PIB des produits technologiques : un portrait partiel du Québec en 2007


Jean-François Ferland - 24/11/2009

Des bulletins régionaux de l’Institut de la statistique du Québec font état de reculs du produit intérieur brut pour la fabrication des produits informatiques et électroniques en 2007. Également, la valeur des exportations des produits fabriqués à Montréal et en Montérégie était moindre en 2006.

L’édition 2009 des profils de la série Bulletin statistique régional de l’Institut de la statistique du Québec contiennent diverses données socio-démographiques pour les 17 régions administratives du Québec. Parmi ces données, on retrouve des statistiques relatives au produit intérieur brut (PIB) associé à la fabrication de produits informatiques et électroniques dans six régions du Québec en 2007.

Bas-St-Laurent, Québec, Laval

Au Bas-St-Laurent, le PIB associé à ce sous-secteur était 8,2 M$ en 2007 contre 8,3 M$ en 2006, soit une diminution de 0,8 % en un an.

Dans la région de Québec, le PIB était de 110,7 M$ en 2007 contre 107,9 M$ en 2006, soit une hausse de 2,6 % d’année en année. Toutefois, on indique que le PIB aurait diminué en moyenne de 3,3 % par année de 2003 à 2007.

Dans la région de Laval, le PIB était de 27,5 M$ en 2007 contre 29,6 M$ en 2006, soit un recul de 7,1 % d’année en année. Entre 2003 et 2007, le PIB des entreprises de cette région aurait fait l’objet d’une diminution moyenne annuelle de 16,1 %.

Laurentides, Montérégie, Montréal

Dans les Laurentides, le produit intérieur brut était de 84,2 M$ en 2007 contre 89,1 M$ en 2006, ce qui représente un recul de 5,5 % d’année en année. Néanmoins, entre 2003 et 2007, le PIB a fait l’objet d’une croissance annuelle moyenne de 5,7 %.

En Montérégie, le PIB était de 287,7 M$ en 2007 contre 309,2 M$ en 2006, ce qui constitue un recul de 6,9 % d’année en année.

Pour la région de Montréal, on indique que le PIB en 2007 était de 798,6 M$ contre 861 M$ en 2006, ce qui correspond à un recul de 7,2 % d’année en année. Entre 2003 et 2007, le PIB aurait reculé de 6,8 % par année.

Par ailleurs, une donnée additionnelle pour la région montréalaise indique que le recul de l’emploi en 2008 dans le secteur manufacturier a notamment touché les industries de produits informatiques et électroniques, avec la perte de 4 100 emplois en une année.

Portrait partiel

Toutefois, aucune statistique n’était fournie pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Mauricie, l’Estrie, l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, le Nord-du-Québec, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, Chaudière-Appalaches, Lanaudière et le Centre-du-Québec. Pourtant, il est à parier que des fabricants de produits et de composantes informatiques et électroniques sont en activité dans une ou plusieurs de ces régions.

À l’Institut de la statistique du Québec, Christine Lessard, de la Direction des statistiques économiques et du développement durable, a expliqué que l’absence de données pour ces régions pouvait être due à la petite taille des sous-secteurs industriels dans ces régions. En raison du petit nombre d’organisations qui oeuvrent dans ces régions, la publication de données aurait pu permettre d’effectuer des associations entre des chiffres et des entreprises, ce qui aurait contrevenu à des règles de confidentialité.

Précisons que Mme Lessard n’a pas produit le contenu relatif au PIB dans les bulletins régionaux de l’Institut de la statistique du Québec. Elle a fourni cette explication à titre informatif, lors d’une demande d’information à propos d’une autre section des rapports régionaux, dont elle était l’auteure.

Exportations à Montréal et en Montérégie

Des données relatives à la valeur des exportations de marchandises liées aux TIC ont été publiées dans les bulletins annuels de deux régions administratives, soit celle de Montréal et celle de la Montérégie.

À Montréal

À Montréal, sur une valeur totale de 19,4 G$ des exportations de la région en 2006, 957 M$ étaient attribuables aux produits informatiques et électroniques, alors que 459,9 M$ étaient attribuables aux produits, appareils et composants électroniques.

Toutefois, on remarque une nette diminution de la valeur des exportations entre 2002 et 2006. Les industries des produits informatiques et électroniques avaient précédé à des exportations valant 2 G$ en 2002, puis 1,5 G$ en 2003. Après un gain en 2004 (1,7 G$), les exportations ont chuté à 1 G$ en 2005, avant de perdre 102 M$ en 2006.

Pour les industries des produits, appareils et composants électroniques, la valeur des exportations était de 477,1 M$ en 2002, mais elle avait chuté de 127,8 M$, soit de plus du quart de sa valeur, à 349,3 M$ en 2003. La valeur des exportations a ensuite fait des gains au fil des années (359,4 M$ en 2004 et 421,4 M$ en 2005).

En Montérégie

En Montérégie, la valeur des marchandises exportées était de 12,1 G$ en 2006. Cette valeur globale était supérieure à celle de l’année 2002 (10,5 G$), mais inférieure à celle de l’année 2005 (13,2 G$).

Le rapport régional fait état d’une valeur des exportations de 136,4 M$ pour les produits informatiques et électroniques en 2006. Cette valeur était inférieure de 1,7 M$ à celle de l’année 2005 (138,1 M$), mais elle représentait une augmentation de 30 % depuis l’année 2002 (104,9 M$). La valeur des exportations a connu une variation en dent de scie au cours des dernières années : la valeur des exportations montérégiennes pour les produits informatiques et électroniques était de 95,2 M$ en 2003, puis de 136,2 M$ en 2004.

Pour les produits, les appareils et les composants électroniques, la valeur des exportations en 2006 était de 233,2 M$, soit environ 0,1 M$ de moins qu’en 2002. On note un important repli des exportations de ce secteur en 2003, alors que la valeur des exportations de 175,1 M$ correspondait à un recul de 25 % en douze mois. La valeur des exportations a ensuite repris de la vigueur, à 222,9  M$ en 2004 et 230,6 M$ en 2005.

Les données utilisées pour établir les PIB proviennent de l’Institut de la statistique du Québec, de plusieurs ministères québécois et de Statistique Canada.

Les données relatives à la valeur des exportations proviennent du Registre des exportateurs canadiens chez Statistique Canada, mais elles ont été compilées par l’Institut de la statistique du Québec et par une direction du ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’exportation du Québec.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+