Technologies 20-20 : rejet de la demande de Crescendo Partners


Audrey Myrand-Langlois - 22/12/2010

Près de trois actionnaires sur quatre de Technologies 20-20 ont rejeté la résolution présentée par un groupe d’actionnaires dissident dirigé par Crescendo Partners et visant à remplacer trois membres du conseil d’administration actuel de l’entreprise par Eric Rosenfeld, André Nadeau et Mark Burton.

En effet, environ 70 % des votes exprimés ont rejeté la résolution de Crescendo Partners durant l’assemblée extraordinaire des actionnaires tenue le 21 décembre.

Jean-François Groulx, chef de la direction chez Technologies 20-20, est catégorique : « Pour nous, le dossier est clos, mais rien ne dit qu’ils ne reviendront pas avec une autre demande. »

Ainsi, la relation entre les actionnaires ayant fait la requête et Technologies 20-20 est plutôt froide pour le moment.

« La relation est tendue pour deux raisons. Premièrement, il y a un écart d’objectifs entre les deux partis. Et deuxièmement, beaucoup de mensonges ont été dits », soutient M. Groulx.

Rappelons que plusieurs actionnaires de Technologies 20-20, une entreprise située à Laval et spécialisée en logiciels de fabrication de meubles et en logiciels de design et d’aménagement intérieur, insatisfaits de sa performance boursière, avaient demandé la tenue d’une assemblée extraordinaire afin de remplacer trois membres du conseil d’administration de l’entreprise québécoise.

Dans un communiqué diffusé en octobre dernier, après la fermeture des marchés boursiers, la firme d’investissement Crescendo Partners de New York a indiqué qu’elle avait transmis à Technologies 20-20 une requête visant la tenue d’une assemblée extraordinaire des actionnaires de l’entreprise québécoise afin de procéder au remplacement de trois des membres de son conseil d’administration.

La requête destinée à Technologies 20-20 a été formulée par Crescendo Partners en son nom ainsi qu’en celui de Placements Montrusco Bolton, une firme de gestion de portefeuille de Montréal, et de Constellation Software, une firme de Toronto qui est spécialisée en acquisition et gestion d’entreprises du secteur du logiciel.

L’auteur de la lettre principale fournit un tableau comparatif de l’index Standard & Poor de la bourse TSX et du cours de l’action de Technologies 20-20, qui démontre que le titre de l’entreprise québécoise a perdu 62 % de sa valeur initiale entre le 1er novembre 2005 et le 31 décembre 2009.

Résultats financiers

Les plus récents résultats financiers de Technologies 20-20, soit ceux du troisième trimestre de l’année financière 2010 de l’entreprise québécoise, faisaient état de revenus de 14,8 M$ US et d’un bénéfice net de 0,8 M$ US. Ces données étaient inférieures à celles du trimestre correspondant de l’année précédente.

Le cumulatif des trois trimestres financiers complétés chez Technologies 20-20 faisait état de revenus de 48,5 M$ US et d’un bénéfice net de 1,8 M$ US. En douze mois, les revenus totaux de l’entreprise avaient augmenté, mais le bénéfice net total avait diminué.

Audrey Myrand-Langlois est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , , , ,