Résultats printaniers


Alain Beaulieu - 12/05/2006

Cinq entreprises de TI montréalaises ont rendu publics cette semaine les résultats de leur trimestre terminé le 31 mars dernier. Alors que Mediagrif, Vidéotron, Groupe Optimal et Logibec sont satisfaits de leurs résultats, Hartco l’est beaucoup moins.

Groupe Optimal

Le champion de la croissance est sans contredit le fournisseur de services de traitement de paiements Groupe Optimal qui a dévoilé ses résultats du premier trimestre 2006. Ce trimestre s’est soldé par des revenus de 52,4 millions $US, en hausse de 100 % sur les 25,1 millions $US réalisés un an plus tôt, et un bénéfice net de 4,4 millions $US en hausse de 400 % sur les 31 000 $US, réalisés lors du premier trimestre 2005.

« Les résultats financiers d’Optimal au premier trimestre de 2006 dépassent largement nos prévisions initiales et revues à la hausse par la suite pour cette période, se réjouit Holden Ostrin, coprésident du conseil d’administration de l’entreprise. Notre croissance s’est maintenue à un niveau élevé et nous prévoyons que 2006 sera une excellente année sur le plan de l’exploitation, grâce à des résultats financiers supérieurs et à de solides flux de trésorerie. »

Logibec

Le deuxième champion de la croissance est le fournisseur de progiciels et de services informatiques pour le secteur de la santé et des services sociaux Logibec Groupe Informatique, dont les revenus au deuxième trimestre 2006 ont crû de 32 % par rapport au trimestre correspondant de 2005, passant de 8,2 millions $ à 10,8 millions $. Les revenus pour la période de six mois terminés par le deuxième trimestre ont crû de 40 % par rapport à 2005, passant de 15,1 millions $ à 21,1 millions $.

Le bénéfice net a, pour sa part, cru de 36 % au deuxième trimestre 2006 par rapport au trimestre correspondant de 2005, passant de 1,3 million $ à 1,8 million $. La croissance du bénéfice net a été de 47 % pour la période de six mois terminés au 31 mars, alors qu’il s’établissait à 3,4 millions $ versus 2,3 millions $ un an plus tôt.

Mediagrif

Le 31 mars marquait la fin du quatrième trimestre 2006 et conséquemment de l’exercice financier 2006 de Technologies Interactives Mediagrif, qui se spécialise dans les solutions d’affaires électroniques. Les revenus pour le quatrième trimestre ont atteint 13,6 millions $, en hausse de 13 % sur le trimestre correspondant de 2005, alors que le bénéfice net s’est élevé à 2,7 millions $ en hausse également de 13 % sur le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Dans l’ensemble, l’exercice 2006 s’est terminé avec des revenus de 50,1 millions $, en hausse de 8,2 % sur les 46,3 millions $ réalisés lors de l’exercice précédent, et un bénéfice net de 9,8 millions $, en hausse de 31 % sur les 7,5 millions $ réalisés en 2005. La firme attribue cette croissance à l’augmentation de la demande pour ses produits et ses services et aux acquisitions complétées au cours de l’exercice précédent qui ont eu un impact positif sur les ventes conclues durant l’exercice 2006.

« Nous sommes satisfaits de pouvoir démontrer à nos actionnaires une croissance de nos revenus et de nos bénéfices pour un autre exercice, s’est réjoui le président du conseil et chef de la direction de l’entreprise, Denis Gadbois. Également, les bases érigées au cours de l’exercice [N.D.L.R. : acquisition d’entreprises à l’étranger] afin de supporter nos activités internationales nous permettent d’envisager l’avenir avec enthousiasme. »

Vidéotron

Le premier trimestre 2006 de Vidéotron a affiché une croissance de l’ensemble des services de l’entreprise : Internet, téléphonie par câble et télédistribution. À la fin de ce trimestre, le nombre total de clients de Vidéotron s’élevait à 1,52 million, comparativement à 1,46 million un an plus tôt, croissance que la firme attribue à la popularité de ses forfaits multiproduits et de ses services de téléphonie par câble et d’accès Internet.

Toutes catégories confondues, son service Internet comptait 699 000 clients au premier trimestre 2006, comparativement à 552 000 clients un an plus tôt, alors que son service de téléphonie par câble, disponible dans les régions de Montréal et de Québec et dans une vingtaine d’autres municipalités, rejoignait 227 000 clients, 15 mois après son lancement. Pour sa part, le service de télévision numérique illico, qui a connu une croissance de 42 % en 2005, desservait une clientèle de 512 000 abonnés au 31 mars 2006. Une filiale de Quebecor Média, Vidéotron a, en outre, investi 21 millions $ durant ce trimestre pour moderniser son réseau.

Hartco

Fonds de revenu Hartco, anciennement Corporation Hartco, qui se spécialise dans la revente de produits informatiques, a rendu publics les résultats, en baisse, de son premier trimestre 2006. L’entreprise s’étant convertie à un fonds de revenu en août 2005, la date de fin d’exercice a été déplacée au 31 décembre, au lieu du 31 janvier, ce qui a affecté la période couverte par le premier trimestre 2006, qui s’est terminé le 31 mars au lieu du 30 avril, compliquant ainsi les comparaisons avec les années précédentes.

Les revenus consolidés ont atteint 154,8 millions $, versus 164,9 millions $ au premier trimestre 2005. La firme attribue cette baisse de revenus au fait que Cabtel a cessé de s’approvisionner auprès d’elle dans l’intervalle. De cette somme, Hartco a dégagé un bénéfice net consolidé de 0,4 million $ comparativement à 1,2 million $ au premier trimestre de 2005.

« Nous ne sommes pas satisfaits des résultats du premier trimestre, qui reflètent la faiblesse continue du secteur de vente au détail CompuSmart, a commenté le président et chef de l’exploitation du Fonds, Patrick Waid. […] Nous nous attendons à ce que la mise en œuvre de nouvelles stratégies et de nouveaux processus se traduise par des résultats améliorés d’ici la fin de l’exercice. »