Révolutions nombreuses en cours sur les réseaux


Jean-François Ferland - 21/11/2007

Selon In-Stat, les téléphones IP, les téléphones évolués, l’Internet à large bande et les communications convergentes auront d’importants impacts sur les habitudes d’utilisation des TIC.

La firme de recherche américaine In-Stat a récemment publié une série de données intéressantes à propos de technologies émergentes dont la popularité a des impacts sur d’autres technologies traditionnelles.

Le téléphone IP en mode « rattrapage »

En premier lieu, le téléphone IP pourrait faire sonner le glas du téléphone traditionnel. In-Stat évalue que les ventes de téléphones IP bénéficieront d’une croissance remarquable, alors qu’elles passeront de 24,3 millions d’unités vendues en 2007 à quelque 93 millions d’unités vendues en 2011. La firme souligne qu’il y a eu un décalage entre l’adoption de la téléphonie IP et l’adoption des téléphones IP. Les premiers déploiements de la téléphonie IP à domicile permettaient l’utilisation des téléphones « ordinaires » déjà en place, comme ce fut le cas avec les autocommutateurs privés (aussi appelés PBX) hybrides qui ont été installés dans les entreprises.

D’ailleurs, l’ensemble des ventes de téléphones IP pourrait survenir dans le créneau des entreprises, alors que les entreprises de certains marchés verticaux pourraient être intéressées par les téléphones IP qui intégreront la technologie sans fil Wi-Fi. Chez les consommateurs, ce sont les téléphones IP mobiles qui intégreront une technologie de connexion à un réseau étendu qui susciteront l’intérêt de la clientèle, dans un contexte d’offre de services de convergence fixe mobile par les exploitants de réseaux de télécommunications.

Le téléphone évolué surpassera-t-il l’ordinateur portatif?

D’autre part, In-Stat affirme que le marché des téléphones évolués qui ont recours à un système d’exploitation pourrait bénéficier d’un taux de croissance annuel composé de plus de 30 % au cours des cinq prochaines années à l’échelle mondiale.

Ce taux de croissance pourrait être supérieur à celui du téléphone mobile, mais aussi à celui de l’ordinateur portatif, alors que des consommateurs pourraient opter pour un téléphone évolué lorsqu’ils devront remplacer leur bloc-notes.

Les utilisateurs de téléphones évolués, qui percevraient la valeur ajoutée que procure un tel appareil, téléchargeraient plus d’applications et produiraient un revenu moyen plus élevé auprès des fournisseurs de services. Par ailleurs, In-Stat indique que des entreprises feraient graduellement l’acquisition de téléphones évolués et d’applications de données, parce qu’il serait plus facile et économique d’en traiter l’utilisation à titre de dépense commerciale au lieu de procéder à des remboursements de dépenses auprès des employés.

D’un petit écran à l’autre…

In-Stat croit que les réseaux informatiques à large bande pourraient être plus populaires que la télévision dans plusieurs foyers chez nos voisins américains.

Au terme d’un sondage, la firme estime que les résidants de plus de 16 millions de foyers des États-Unis consacreront plus de temps à naviguer dans les contenus de l’Internet qu’à regarder les contenus du téléviseur au cours des trois prochaines années. Plus de 30 % des répondants ont affirmé qu’ils cesseraient de s’abonner à un service de distribution de la télévision et qu’ils utiliseraient Internet pour regarder leurs contenus.

Par ailleurs, près de 40 % des adultes interrogés par la firme ont dit qu’ils « apprenaient pour la première fois » que le service de diffusion analogique des signaux de télévision allait prendre fin en février 2009. (Rappelons qu’un ultimatum similaire a été proclamé au Canada pour l’année 2011).

Convergence et qualité deviennent une réalité

Enfin, plus de 70 % des entreprises américaines qui ont pris part à un sondage ont affirmé qu’elles avaient procédé à l’implantation de services de communications unifiées pour au moins deux services, et ce, en remplacement de l’exploitation de services distincts de voix, d’images ou de données.

Alors que le recours à la qualité de service est à la hausse, principalement pour donner préséance à la voix, In-Stat affirme que l’utilisation de la qualité de service fera l’objet d’une croissance appréciable au cours des dix-huit prochains mois.

Est-ce que les entreprises d’ici seront intéressées tout autant par ces concepts?

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine: Tisser des réseaux, tisser des liens

Moins d’un gramme de mémoire, c’est beaucoup

Microsoft respectera son échéancier

Des produits et services d’ici et d’ailleurs




Tags: , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+