Quatre produits et dispositifs pratiques


François Picard - 10/11/2009

À L’ESSAI – Bien des appareils et accessoires sur le marché ne sont pas juste des gadgets: plusieurs peuvent rendre service. En voici quatre, chacun pouvant présenter de l’intérêt pour quelqu’un.

Dispositif de positionnement Field Tracker

Bien des travailleurs se rendent en des endroits où les communications sont difficiles et les risques toujours présents. Qu’ils y aillent à pied, en motoneige, en tout-terrain, en hélicoptère ou même en avion, ils peuvent être reliés à la civilisation par un Solara Field Tracker 2100 de Solara Remote Data Delivery, une entreprise de Winnipeg.

Solara Field Tracker 2100

Solara Field Tracker 2100

Cet appareil permet à la fois de savoir exactement où l’on se trouve, de transmettre ses coordonnées en temps réel, d’envoyer et de recevoir des messages textuels. Toutes les communications passent par des satellites à basse orbite terrestre, sur le réseau Iridium. À l’heure actuelle, c’est le seul appareil de ce genre combinant des applications GPS et un service de messagerie texte interactif. Pour ceux qui travaillent ou voyagent loin de tout, c’est un gage de sécurité et un lien bidirectionnel qui peut être vital en cas de problème. Quand l’appareil émet ses coordonnées, on peut le repérer par Internet sur des cartes de Google où les déplacements sont tracés en temps réel. En plus, il suffit d’appuyer une touche d’urgence pour que l’alerte soit donnée à un centre de surveillance.

Saisie d'écran Repérer le Solara Field Tracker 2100 - cliquez sur l'image pour l'agrandir

On peut repérer le Solara Field Tracker 2100 par Internet sur des cartes de Google, en temps réel

Le Field Tracker 2100 tient dans une main. Il est léger, très solide et étanche. Son boîtier est fait de métal recouvert de plastique. Sa pile a déjà une grande autonomie de plusieurs jours sur une seule charge, mais on peut ajouter un chargeur solaire qui recharge la pile rapidement. Une interface client Solara sur le Web permet de suivre le déplacement de ceux qui utilisent un Field Tracker 2100, même plusieurs en même temps, aussi bien que de retransmettre les messages reçus à des adresses de courriel et vice-versa, ou de modifier des réglages de l’appareil à distance.

On peut acheter les appareils directement de Solara ou de ses revendeurs. Parmi les avantages d’utiliser le Field Tracker 2100, en plus de la sécurité et des communications, notons la possibilité de faire baisser les coûts d’assurance et de mieux gérer une équipe à distance. Voilà un beau produit canadien.

Les clés de mémoire Tuff-Clip   D’après des statistiques récentes, les clés de mémoire seraient des objets qu’on perd facilement, et du même coup les données qu’elles renferment. Pour remédier à ce problème, la firme Verbatim a donc conçu une clé USB en plastique ABS difficile à perdre, la Tuff-Clip, qui est vendue en formats de 4 et 8 Go, respectivement de couleur turquoise et noire.

Tuff-Clips

Tuff-Clips

Elle comporte un mousqueton en plastique solide qui permet d’agrafer la clé à un passant de ceinture, à une courroie de sacoche ou à un porte-clés, par exemple. Un logiciel de sécurité est préinstallé sur chaque clé de mémoire, mais il ne fonctionne que sous Windows, même si les clés peuvent être branchées à un Mac aussi bien qu’à un PC sous Windows ou Linux. Un embout rétractable permet de protéger la fiche USB de la clé, ce qui est plus sûr qu’un bouchon qu’on peut perdre facilement.

Selon Verbatim, ce type de clé convient à des gens d’affaires qui déplacent des données importantes, aussi bien qu’à toutes sortes d’autres personnes. Elles coûtent respectivement 30 $US et 50 $US.

Le chargeur multiple n300 de Naztech

Le chargeur multiple n300 de Naztech

Le chargeur multiple n300 de Naztech

  Certains rêvent de remplacer plusieurs chargeurs par un chargeur multiple 3-en-1 pour téléphone cellulaire, téléphone intelligent, lecteur MP3 et même GPS. Un peu exaspéré de toujours apporter plusieurs chargeurs pour différents petits appareils, en versions maison et auto, je cherchais depuis un certain temps une solution pratique et pas trop coûteuse pour remplacer plusieurs chargeurs.

En recevant un communiqué mentionnant un chargeur 3-en-1, fabriqué par Naztech, qui est capable de recharger les piles de plusieurs appareils, j’ai pensé que ce serait peut-être une bonne solution et j’ai décidé de m’en procurer un. En magasinant, j’ai découvert une grande variété de prix entre les magasins locaux et ceux qui étaient en ligne. Pour un n300 USB standard, destiné à des appareils de toutes marques, ils variaient de 29,95 $ à Québec à 13,99 $ à Vancouver.   Le n300 est caractérisé comme chargeur 3-en-1 parce qu’il permet d’alimenter et de recharger des appareils à partir du réseau électrique alternatif 110-220 volts, de la prise 12 volts d’un véhicule et de la prise USB d’un ordinateur. On branche un raccord USB entre le chargeur et l’appareil à charger. Avec les deux câbles USB fournis, on peut ainsi aller d’USB à mini-USB et à micro-USB. On peut aussi se servir d’autres câbles pour alimenter des appareils en 5 volts avec une prise propre à ces appareils. Je peux ainsi charger mon lecteur MP3 avec le raccord mini-USB, mon Tréo Pro avec le raccord micro-USB et un téléphone cellulaire Motorola avec un raccord USB comportant une prise particulière à cet appareil.

Tous les tests que j’ai pu faire ont été positifs, mais c’est sûr que cela ne fonctionnera pas avec des appareils qui nécessitent une alimentation électrique d’une intensité un peu moins standard. Même si le n300 m’a permis de recharger un GPS Bluetooth externe de Delorme sans problème, quand j’y ai branché un GPS autonome de Michelin, le GPS s’alimentait correctement par le chargeur, mais sa pile intégrée ne se rechargeait pas. Malgré tout, pour la plupart des appareils que nous avons testés, cela marchait et on pouvait continuer de s’en servir pendant qu’ils se rechargeaient.   Il existe aussi une version 2-en-1 du n300, avec juste un câble allant d’USB à mini-USB, et des versions 2-en-1 et 3-en-1 adaptées à différents appareils, surtout des téléphones, par exemple une version Nokia, une version Sony, etc. La version n300-9758A est ainsi adaptée à tous les iPod et iPhone, mais on peut connecter d’autres raccords USB pour charger des appareils différents à partir du même chargeur. Avant d’acheter un n300 de Naztech, il est donc important de bien vérifier pour quels appareils est prévu le chargeur multiple qu’on nous propose. Le n300 de Naztech est un chargeur rapide très pratique, léger et modulaire. On peut le transporter avec ses accessoires dans le petit sac fourni et il occupe peu de place dans des bagages. En plus de cela, il a un beau design, en plastique noir très résistant.

Deux écrans ou plus branchés les ports USB   Souvent, on aimerait que l’ordinateur ait deux écrans plutôt qu’un pour voir plus de choses d’un coup ou travailler en même temps sur deux tâches qui nécessitent un affichage plein écran. On pouvait déjà le faire avec des cartes graphiques plus chères qui disposaient de deux sorties pour brancher deux écrans ou en installant deux cartes vidéo dans le même ordinateur. Il existe cependant une alternative beaucoup plus simple, qu’on peut même passer d’un ordinateur à un autre : l’USB to DVI/HDMI/VGA to Video Display Adapter d’OWC.

L'USB to DVI/HDMI/VGA to Video Display Adapter

L’USB to DVI/HDMI/VGA to Video Display Adapter

Il s’agit d’un petit boîtier renfermant de l’électronique avec une prise USB d’un bout et de l’autre, au choix, une prise VGA, DVI ou HDMI. On peut brancher l’adaptateur à un PC aussi bien qu’à un Mac. On doit télécharger le pilote dans le cas de Snow Leopard. On branche l’autre extrémité de l’adaptateur à un moniteur et on installe le pilote fourni, puis il ne reste qu’à régler l’ordinateur pour l’affichage sur deux écrans au lieu d’un. L’affichage maximum supporté est en couleur 32 bits avec une résolution de 1 600 pixels par 1 200.

L’OWC USB 2.0 Display Adapter à 99 $US comprend un adaptateur d’USB à DVI, un adaptateur de DVI à VGA et un adaptateur de DVI à HDMI, plus un câble USB de 1,20 mètre ainsi qu’un CD contenant le logiciel et un guide en PDF. Sur un PC, on peut ajouter jusqu’à 6 interfaces dans des ports USB différents, mais seulement 4 sur un Mac. L’adaptateur ne supporte pas les cartes graphiques avec accélération OpenGL, mais on peut habituellement désactiver cette fonction si elle est présente ou tout simplement changer de carte s’il s’agit d’un ordinateur de bureau.

  François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.