est une façon de mettre en évidence les best-sellers, les auteurs ou les sujets les plus consultés dans notre base de données. Ils sont très souvent liés à l’actualité. Récemment, Guy Laliberté et Michael Jackson ont été très populaires », précise M. Montagne.

Vers l’avenir

L’avantage du Web 2.0, c’est qu’il permet de faire évoluer un site Internet plus facilement en ayant la possibilité de développer de nouveaux projets. À peine un an après le lancement de la nouvelle version de Memento, l’équipe de la BTLF a des idées bien précises pour améliorer une fois de plus son produit. « Nous aimerions introduire la recherche croisée qui permettrait de faire une recherche à travers le contenu de plusieurs livres à la fois. Notre clientèle aurait ainsi plus de facilité à faire des choix d’acquisition. Ce serait aussi très intéressant pour la consultation de livres techniques », affirme Mme Ouellette.

Par ailleurs, la multiplication des supports numériques permettant la diffusion des livres ouvre la voie au progrès dans le monde de l’édition. L’équipe de la BTLF envisage sérieusement de rendre disponibles les fichiers adaptés aux différents formats de « livrels » tels que les Kindle, Bookeen et Sony Reader qui tranquillement se taillent une place dans le marché francophone.

Enfin, pour être à la fine pointe de la technologie, le site Memento sera un jour doté d’une fonction qui permettra de trouver toutes les déclinaisons d’un même titre. « Tout ce progrès technologique nous amène à une nouvelle configuration de la notice. (…) Par exemple, en entrant le nom « Michel Tremblay » tous les supports qui s’y rattachent apparaîtront : traductions, livres audio, livres en gros caractères », explique Mme Ouellette.

Dans un avenir pas si lointain – il faut compter environ deux ans – le catalogue Memento présentera ces nouvelles possibilités. D’ici là, les utilisateurs ont la chance d’avoir à leur disposition un outil de référencement innovateur et unique dans le cyberespace francophone.

Virginie Auger est conseillère en communication, à l’Office québécois de la langue française