Tendances dans l’informatique en nuage et les centres de données


Audrey Myrand-Langlois - 10/12/2010

Près de neuf professionnels en TI sur dix prévoient mettre une partie des données et des applications de leur entreprise dans un nuage public ou privé d’ici 2013. Présentement, seulement 18 % de ces derniers utilisent le cloud computing.

C’est du moins ce que révèle l’étude Connected World Report, publiée par Cisco.

Quels pays utilisent davantage le cloud ? Le Brésil et l’Allemagne arrivent en tête du palmarès avec près de 30 % d’utilisateurs, suivi de l’Inde (26 %), des États-Unis (23 %) et du Mexique (22 %), dépassant la moyenne de 18 % des 13 pays sondés.

Les clouds publics ont la cote auprès des professionnels des TI : deux tiers d’entre eux prévoient que leurs données seront hébergées par des clouds publics d’ici les trois prochaines années.

Centre de données

La sécurité, la performance, la fiabilité et les budgets de maintenance et de gestion des centres de données préoccupent grandement les directeurs TI, selon l’étude.

D’ici les trois prochaines années, les centres de données devront ainsi améliorer la rapidité du déploiement des applications professionnelles, perfectionner la résistance des centres et diminuer la consommation d’énergie et les coûts de refroidissement, croient les directeurs en TI.

L’enquête a été menée en deux parties : l’une auprès de salariés et l’autre auprès de professionnels des technologies de l’information. Au total, 2600 personnes ont été interviewées dans 13 pays, soit l’Australie, le Brésil, la Chine, la France, l’Allemagne, l’Inde, l’Italie, le Japon, le Mexique, l’Espagne, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Audrey Myrand-Langlois est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , , , ,