Page d’histoire tournée chez CompuSmart


Jean-François Ferland - 12/07/2007

La chaîne québécoise de magasins spécialisés en informatique personnelle a définitivement fermé ses portes, sauf sur l’Internet. Elle constituait, depuis ses origines en 1976 sous le nom de Compucentre, la plus vieille bannière du genre au Canada.

Les magasins de vente au détail de produits informatiques de la bannière CompuSmart ne sont plus.

Au début du mois de juillet, les établissements qui étaient encore ouverts ont fermé leurs portes après avoir procédé une vente de fermeture durant plusieurs semaines.

Un coup d’œil jeté par la fenêtre du magasin situé au Carré Philips à Montréal, dont les lumières ont été laissées ouvertes, a permis de constater que les locaux ont été vidés de leurs contenus, hormis quelques étagères.

Selon une recherche effectuée sur le site Web de CompuSmart, seuls trois magasins étaient encore ouverts jusqu’à récemment, soit au centre-ville de Montréal, sur le boulevard Taschereau à Saint-Hubert et dans la portion sud d’Edmonton en Alberta.

Un coup de fil au magasin de Saint-Hubert est demeuré sans réponse, ce qui laisse croire qu’aucun établissement de la chaîne n’est encore en exploitation. Fin du « brique et mortier » L’entreprise québécoise Fonds de revenu Hartco, qui exploitait la bannière composée de magasins exploités à l’interne et d’établissements franchisés, avait annoncé en janvier 2007 qu’elle évaluait la possibilité de se départir de sa division de vente au détail. En mai 2007, Hartco annonçait qu’elle se retirait du commerce de détail traditionnel et qu’elle avait entamé des discussions avec les exploitants d’établissements franchisés.

Tout porte à croire que ces derniers n’ont pas souhaité poursuivre l’exploitation de commerces sous cette bannière. Néanmoins, Hartco continuera de vendre certains produits au détail dont elle assure la distribution au Canada, par le biais de son site Internet. L’entreprise de ville d’Anjou continue également l’exploitation des établissements Metafore, Microage et Microserv qui sont spécialisés en prestation de produits et services aux entreprises.

Hartco a cédé la bannière La cabine téléphonique, spécialisée en vente d’appareils téléphoniques, à Glentel http://www.glentel.com/ en 2005. L’entreprise montréalaise exploite des magasins à rayons sous les bannières Hart et Géant des aubaines au Québec, en Ontario et dans certaines provinces de l’Atlantique.

Par ailleurs, dans un court communiqué de presse, Hartco a annoncé il y a quelques jours que Jeffrey Hart avait démissionné des postes de président de CompuSmart et de vice-président exécutif de Fonds de revenu Hartco. Il est le fils du fondateur de Hartco, Harry Hart.

Compétition féroce

Rappelons que la chaîne de magasins CompuSmart avait pris le relais de la chaîne de magasins Compucentre qui avait été fondée en 1976 par Harry Hart. CompuSmart était ainsi la plus vieille chaîne de magasins spécialisés en informatique personnelle à être encore en activité au Canada.

La disparition de la chaîne s’expliquerait par la forte compétition dans le secteur de la vente au détail des produits informatiques, par la forte popularité des ventes en direct sur l’Internet et par la réduction des marges de profit des produits.

Il est à noter que la disparition de CompuSmart signifie également la disparition d’une des dernières chaînes de magasins au détail de grande envergure au Canada. La chaîne d’établissements Future Shop de la Côte Ouest a été achetée en 2001 par l’entreprise américaine Best Buy qui exploite des établissements sous cette bannière depuis 2002. Intertan, qui exploitait à l’origine les établissements canadiens de Radio Shack au Canada, a été achetée par l’entreprise américaine Circuit City en 2004 et a procédé à une conversion de bannière pour celle de La Source par Circuit City en 2005. Radio Shack avait tenté d’ouvrir de nouveaux établissements au Canada en 2006, mais a mis fin à cette initiative en 2007.

À Montréal, un magasin arborant la bannière Newlogic a été exploité durant quelques mois sur la rue Sainte-Catherine, à mi-chemin entre un magasin Future Shop et le magasin CompuSmart du carré Philips.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+