Tandem Fonds d’Expansion : 300 M$ pour la croissance d’entreprises technologiques


Jean-François Ferland - 10/12/2009

Deux organismes fédéraux, deux entités provinciales et Teralys Capital font partie des bâilleurs d’un fonds de Tandem Expansion qui offrira du capital de croissance à des entreprises canadiennes de divers secteurs, dont celui des TIC.

Tandem Expansion, un fonds québécois privé de capital de croissance qui investit dans des PME de divers secteurs, dont celui des technologies de l’information et des communications, a clôturé le financement d’un premier fonds, nommé « Tandem Fonds d’Expansion I », qui sera voué au soutien de la croissance d’entreprises qui oeuvrent dans des secteurs associés aux « technologies ».

Pour cette première ronde de financement, une somme de 300 M$ a été recueillie pour des placements minoritaires au sein de 20 à 40 entreprises canadiennes, à raison de montants qui varieront de 10 M$ à 40 M$.

Les secteurs technologiques qui seront visés par ce fonds sont ceux des technologies « non polluantes », des matériaux de pointe, des sciences de la vie, des technologies de l’énergie et des ressources, des innovations technologiques au sein d’industries traditionnelles, tout comme celui des technologies de l’information, où le fonds s’intéressera aux entreprises spécialisées en matériel, en logiciels ou en services.

Les critères de sélection du fonds seront la présence d’un siège social au Canada, l’offre des produits ou des services qui sont déjà en production et utilisés par des clients, tout comme l’atteinte d’une phase d’avant-dernière ou de dernière ronde de financement.

Une porte-parole de Tandem Exploration indique que les gestionnaires du fonds n’ont pas défini de proportion d’investissements pour le secteur précis des TI. Elle ajouté qu’aucun échéancier de dévoilement d’investissement n’avait été établi, mais elle précise qu’autant les gestionnaires du fonds que les entreprises en croissance pourront démontrer un intérêt à leur vis-à-vis.

Renom

Le nouveau fonds bénéficie d’un soutien d’entités et de personnes de renom, autant au niveau des bailleurs de fonds que des intervenants au sein de Tandem Expansion.

Aux côtés de la Banque de développement du Canada, qui injecte 80 M$, et d’Exportation et développement Canada qui fournit 75 M$, on retrouve Teralys Capital, un fonds d’investissement québécois qui finance des fonds de capital de risque dans trois domaines, dont celui des TI auquel la moitié des capitaux sont consacrés. Ce fonds, qui est exploité depuis à peine cinq mois, compte parmi ses associés principaux Jacques Bernier, qui s’est impliqué à titre d’ange financier, de président-directeur général ou de fondateur d’une douzaine d’entreprises technologiques.

Les autres 70 M$ qui constituent le fonds proviennent de Tandem Expansion, de la Caisse de dépôt et placement du Québec et de B.C. Renaissance Capital Fund, un fonds d’investissement qui appartient au gouvernement de la Colombie-Britannique. Ce fonds l’objectif est d’attirer des gestionnaires de capital de risque dans cette province canadienne, s’intéresse à quatre secteurs technologiques, dont ceux des TI et des nouveaux médias.

Par ailleurs, la porte-parole de Tandem Expansion déclare que la présence des entités québécoise et britanno-colombienne parmi les investisseurs ne signifie pas que le fonds imposera des restrictions d’ordre territorial quant à la localisation des entreprises susceptibles d’obtenir du financement.

Chez Tandem Expansion, l’un des cofondateurs est Charles Sirois, le chef de la direction et président du conseil du groupe d’investissement en capital de risque Telesystem qui oeuvre surtout dans le secteur des TI. Au cours de sa carrière, M. Sirois a notamment fondé, dirigé ou administré les entreprises BCE Mobile, Téléglobe, Telesystem International Wireless (TIW) et Microcell. D’ailleurs, l’un des directeurs du fonds, M. André Gauthier, a oeuvré comme premier vice-président et chef de la direction financière de TIW.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+