Quelques trucs pour faciliter l’installation de Windows 7 sur un nouvel ordinateur


François Picard - 05/10/2010

Même si beaucoup de gens préfèrent payer le marchand d’ordinateurs pour qu’il installe les applications de base sur un nouvel ordinateur, d’autres préfèrent le faire eux-mêmes. Ce n’est pas une tâche bien compliquée, mais il faut y consacrer quelques heures pour essayer de tout organiser au mieux. Voici un rappel des principales étapes.

Récupérer d’abord une copie de certains fichiers importants

Avant d’installer un nouveau Windows ou de le réinstaller, il faut faire une copie des fichiers de données importants qui se trouvent dans le répertoire Windows ou dans le répertoire Documents and Settings de Vista, par exemple. Parmi ceux qui risqueraient le plus de nous manquer, en plus des données personnelles, se trouvent fichiers des dossiers personnels d’Outlook ou ‘Outlook Express, les favoris de Microsoft Internet Explorer et polices de caractères. Autrement, c’est à chacun de déterminer ce qu’il ne veut pas perdre, par exemple tous les fichiers avec les extensions .doc, .txt, .xls, etc. Bien entendu, l’idéal reste toujours de faire régulièrement des copies de sécurité de tous les fichiers de données, ce qui permettra de les récupérer si on les écrase sur le disque dur par mégarde. Bien entendu, il faut faire une copie des fichiers à récupérer ailleurs que sur le lecteur C dont le contenu risque d’être écrasé par la nouvelle installation du système d’exploitation. Le mieux est une clé de mémoire USB ou un disque dur externe.

Saisie d'écran L'assistant d'exportation d'Outlook (Cliquez pour agrandir)

L’assistant d’exportation d’Outlook (Cliquez pour agrandir)

Pour les fichiers de messages, dans Outlook, on peut tout simplement aller à Fichiers, puis à Importer et exporter et choisir Exporter des données dans un fichier de type pst. Dans Windows Mail, on peut aller à Fichiers et choisir Exporter puis Messages. Comme le fichier de courrier des Outlook précédents porte habituellement le nom d’outlook.pst, on peut aussi le trouver avec la fonction de recherche de fichiers. Une fois qu’on l’a repéré, on en fait une copie qu’on place dans un autre répertoire ou sur une clé de mémoire, par exemple. Plus tard, après la réinstallation de Windows puis de Outlook, on partira Outlook puis, au menu Fichier, on sélectionnera Importer à partir d’un autre programme puis Fichier de dossiers personnels(.pst), on sélectionnera le fichier à importer puis on indiquera qu’on veut que ces données soient importées dans les dossiers personnels.

Pour les favoris Internet, on va dans Internet Explorer, puis à Fichier et on clique sur Importer/Exporter. On exporte alors une copie des favoris qu’on récupérera plus tard. On peut aussi faire la même chose dans Mozilla Firefox ou d’autres navigateurs. Pour Firefox, le plus simple est d’aller à Marque-pages au menu, puis à Organiser les marque-pages et choisir Importation et sauvegarde.

Pour les polices de caractères, on commence par créer un répertoire Polices sur une clé ou un disque dur externe, puis on y transfère tous les fichiers de polices qui se trouvent dans le sous-répertoire Fonts de Windows. On pourra ainsi récupérer plus tard toutes les polices que l’on avait déjà utilisées dans des documents, ce qui évitera tout un casse-tête.

L’installation de Windows 7 multilingue

Quand on part l’installation, Windows 7 multilingue demande de choisir la langue et le clavier. La langue est Français (Canada) alors que pour le clavier, on a le choix entre le clavier Français (Canada) et Canadien multilingue standard. La disposition des touches du second est fidèle aux anciennes machines à écrire gouvernementales et c’est ce que recommande d’utiliser l’Office québécois de la langue française. Le clavier français (Canadien) est celui qui était installé par défaut (et l’est toujours) sur la plupart des ordinateurs de type PC et qui s’accorde avec les touches spéciales du clavier habituellement fourni. Chacun peut choisir le clavier qu’il préfère ou auquel il est habitué. Pendant qu’on est dans la section Région et langue du Panneau de configuration, on peut en profiter pour indiquer dans quel format on préfère voir s’afficher la date et l’heure.

Saisie d'écran Configuration de la langue du clavier (Cliquez pour agrandir)

Configuration de la langue du clavier (Cliquez pour agrandir)

Le logiciel d’installation demande également de choisir un nom pour l’ordinateur et un mot de passe, mais, en général, ce n’est pas nécessaire d’avoir un nom ou un mot de passe très long. Il suffit d’ensembles de quelques lettres et chiffres qui auront une signification pour l’utilisateur, seront faciles à retenir et pas trop longs à écrire. Comme c’est une machine, il vaut mieux éviter de lui donner un prénom… Une fois arrivé sur le bureau de Windows 7, on peut cliquer avec la touche droite et vérifier dans les propriétés graphiques si les pilotes sont à jour. Il se peut, en effet, que l’ordinateur soit fabriqué depuis quelques mois et que de nouveaux pilotes soient sortis entre-temps. On peut en profiter pour personnaliser le fond d’écran en cliquant sur Personnaliser dans le menu contextuel du fond d’écran.   Ensuite, si on dispose d’un réseau local, on peut en récupérer la configuration sur un autre appareil du réseau, en allant à Réseau et Internet > Gérer les réseaux sans fil, puis en cliquant avec la touche droite sur le réseau qui nous intéresse dans la liste. À Propriétés, on peut voir l’option Copier ce profil réseau vers un lecteur flash USB. On clique sur cette option et les informations sont copiées aussitôt sur la clé ou le lecteur flash USB. Il suffit d’aller sur le nouvel appareil et d’y brancher la clé pour qu’on nous propose, dans la liste des options, de configurer le réseau sur cet appareil. Il suffit de donner son accord et c’est aussitôt fait. C’est quand même beaucoup plus simple que de configurer le réseau manuellement. Si on le fait, il faut faire attention à employer pour le réseau local le même nom de réseau que sur les autres appareils, en respectant les minuscules et les majuscules.   Comme on a besoin d’aller sur Internet pour différentes mises à jour automatiques, l’étape suivante consiste à installer un logiciel antivirus le plus complet possible pour être bien protégé. Pour une meilleure protection en ligne, il vaut mieux aller vers une suite antivirus plutôt qu’un simple antivirus. Une fois l’installation faite, le mieux est de faire faire une mise à niveau de l’antivirus afin qu’il récupère les dernières définitions de virus et les derniers ajouts au logiciel.

 Un peu d’organisation

Pour moi, l’étape suivante consiste à faire un peu de ménage dans les logiciels préinstallés. En fait, chaque fabricant essaie d’imposer ses «amis». Pour Acer, par exemple, il s’agit de Google, Norton, McAfee, eBay, Microsoft… Si on ne compte pas acheter les produits qu’on nous propose à l’essai, c’est plus facile de les supprimer maintenant que plus tard. Il suffit alors d’aller dans le Panneau de configuration et de désinstaller ce qu’on ne veut pas utiliser. On peut, par contre, installer et conserver les logiciels non payants qui nous intéressent comme Microsoft Works 9.0 ou certains utilitaires fournis par le fabricant de l’ordinateur. Finalement, on va à Démarrer et on fait exécuter msconfig pour vérifier si un programme non désiré ne serait pas à retirer du démarrage automatique. Dans le doute, on ne touche à rien.

Saisie d'écran Gestion de l'ordinateur (Cliquez pour agrandir)

Gestion de l’ordinateur (Cliquez pour agrandir)

Ensuite vient le temps de partitionner le disque dur pour avoir une partition principale avec le système d’exploitation et les logiciels, puis une seconde avec les données, ce qui facilitera les choses au moment de faire des sauvegardes de sécurité ou même de réinstaller Windows 7 en cas de problèmes graves. Pour gérer le disque dur de l’ordinateur, on clique sur Démarrer avec le bouton gauche puis sur Ordinateur avec le bouton droit de la souris ou du dispositif de pointage et enfin sur Gérer avec le bouton gauche. On peut arriver à la même page en cliquant sur Démarrer, puis en donnant la commande compmgmt.msc. Dans Stockage, on clique alors sur Gestion des disques. On sélectionne la partition dans laquelle on veut prendre de l’espace disque pour créer un nouveau lecteur logique. On clique sur Réduire le volume et Windows indique l’espace maximal qu’on peut utiliser pour la nouvelle partition. On choisit un volume adéquat puis une lettre et un nom pour cette partition.   Après cela, on peut passer à l’installation des différentes applications comme le logiciel de courrier électronique, le logiciel d’édition de texte, le lecteur de fichiers PDF, etc. Quand toute la base est en place, c’est le moment de se servir du logiciel fourni par le fabricant de l’ordinateur pour créer des disques CD ou DVD de récupération qui permettront de réinstaller Windows, les logiciels de base et les applications primordiales.

C’est sûr qu’on s’y retrouve mieux dans un ordinateur qu’on a installé et configuré soi-même. Après l’avoir fait une fois, on prend le goût de le refaire à d’autres occasions, en essayant chaque fois d’améliorer sa façon de faire.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.




Tags: , , , , , ,