Nouveautés automnales


François Picard - 21/09/2010

Si l’on cherchait un point commun aux récentes innovations que nous présentons aujourd’hui, ce serait l’attention portée au design. Dans tous les cas, on a voulu que le produit soit plaisant à regarder en même temps que le plus adapté possible aux besoins des utilisateurs.

La tablette Galaxy Tab de Samsung

On parle beaucoup de la nouvelle tablette que Samsung va mettre sur le marché dans les prochaines semaines. Elle est très prometteuse et elle devrait entrer en compétition avec l’iPad si son prix n’est pas aussi élevé. La Galaxy Tab est une tablette électronique qui ressemble beaucoup à celle d’Apple, mais elle est bleu nuit et elle comporte un écran tactile multipoint de 7 pouces, donc un peu plus petit, ce qui donne une tablette moins lourde.

Plastic Logic Reader

La tablette Galaxy Tab de Samsung

Elle est équipée d’un processeur Cortex A8 Hummingbird, de 2 Go de mémoire interne et de 16 Go sur une carte microSD préinstallée, d’un écran WSVGA de 600 pixels par 1 024, de deux caméras, l’une de 3 mégapixels (Mpx) tournée vers l’arrière et une de 1,3 Mpx tournée vers l’avant pour le clavardage vidéo et même des vidéoconférences. La Galaxy Tab est équipée du Wi-Fi et du Bluetooth avec des communications cellulaires 3G en option. Son fonctionnement est basé sur le système d’exploitation Android 2.2 qui supporte Adobe Flash 10.1 pour la vidéo, les jeux et diverses applications.

Sa principale utilisation devrait être la consultation du Web et les communications par courriel, messageries et réseaux sociaux. Néanmoins, les applications pour Android sont de plus en plus nombreuses, plus de 80 000 déjà, et, dès le départ, l’appareil devrait en contenir plusieurs dont un logiciel de lecteur Kindle, un autre de radio par Internet et un autre de location de films en ligne, sans oublier des applications touchant la météo, les nouvelles, la bourse… Plusieurs applications tireront profit aussi du senseur de mouvements sur 6 axes et de l’accéléromètre intégrés à l’appareil.

Avec Android, la Galaxy Tab supporte le courrier d’entreprise et Exchange avec synchronisation des messages, des contacts et des calendriers. De plus, la suite ThinkFree Office permet de voir et d’éditer des documents en formats Word, Excel, PowerPoint et PDF. Les utilisateurs de tablettes électroniques devraient tirer profit de la compétition dans ce domaine, surtout que Samsung a su corriger dans sa tablette des lacunes qu’on trouvait dans celle d’Apple. Verizon sera la première entreprise à la lancer aux États-Unis et deux fournisseurs canadiens de services cellulaires ont déjà indiqué qu’ils allaient la vendre.

La petite tablette Streak de Dell

Dell aussi a créé sa propre tablette. D’une taille à mi-chemin entre celle d’un iPod touch et celle d’un iPad, la tablette Streak Dell devrait répondre aux besoins d’étudiants ou même de gens d’affaires qui veulent surtout un appareil pour communiquer. Ce n’est pas un ordinateur, mais cette tablette tient lieu de lecteur audio/vidéo et d’outil de communication rendant Internet plus facilement accessible. La Streak comporte un écran tactile multipoint de 13 cm (5 pouces), un processeur de Qualcomm à 1 GHz avec le jeu de puces Snapdragon et le système d’exploitation Android.

Tablette Streak Dell

La tablette Streak de Dell.

Par Wi-Fi, Bluetooth ou 3G (sur certains modèles), elle permet de consulter Internet, d’échanger du courrier électronique, de clavarder ou de participer à des réseaux sociaux. On peut y visionner photos et vidéos, en particulier ceux qu’on prend avec la caméra intégrée de 5 Mpx. À cela s’ajoutent les dizaines de milliers d’applications déjà disponibles pour les appareils sous Android ainsi que des applications en Flash. Google Maps y est déjà installé, y compris sa fonction de guidage routier. La carte de mémoire de 2 Go peut être remplacée par une autre pouvant avoir une capacité allant jusqu’à 32 Go. La Streak devrait arriver sur le marché canadien dans les prochaines semaines, après une mise en marché en Europe à près de 800 $, ce qui est relativement cher pour une si petite tablette, trop grosse cependant pour être utilisée comme téléphone.

Des ordinateurs de table aux lignes modernes

Finis les boîtiers d’ordinateurs massifs et peu esthétiques. Quand on a pu voir le nouveau C200 de Lenovo, on n’a guère envie de retourner en arrière. Son design est assez beau, avec les composants de l’ordinateur intégrés à l’écran. Il ne prend que peu de place sur un bureau et il est suffisant pour répondre aux besoins de la plupart des gens à la maison ou même en entreprise.

C200 Lenovo

L’ordinateur de table C200 de Lenovo

Le C200 est équipé d’un processeur Intel Atom Dual Core D510 à 1,66 GHz, d’un processeur graphique NVIDIA Ion 2 avec 256 Mo de mémoire, d’un écran HD 16:9 de 18,5 pouces (1366 x 768 pixels), de jusqu’à 4 Go de mémoire, d’un disque dur, d’un lecteur-graveur CD/DVD et d’une webcam de qualité. Selon Lenovo, tout a été fait pour donner à l’utilisateur de l’appareil un haut niveau de satisfaction. Prix: 399 $ ou plus selon les options. Il est en vente au Canada depuis la mi-juin.

Pour sa part, Gateway s’est fait remarquer avec un ordinateur à écran tactile à prix relativement bas. Il faut dire que les prix des ordinateurs à écran tactile ne baissent pas vite. Gateway est l’un des premiers fabricants, avec HP, à proposer des modèles à moins de 800 dollars. La série Gateway One ZX4300 a du style et des caractéristiques intéressantes. Même si la compagnie le dédie surtout aux étudiants, aux aînés et aux familles, il pourrait convenir à de petites entreprises avec un bureau à la maison. Il est vendu en différentes configurations.

Gateway One ZX4300

Un ordinateur de la série ZX4300 de Gateway.

Le modèle ZX4300-01e à 749,99 $US, par exemple, dispose d’un processeur AMD Athlon II X2 235e à 2,7 GHz, de 4 Go de mémoire, d’une carte graphique ATI Radeon HD 4270, d’un lecteur-graveur CD/DVD et d’un disque dur SATA de 640 Go tournant à 7 200 tours/minute. Son écran tactile de 20 pouces a une résolution de 1 600 x 900. Il comprend aussi un lecteur de cartes de mémoire, le Wi-Fi, un clavier et une souris sans fil. Il fonctionne avec Windows 7 Home Premium 64 bits. Ce modèle ressemble beaucoup au TouchSmart NY537AA de HP qui se vend à peu près au même prix avec un processeur à 2,8 GHz.

Un processeur Atom adapté aux appareils encore plus petits

Après avoir intégré son processeur Atom dans beaucoup de miniportatifs, Intel en a conçu un modèle à faible consommation d’énergie et plus petit qui permet de développer des ordiphones de haut niveau ou des tablettes du genre de l’iPad. Les avancées technologiques d’Intel ont permis de réduire de plus de 50 fois la quantité de courant nécessaire au processeur Atom à l’état dormant et de plus de 20 fois celle dont ont besoin les éléments audio tout en augmentant la performance générale.

Atom Z6 Intel

Le processeur Atom Z6 d’Intel

Grâce à cela, des manufacturiers vont pouvoir concevoir des ordiphones à 1,5 GHz, avec la puissance d’ordinateurs portatifs actuels, capables d’exécuter plusieurs logiciels en multitâche, d’enregistrer la vidéo en 720p, de présenter de la vidéo en HD 1080p ou des graphiques en 3D et même de supporter des vidéoconférences multipoints.

Les processeurs Atom Z6xx d’Intel comportent 140 millions de transistors. Le processeur et les puces qui l’accompagnent renferment tous les éléments électroniques, audio et vidéo nécessaires au fonctionnement de l’appareil et à son accès à Internet à haute vitesse (Wi-Fi, 3G, HSPA, WiMAX). Malgré toutes ces améliorations de performance, les ordiphones auront une plus longue autonomie et une plus grande durée de fonctionnement. Il va sans dire que plusieurs fabricants lorgnent sur ce nouveau processeur et que les premiers appareils l’intégrant devraient sortir dans les prochains mois.

Des supports à iPad

Comme l’iPad est assez lourd et qu’on se lasse vite de le tenir dans les mains, plusieurs fabricants ont mis sur le marché des supports à iPad. Certains sont fixes alors que d’autres permettent de changer l’inclinaison de l’appareil.

Recliner LapWorks

Le Recliner de LapWorks

Grâce à son système d’inclinaison réglable avec une vis, le Recliner de LapWorks permet de sélectionner n’importe quel angle, ce qui relève l’écran à différents niveaux ou le place presque verticalement. Il est assez massif, mais très stable. Il est pratique aussi bien pour lire que pour regarder des vidéos ou pour se servir de l’iPad avec un clavier Bluetooth. Le Recliner coûte environ 45 $. Bien entendu, il peut également servir pour d’autres lecteurs électroniques de livres ou de magazines.

Depuis la sortie du Recliner, LapWorks a lancé un autre support pour iPad, l’iPad Space Dock. Ce support est beaucoup plus petit et plus simple, mais il coûte plus cher.

iPad Space Dock LapWorks

L’iPad Space Dock de LapWorks

Il ne comporte que deux éléments en aluminium brossé qui se vissent l’un à l’autre et permettent d’ajuster l’appareil dans trois positions seulement, soit avec une inclinaison de 58, 62 ou 66 degrés. Un matériau semblable à du velours a été placé aux points de contact de l’iPad et du support. Ce modèle peut également servir pour d’autres tablettes ou lecteurs électroniques. Après avoir testé les deux modèles, je recommanderais le Recliner, beaucoup plus stable, sauf pour quelqu’un qui déplace souvent son iPad et a besoin d’un support. Une fois démonté, l’iPad Space Dock ne prend vraiment pas de place, il est très léger et il se remonte très vite.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.




Tags: , , ,