Ubisoft s’implante à Toronto


Jean-François Ferland - 07/07/2009

Après Montréal, Québec et Vancouver, le développeur de jeux vidéo français Ubisoft ouvrira un studio à Toronto en Ontario d’ici à la fin de 2009. 800 employés y travailleront lorsque le studio fonctionnera à pleine capacité.

Ubisoft compte investir jusqu’à 500 M$ en dix ans dans ce nouveau studio, qui portera le nom de « Ubisoft Toronto ». Le gouvernement de l’Ontario fournira jusqu’à 283 M$ pour ce projet au cours de la prochaine décennie.

La ministre du Développement économique et du Commerce Sandra Pupatello a indiqué que la venue de ce studio avait nécessité deux ans de rencontres et de « poursuites » à Montréal et Toronto pour convaincre Ubisoft d’ouvrir un studio dans la province. « Le jeu vidéo est une énorme industrie à l’échelle mondiale et l’Ontario compte y prendre sa place », a-t-elle affirmé en indiquant que le secteur industriel des TIC était le troisième en importance dans la province.

Yannis Mallat, le directeur général d’Ubisoft Montréal, sera également le directeur général du nouveau studio torontois. « Ce studio sera modelé comme celui de Montréal et les deux travailleront ensemble sur des projets de calibre AAA », a-t-il indiqué. M. Mallat a aussi évoqué, parmi les « quatre piliers » de ce projet, que le studio de Toronto bénéficiera du partage de l’expertise et des technologies des installations de Montréal afin d’accélérer la courbe d’apprentissage de sa main-d’oeuvre.

Le premier ministre de l’Ontario, Dalton McGuinty, a comparé la création de ce studio avec l’obtention d’un studio de cinéma majeur. « Nous sommes en faveur de la transformation de bonnes idées en bons emplois », a-t-il dit en évoquant l’opportunité de création d’emplois pour la main-d’oeuvre qui souhaite oeuvrer en développement de jeux vidéo.

Alors que le ministre ontarien McGuinty a évoqué la place occupée par l’industrie cinématographique en Ontario, rappelons qu’Ubisoft a récemment entamé une présence dans ce créneau en faisant l’acquisition en 2008 de la compagnie d’effets visuels Hybride Technologies de Piedmont, qui est spécialisée en effets visuels.

Ubisoft au Québec

Le studio de Montréal a été inauguré en 1997. Alors qu’Ubisoft, en 2005, prévoyait créer 1 000 emplois additionnels à ses studios de Montréal d’ici 2010 pour ainsi doubler sa main-d’oeuvre, un nouvel objectif de 3 000 emplois en 2013 a été établi en 2007, ce qui en ferait le plus important studio de développement au monde.

Le studio de Québec a été inauguré en 2005. Les deux studios québécois emploient présentement 2 200 personnes.

Le studio de Vancouver, qui emploie 110 personnes, résulte de l’acquisition du studio existant Action Pants.

Par ailleurs, Ubisoft exploite au Québec l’institution de formation Campus Ubisoft, en partenariat avec le Cégep de Matane, le Collège Dawson et le Cégep du Vieux-Montréal ainsi que l’Université de Montréal et l’Université de Sherbrooke. Les étudiants peuvent obtenir des attestations d’études collégiales et des diplômes en développement de jeu vidéo et en design de jeux, en conception et réalisation de niveaux de jeu vidéo, en modélisation et en animation 3D orientée jeu.

Lors de l’annonce de cette initiative académique, une polémique avait éclaté lorsque l’Alliance numérique (alors nommée Alliance numériqc) avait vu la participation financière du gouvernement du Québec au projet comme étant « une mesure potentiellement injuste » envers certaines des organisations qui étaient membres de son regroupement.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland est le rédacteur en chef du magazine Direction informatique. Il compte dix-sept années d'expérience en journalisme et en communication publique.
Google+