Produits et services d’ici et d’ailleurs


Alain Beaulieu et Jean Francois - 07/11/2007

Des fabricants lancent des périphériques d’impression et réduisent leurs prix, tandis que Cisco multiplie les annonces en réseautique. Au Québec, deux firmes lancent des services de clavardage en commerce électronique et de marketing par courriel.

Projecteurs chez Sanyo

Sanyo Canada a mis en marché quatre modèles de projecteurs numériques, dont le modèle fixe PLV-Z2000 (3 199 $) qui affiche les images en format panoramique, en haute définition et en mode progressif à une résolution de 1 920 X 1 080 pixels. Il affiche les images à une luminosité de 1 200 lumens et à un rapport de contraste de 15 000 : 1. Il est doté d’un ventilateur silencieux et d’une fonction de correction de gamma à 14 bits.

Les trois autres modèles sont transportables. Le PLC-WXU30 (2 800 $) affiche les images en haute définition à une résolution WXGA (1 280 X 800 pixels) et à une luminosité de 3 700 lumens. Le modèle PLC-XU78 (2 400 $), qui affiche les images à une luminosité de 3 000 lumens, et le modèle PCLK-XU75 (1 800 $), qui produit une luminosité de 2 500 lumens, affichent les images à une résolution XGA (1 024 X 768 pixels).

Nombreuses nouveautés en impression

Plusieurs fabricants d’imprimantes et d’appareils multifonctions ont entamé la commercialisation de nouveaux modèles.

Chez Xerox, l’imprimante laser couleur réseau Phaser 6130 (à partir de 479 $), qui est destinée à la petite entreprise, imprime jusqu’à 12 pages à la minute en couleur et 16 pages à la minute en noir, à une résolution de 600 X 600 pixels et en 16 nuances de couleur par pixel. Il est livré avec le logiciel PostScript 3 d’Adobe, des couleurs approuvées par Pantone et des tableaux de correction de la couleur. Cet appareil peut continuer d’imprimer en noir lorsque la cartouche de couleur est épuisée. Il peut aussi outrepasser les feuilles de documents sans texte ni image pour économiser le papier.

OKI Data Americas a lancé les séries d’imprimantes monochromes compactes à diodes électroluminescentes (DEL) B2200 (149 $) et B2400 (179 $), aussi destinées aux petites entreprises. Toutes deux peuvent imprimer jusqu’à 21 pages à la minute et à une résolution maximale de 1 200 X 600 pixels. Le modèle B2400 soutient les langages d’impression PCL 5e et PCL 6, ProPrinter III XL d’IBM et FX d’Epson, en plus d’intégrer plusieurs polices de caractère. Les deux modèles sont disponibles en versions n, qui intègrent un port Ethernet pour établir une liaison à un réseau.

Canon Canada offre depuis peu l’appareil multifonction laser ImageClass MF4270 (349 $) qui imprime en format recto-verso les contenus provenant d’un ordinateur, les télécopies reçues et les documents qui sont copiés à même l’appareil. Il imprime jusqu’à 21 pages à la minute à une résolution maximale de 1 200 X 600 pixels, et numérise les documents de format légal en couleur à une résolution interpolée de 9 600 points par pouce. Il est doté d’une unité d’alimentation automatique pouvant contenir 35 pages.

Enfin, Konica Minolta Canada annonce une réduction de 10 % du prix de détail suggéré des imprimantes et des appareils multifonctions, ainsi que des accessoires de la gamme Bizhub et Bizhub Pro. Les revendeurs et les représentants en vente directe obtiendront une réduction de 10 % du prix de gros pour ces mêmes produits.

Systèmes d’alimentation sans coupure Evolution chez MGE

Le fabricant de systèmes d’alimentation sans coupure MGE a lancé la gamme Evolution de systèmes en attente active (line-interactive) qui est destinée à la protection des serveurs montés en armoire, des systèmes de stockage et des équipements de réseautique.

Ces produits ont une unité d’alimentation électrique à positons multiples qui permet de brancher des réceptacles à l’arrière, sur le côté ou au-dessus du système. L’ajout de modules d’entretien optionnels permet un fonctionnement continu du système. On y retrouve aussi deux prises programmables et une fonction d’allumage à froid.

Offerts en format vertical ou en formats 1U, 2U et 3U montables en armoire, ces systèmes sont disponibles en version de base à des puissances de 650, 850, 1 550 et 2 000 voltampères. Les versions S offertes à des puissances de 1 250, 1 750, 2 500 et 3 000 voltampères peuvent bénéficier d’un maximum de quatre modules de pile externes. Ces produits sont gérables par des logiciels fournis sous plusieurs plates-formes, ainsi que par des logiciels de gestion de réseaux via une carte de gestion disponible en option.

Récolte abondante chez Cisco

Cisco a ajouté de nombreux produits, services et programmes à son offre cette semaine.

Le fabricant levé le voile sur un ensemble de solutions et de services, de même que des programmes de partenariats et de financement, qui sont destinés spécifiquement aux PME. Les produits et services qui ont été ajoutés à son portfolio de solutions de communication unifiée Cisco Smart Business Communications System (SBCS) comprennent quatre nouveaux commutateurs Ethernet, désignés Cisco Catalyst Express Ethernet Switches, des services techniques 24/7, désignés Cisco SMARTnet Service for SBCS, et l’augmentation de la capacité des solutions existantes, qui peuvent maintenant supporter jusqu’à 48 utilisateurs concurrents.

Lancé il y a deux mois, le programme Select Certification s’adresse aux revendeurs-intégrateurs désirant desservir le marché des PME. Il regroupe maintenant près de 1 000 partenaires mondialement, et le fabricant vise un objectif de 5 000 partenaires d’ici 12 mois. Appelé Easy Lease, le programme de financement de Cisco propose un taux d’intérêt de 0 % aux PME désirant acquérir des solutions de la gamme Cisco Unified Communications.

Le fabricant a aussi ajouté à sa gamme de commutateurs Catalyst deux nouvelles solutions modulaires qui offrent des capacités de communication et de collaboration en temps réel. Faisant partie de la stratégie Cisco Campus Communications Fabric, les nouveaux commutateurs sont le Catalyst 6500 Series Virtual Switching System (VSS) 1440 (31 500 $US à 38,000 $US) et le Cisco Catalyst 4500 E-Series (995 $US à 24 995 $US).

Mû par l’engin Virtual Switching Supervisor Engine 720 qui offre une connectivité 10 Gigabit Ethernet, le Catalyst 6500 Series VSS 1440 peut être jumelé à plusieurs autres commutateurs et offrir une performance combinée de 1,44 térabit/s. Doté de la technologie CenterFlex, le Cisco Catalyst 4500 E-Series offre une performance de 320 gigabits/s et une flexibilité suffisante, permettant aux organisations d’optimiser leurs réseaux de communications unifiés pour y exploiter des applications multimédias riches.

Cisco a aussi fait savoir que l’ordinateur à main robuste CN3 d’Intermec est dorénavant compatible avec ses solutions Unified Wireless Network et Unified Communications, conçues pour les appareils mobiles bimodes, alors que HP a amorcé le processus de certification pour son appareil iPAQ 600 Series Business Navigator.

Par ailleurs, Nokia, qui a déjà obtenu cette certification, a étendu les capacités de communications mobiles unifiées de ses solutions, ainsi que de celles de Cisco, en rendant disponible Intellisync Call Connect for Cisco 1.1. Cette application permet aux utilisateurs d’appareils Eseries de Nokia de continuer de communiquer lorsqu’ils passent d’un réseau local sans fil à un réseau cellulaire.

Assistant numérique robuste chez Psion Teklogix

Le fabricant canadien de produits d’informatique mobile Psion Teklogix commercialisera en décembre prochain l’assistant numérique Ikon qui sera destiné à des fins commerciales et industrielles.

Cet assistant, à boîtier et à clavier robustes, est conforme à la norme IP65 de protection contre la poussière et l’eau et résiste à une chute d’une hauteur d’un mètre et demi. Doté d’un écran VGA de 3,7 pouces de diagonale, il intègre un appareil photo ainsi qu’un lecteur de codes à barres ou d’images. Muni d’une fonction de positionnement GPS, il peut aussi contenir des modules optionnels Bluetooth, cellulaire et Wi-Fi pour la transmission de la voix et des données. Il fonctionne avec les systèmes d’exploitation Windows Mobile Classique, Mobile Professionnel ou CE .NET 5 de Microsoft.

Service de paie sur carte

L’entreprise Mint de Toronto a lancé, en partenariat avec l’entreprise de crédit MasterCard, le service de carte de paie CashValet à titre d’alternative à l’émission de chèques ou au dépôt bancaire. Ce service est destiné aux entreprises qui veulent réduire les coûts de traitement et d’acheminement des chèques ainsi que les frais d’administration, ou bien qui veulent payer des employés contractuels ou des employés saisonniers. 

L’employé utilise une carte magnétique qui lui permet d’accéder à des fonds déposés le matin de la paie à partir d’un guichet automatique ou bien d’effectuer des paiements aux endroits qui acceptent la carte MasterCard. Les coûts chargés à l’employeur seraient similaires à celui du dépôt direct.

Clavarder en magasinant sur la Toile

La firme montréalaise Sosign Interactif a mis en marché Clavardon, une fonction de clavardage qui s’intègre à un site Web. Cette fonction permet à un internaute de communiquer avec un représentant commercial ou un autre internaute à l’aide d’échanges de messages, par exemple pour poser des questions à propos d’un produit ou d’un service. L’une des personnes en conversation peut contrôler la navigation dans le site Web, en faisant changer les pages affichées à l’écran de l’interlocuteur, pour guider ce dernier vers une section de site ou vers des contenus pertinents à une explication.

Plate-forme de marketing par courriel

L’entreprise montréalaise The Code Kitchen a lancé CakeMail, un service de plate-forme Web de marketing par courriel à l’intention des entreprises. Ce service sera offert par le biais de revendeurs, afin de favoriser un contrôle du design de l’interface, de la gestion de la marque et du nom de domaine qui sont utilisés pour un client.

Le service a recours à un éditeur HTML pour la création des courriels, à une fonction de planification d’envoi ainsi qu’à divers indicateurs de livraison, d’ouverture et de retour des courriels. L’interface est fondée sur du code mis en disponibilité, pour permettre à des développeurs de produire des matrices et des adaptations linguistiques de l’interface ainsi que des modules d’extension.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef et Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Le code source libre crée des remous

Le point sur quelques marchés des TI

Un clavier pour convertir l’ordinateur de poche ou le téléphone intelligent en ordinateur portatif

Sage revoit sa gamme Simple Comptable




Tags: , ,