Recul de l’Indice du commerce électronique au Québec en juin 2010


Jean-François Ferland - 03/08/2010

Le nombre de cyberacheteurs québécois aurait augmenté d’année en année, mais la valeur totale des achats serait moindre qu’en juin 2009. Le bilan du deuxième trimestre, toutefois, est positif.

Selon l’Indice du commerce électronique au Québec, qui est produit par l’organisme CEFRIO et l’agence Internet Phéromone,24 % des adultes québécois auraient acheté des produits et services sur la Toile dont la valeur totale serait de 251 M$.

La proportion d’acheteurs en juin 2010 était plus élevée qu’en juin 2009, où 17 % des adultes québécois avaient effectué des achats en ligne. Toutefois, la somme totale dépensée par les adultes québécois dans Internet en juin 2010 serait inférieure de 18,5 % ou 57 M$ aux 308 M$ qui ont été dépensés en juin 2009.

Ainsi, la valeur moyenne du panier d’achats d’un adulte québécois en juin 2010 était de 190 $, soit 41 % ou 136 $ de moins qu’en juin 2009.

Selon les responsables de l’Indice du commerce électronique, le ralentissement du commerce de détail aux Québec et aux États-Unis et la période estivale expliqueraient en partie cette diminution en douze mois de la valeur des cyberachats effectués par les Québécois en juin dernier.

Bilan trimestriel

Pour le deuxième trimestre de l’année 2010, soit en avril, mai et juin, l’Indice du commerce électronique évalue qu’en moyenne 23 % des adultes québécois auraient effectué chaque mois des achats dont la valeur totale serait de 962 M$.

Au terme du deuxième trimestre de l’année 2009, 21 % des adultes québécois auraient réalisé des achats en ligne chaque mois, pour une somme totale de 905 M$.

Ainsi, d’année en année, le nombre d’acheteurs en ligne aurait progressé de 21 % et le volume d’achat aurait augmenté de 6 %.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+