Rémunération en TI : différences régionales et structurelles


Patrice Guy - 22/06/2006

TechnoCompétences a publié récemment les résultats sommaires de son enquête sur la rémunération pour les emplois en technologies de l’information, qui souligne certaines différences régionales et d’autres qui sont fonction de la taille de l’entreprise. Mais attention aux généralisations.

TechnoCompétences vient de publier les résultats sommaires de son enquête salariale 2006 en TI, réalisée en collaboration avec le Groupe-conseil Aon avec la participation financière d’Emploi-Québec. Cette enquête a permis de documenter 30 postes repères, spécialisés en technologies de l’information et a mis à contribution la coopération de 142 entreprises qui embauchent en totalité 4 427 employés

Selon ce qu’a constaté TechnoCompétences, la rémunération offerte dans le secteur des TI peut varier de façon substantielle d’une région à l’autre du Québec. Par exemple, selon l’enquête, le salaire de base réel d’un analyste-programmeur intermédiaire passe d’une moyenne de 44 700 $ à Québec à 52 900 $ à Montréal. Au niveau des entreprises oeuvrant dans les autres régions du Québec, la moyenne s’élevait à 48 900 $.

Toutefois, il faut éviter de généraliser puisque pour d’autres postes, la différence entre les régions peut être beaucoup moins élevée. Le poste d’administrateur de base de données client/serveur en est un exemple. Le salaire de base réel passe d’une moyenne de 61 500 $ à Québec à 60 500 $ à Montréal. Une différence minime à l’avantage de Québec.

Le secteur d’activité a un fort impact sur le salaire dans certains cas alors que dans d’autres secteurs, cela influence peu. Notons à titre d’exemple que le salaire réel moyen d’un technicien en assurance de la qualité est de 43 000 $ dans le secteur des éditeurs de logiciel alors qu’il s’élève à 48 600 $ pour le secteur des services informatiques, un écart de plus de 10 %.

On affirme souvent que les grandes entreprises payent davantage que les plus petites. Il faut être prudent avec cette affirmation, estime TechnoCompétences, notant par exemple que la moyenne salariale de l’analyste des systèmes de gestion intermédiaire est de 66 900 $ pour les entreprises comptant entre 50 et 99 employés alors qu’elle est de 53 100 $ pour les entreprises de 100 employés et plus.

Dans d’autres cas par contre, comme celui du directeur marketing, l’avantage est aux plus grandes entreprises avec une moyenne de 84 400 $ pour les entreprises de plus de 100 employés alors qu’elle est de 67 600 $ pour les entreprises de 50 à 99 employés.

Cette enquête s’est déroulée à l’hiver 2006 et a porté sur les taux de rémunération en vigueur au 1er février 2006. Les analyses complètes sont uniquement réservées aux participants. La prochaine enquête se tiendra en 2008 et les entreprises participantes sont invitées à manifester leur intérêt à TechnoCompétences pour ne pas manquer le rendez-vous.