Produits et services d’ici et d’ailleurs


Alain Beaulieu et Jean Francois - 24/10/2007

CGI bonifie sa solution Tapestry – Version 5 pour Coveo Enterprise Search – Nouveaux services Web de fournisseurs du Québec – Modélisation des applications améliorée chez Borland – Deux projecteurs multimédias chez Canon – Protection et déduplication de données chez EMC – Symantec protège les données et la réputation – Leopard en vente vendredi – Novell cible les petites entreprises

CGI bonifie sa solution Tapestry

La firme québécoise de services-conseils CGI a mis en marché la version 7.1 de la solution modulaire Tapestry, qui sert à la tarification, à la facturation et à la gestion des commandes.

Cette nouvelle version comporte une fonction de retour en arrière lorsque des changements sont apportés à une commande ainsi qu’une fonction de création automatique d’instances d’activités de gestion des commandes pour chaque cycle d’une boucle. Elle intègre aussi le soutien d’une conception graphique et du cycle complet d’une orchestration de commande, le soutien des services Web et de nombreux protocoles Internet, ainsi que de nouveaux tableaux de bord et rapports personnalisables.

Version 5 pour Coveo Enterprise Search

L’éditeur Coveo Solutions, dont le siège social original était situé à Québec, a lancé la version 5 de sa solution de recherche en entreprise Enterprise Search.

Les nouvelles fonctions ajoutées sont une indexation distribuée plus rapide au moyen d’index miroirs, l’ajout de connecteurs gratuits pour l’indexation du contenu des référentiels commerciaux couramment utilisés, ainsi qu’une connectivité de l’interface de programmation avec l’outil OneBox for Enterprise de Google pour l’obtention de résultats de recherche unifiés en provenant d’applications commerciales. L’établissement d’un classement des résultats de recherche en temps réel, la recherche multilingue de contenus multimédias, l’amélioration de la fonctionnalité de recherche liée à SharePoint de Microsoft, une nouvelle interface de recherche et de nouvelles options de sécurité ont été ajoutés au produit.

Nouveaux services Web de fournisseurs du Québec

L’entreprise Webnet, de Québec, a donné le coup d’envoi au service Webnet Backup qui procède à la sauvegarde automatisée et incrémentale des fichiers sur un serveur sécurisé par le biais de l’Internet. Les forfaits, qui s’échelonnent de 14,95 $ par mois pour 5 Go d’espace jusqu’à 49,95 $ par mois pour 100 d’espace, permettent de sauvegarder les données des postes et des serveurs d’un même réseau. Le transfert des données contenues dans un dossier s’effectue à l’aide d’un logiciel fourni.

De son côté, SID Technologies, une entreprise de Montréal, a lancé le site inventaireenligne.com qui, comme son nom l’indique, sert à établir l’inventaire de biens personnels sur un site Web sécurisé. Pour 19,95 $ par année, l’utilisateur peut entrer dans les champs d’une interface les informations pertinentes à propos des biens, comme le numéro de série et la valeur. Un espace disque de 20 Mo sert au stockage des photos des biens et des factures numérisées. Un rapport des biens peut être généré en format PDF pour procéder à une réclamation auprès d’un assureur.

Modélisation des applications améliorée chez Borland

Borland, qui se définit comme un éditeur de solutions ouvertes de gestion de cycle de vie des applications, a entamé la commercialisation de son logiciel de modélisation visuelle d’applications Together 2007.

Cette version du logiciel, qui établit des modèles d’applications en fonction des exigences d’affaires et des architectures d’applications qui y sont associées, comporte un ensemble d’outils consacré aux langages de programmation dédiés (domain-specific language, ou DSL en anglais) qui sont spécifiques à des domaines d’affaires.

Les autres ajouts sont la génération de code C# à partir de modèles UML 2 (pour Unified Model Language) pour le soutien de la plate-forme .NET, l’annotation en diagramme des idées et des tâches qui sont associées à une idée principale, la production de rapports standardisés pour les outils de veille commerciale et de rapport, ainsi que des fonctions améliorées et des assistants pour la création et l’implantation de transformations. Together 2007 est conforme à plusieurs standards d’architecture fondée sur les modèles (MDA) de l’Open Management Group, comme XML (XML Data Interchange), QVT (Query/View/Transformation) et OCL (Object Constraint Language).

Deux projecteurs multimédias chez Canon

Canon Canada a mis en marché deux nouveaux projecteurs multimédias de la gamme Realis, qui utilisent un moteur optique d’éclairement aspectuel des panneaux de cristaux liquides sur silicone (liquid cristal on silicon ou LCOS), ainsi qu’une lampe de projection de 275 watts.

Le modèle SX7 (6 999 $) affiche les images à une résolution maximale de SXGA+ (1 400 X 1 050) et émet moins de 31 décibels de bruit. Le modèle X700 (3 299 $), pour sa part, affiche les images à une résolution maximale de XGA (1 024 x 768).

Ces projecteurs, capables d’émettre des images à une brillance de 4 000 ANSI et à un niveau de contraste de 1 000 : 1, sont dotés de trois prises d’entrée audio stéréo et d’une prise de sortie audio variable. Les deux modèles, prêts à diffuser en haute définition, ont plusieurs ports d’entrée analogiques et numériques et sont aptes à diffuser en ratios de 4:3 et 16:9. Un module optionnel à port Ethernet permet de contrôler à distance un ou plusieurs appareils par un réseau filaire.

Protection et déduplication de données chez EMC

EMC intégrera en décembre le soutien de la protection continue des données de la solution RecoverPoint ainsi que la déduplication des données de la solution Avamar à la plate-forme de sauvegarde NetWorker, notamment pour centraliser les tâches de contrôle et de gestion associées à ces fonctions dans une seule console.

Ce même mois, EMC commercialisera une nouvelle version du logiciel Backup Advisor, un outil personnalisable d’analyse, de surveillance et d’alerte. L’outil, qui fonctionne avec NetWorker et d’autres logiciels de sauvegarde, est compatible à davantage de systèmes de sauvegarde. Dorénavant doté de langues additionnelles pour l’interface, dont le français, l’outil s’authentifie sous les serveurs SQL Server de Microsoft, soutient l’authentification SSL, conserve une trace des changements des configurations, procède à l’authentification des utilisateurs et chiffre les communications.

Un mois plus tôt, en novembre, EMC ajoutera au système de bandothèque virtuelle DiskLibrary DL4000 des disques rigides d’un téraoctet ainsi que la protection des données en mode RAID 6. La série CX des systèmes de stockage réseautés Clarion ainsi que les systèmes de stockage IP Celerra sont dès maintenant offerts avec des disques rigides d’une telle capacité.

Symantec protège les données et la réputation Symantec a levé le voile sur la version 3.0 de sa solution de protection des données Symantec Database Security. Constituant un élément clé de sa stratégie Security 2.0, présentée il y a un an, la nouvelle mouture de la solution de Symantec permet de pister, retracer et limiter les activités malicieuses ciblant les bases de données et, par conséquent, de limiter la perte d’informations sensibles.

Ce faisant, la solution, qui scrute toutes les activités de type SQL ayant lieu sur le réseau, facilite la conformité aux lois et règlements de protection de l’information sensible. La solution intègre un nouveau composant facilitant l’identification des intrus, génère des alertes en temps réel, en référence aux politiques corporatives, et est dotée de capacités d’apprentissage heuristique. La solution supporte les bases de données Oracle, DB2 d’IBM et SQL de Microsoft et les outils de gestion Security Information Manager de Symantec, OpenManage de Dell et OpenView de HP.

Symantec a aussi ajouté deux nouvelles alertes à sa solution DeepSight Services, qui permet aux entreprises de lutter contre les différentes formes d’attaques ciblant leurs clients et, ce faisant, de protéger leur réputation. Ces deux ajouts sont Network Infection Alerts et Brand Protection Alerts. Alors que la première alerte indique la présence d’attaques ciblant le réseau de l’entreprise provenant d’un domaine d’entreprise, la deuxième informe de l’existence de sites d’hameçonnage usurpant l’identité de l’entreprise. La firme de logiciels a aussi ajouté une capacité RSS (Really Simple Syndication) à la fonction d’émission d’alertes de sa solution, qui puise ses données à partir de plus de 40 000 senseurs déployés dans plus de 180 pays.

Leopard en vente vendredi

Apple a annoncé que la version 10.5 de son système d’exploitation Mac OS X, connue sous le nom de « Leopard », sera mise en vente à partir de vendredi prochain, le 26 octobre, tout comme l’édition serveur du même système d’exploitation.

Cette nouvelle version offre plus de 300 nouveautés, affirme Apple. Parmi ces améliorations, notons que le bureau a été remanié et présente désormais des « piles » (ou stacks), une façon nouvelle d’accéder facilement à ses fichiers depuis le Dock; Quick Look, un outil de prévisualisation des fichiers; Spaces qui permet de regrouper des applications dans un espace de travail et de passer instantanément de l’un à l’autre; enfin, Time Machine, un nouvel outil de sauvegarde.

De son côté, Leopard Server offre plus de 250 nouveautés, dont Wiki Server, qui facilite la création et la modification de façon collaborative de sites Web partagés. Il comprend également le serveur de calendriers iCal Server, qui repose sur le standard CalDAV, et l’outil Server Assistant, qui facilite la configuration des applications serveur et le réglage des paramètres réseau, tels que les adresses IP et les configurations DNS, de même que les comptes d’utilisateurs. Il intègre aussi l’outil de gestion des utilisateurs, des groupes et des applications serveur Server Preferences, et l’utilitaire Server Status, qui mesure à distance l’activité et l’utilisation des applications serveur.

Leopard Server fonctionne sur tout ordinateur Mac équipé d’un processeur Intel, PowerPC G5 ou G4 (à 867 MHz ou plus rapide), disposant d’un minimum de 1 Go de mémoire vive et d’au moins 20 Go d’espace disque disponible. Son prix suggéré est de 499 $ pour la version 10 clients et de 999 $ pour la version clients illimités.

La version client de Leopard est offerte à 129 $ par poste et devrait rouler sur des Mac disposant d’un minimum de 512 Mo de mémoire vive et équipés d’un processeur Intel, PowerPC G5 ou G4 (à 867 MHz ou plus rapide). Une version familiale, pouvant être installée sur 5 postes, est également offerte à 199 $.

Novell cible les petites entreprises

Novell a rendu disponible Open Workgroup Suite Small Business Edition, son ensemble de productivité et d’infrastructure réseau fondé sur l’environnement d’exploitation Linux Enterprise de SUSE.

Conçu pour les petites entreprises, l’ensemble comprend le logiciel de courriel et de gestion des tâches GroupWise, le logiciel de gestion des utilisateurs, du stockage et des services d’impression Open Enterprise Server, le logiciel serveur Linux Enterprise Server de SUSE et les ensembles de productivité Linux Enterprise Desktop de SUSE et OpenOffice.org for Windows & Linux.

Pouvant supporter jusqu’à 5 serveurs et 200 utilisateurs, Open Workgroup Suite Small Business Edition dispose d’une fonction de gestion à distance. Son prix de détail suggéré est de 497 $ par groupe de 5 utilisateurs.

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef et Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , ,