Un concentrateur WUSB signé Belkin


François Picard - 12/09/2007

L’aménagement des ordinateurs et de leurs périphériques dans les locaux d’une entreprise n’est pas toujours ce qu’il y a de plus évident, surtout dans les anciens bâtiments. Ayant goûté au Wi-Fi, on n’a pas non plus envie de conserver des fils et on apprécie un environnement entièrement sans fil. Le concentrateur Cable-Free USB Hub de Belkin permet d’y parvenir.

Le Cable-Free USB Hub est composé d’un émetteur-récepteur qui se branche à un port USB d’un ordinateur et d’une station avec 4 prises USB qui comporte elle aussi un émetteur-récepteur établissant le lien avec l’ordinateur. Il s’agit d’une solution très viable pour ceux qui sont dans des locaux trop petits ou difficiles à aménager ou même qui préféreraient pouvoir se déplacer davantage avec leur ordinateur portatif dans les différentes pièces.

Au lieu de devoir rattacher par câbles un ordinateur à une imprimante, un scanneur, un disque dur externe, une base de synchronisation d’ordinateur de poche ou toutes sortes de périphériques USB, le Cable-Free USB Hub de Belkin permet de s’y raccorder à distance, sans fil, jusqu’à une dizaine de mètres. On peut ainsi brancher jusqu’à 4 périphériques USB au concentrateur sans fil et, jusqu’à 10 mètres de là, de l’autre côté de la pièce, ou même dans une autre pièce, on peut se connecter aux appareils par l’entremise des deux émetteurs-récepteurs.

Le Cable-Free USB Hub de Belkin est le premier concentrateur Wireless USB ou WUSB, une évolution sans fil de la technologie USB 2.0. Pour être classé WUSB, un concentrateur doit pouvoir établir un lien USB jusqu’à au moins trois mètres avec une vitesse de 480 Mbps, soit celle de la norme USB 2.0, mais cette vitesse peut descendre à 110 Mbps à une distance de 10 mètres. Les ondes radio sont basées sur la technologie radio à courte portée à bande ultra large UWB, comme pour le Wi-Fi et le Bluetooth, si bien qu’il ne peut pas y avoir d’interférences néfastes entre les trois moyens de communication sans fil. Côté sécurité, les données transmises en WUSB sont cryptées avec le standard de chiffrement AES à 128 bits.

La mise en route du concentrateur s’effectue facilement après avoir installé sur l’ordinateur le pilote et le petit logiciel de gestion du concentrateur. D’après ce que nous avons pu constater, c’est important que le concentrateur soit à proximité de l’ordinateur au moment de l’installation plutôt qu’à l’endroit où on compte le placer de façon permanente. Il faut en effet que les deux appareils soient appariés en se servant du code d’identification du concentrateur et c’est plus facile de le faire quand l’émission radio est à son meilleur.

Le transfert des données peut atteindre une vitesse de 480 Mbps dans le meilleur des cas, ce qui est à peu près la même chose qu’avec un lien câblé. Ce n’est cependant qu’un maximum rarement atteint et le débit diminue rapidement une fois dépassés les 3 mètres de distance entre la base et l’ordinateur. Ce peut être très pratique pour un ordinateur, mais comme les communications sans fil ne sont pas Wi-Fi, un seul appareil à la fois peut profiter du Cable-Free USB Hub et donc des appareils qui lui sont rattachés.

Nous avons réussi à nous relier sans problème à une imprimante et à un numériseur via le concentrateur sans fil, mais toutes nos tentatives de rejoindre une webcam branchée au concentrateur ont été vaines, aussi bien avec une caméra de Logitech qu’avec une de Microsoft qui fonctionnaient toutes deux par les autres ports USB de l’ordinateur.

La connexion s’établissait durant un très court instant, au moment du branchement, et Windows reconnaissait le modèle de webcam, mais aussitôt après un message indiquait qu’un problème était survenu durant l’installation. C’était comme si la webcam n’arrivait pas à retirer assez d’énergie de la prise USB du concentrateur. C’est dommage parce l’utilisation du Cable-Free USB Hub avec une caméra aurait été une option intéressante. Néanmoins, Belkin mentionne que cela peut marcher…

Belkin a reçu plusieurs prix pour cette innovation reconnue comme l’une des plus intéressantes de 2006 dans le monde des ordinateurs, mais ceux que cela intéresse doivent être prêts à payer assez cher (220 $) pour ce petit gadget qui peut être pratique dans quelques cas bien qu’il coûte presque aussi cher qu’un appareil multifonction qui prendrait peu de place à côté de l’ordinateur sur un bureau. Dans les prochaines semaines, D-Link présentera un concurrent au concentrateur USB sans fil de Belkin, le modèle DUB-2400 WUSB, et d’autres fabricants suivront.

D’autres firmes, comme Icron Technologies, ont quant à elles préféré se tourner vers un USB sans fil à plus longue portée, basé sur des émetteurs-récepteurs Wi-Fi. De leur côté, Dell et Lenovo ont commencé à intégrer l’USB sans fil WUSB à certains de leurs ordinateurs et l’on annonce plusieurs périphériques avec une interface WUSB. Ce n’est qu’un début et il faut s’attendre à bien d’autres développements dans ce domaine au cours des prochains mois, probablement même au remplacement de l’USB par le WUSB à moyen terme.

François Picard est rédacteur en chef et éditeur du magazine Atout Micro.




Tags: , ,