Un petit ménage de l’ordinateur avant les vacances


François Picard - 18/06/2008

Ce serait trop bête de se stresser dès le retour de vacances à cause d’un ordinateur poussiéreux qui fonctionne mal. Alors, autant régler cela avant de partir!

Durant l’année, on remet toujours à plus tard le nettoyage de l’ordinateur à l’extérieur et à l’intérieur, disque dur compris, si bien que l’ordinateur devient de moins en moins efficace et moins agréable à utiliser. Il est donc primordial de s’y arrêter à un moment donné et, pourquoi pas, juste avant de partir se relaxer quelques jours ou quelques semaines. Ce n’est pas compliqué et quelques heures devraient suffire.

Le nettoyage de l’ordinateur

Les outils de base nécessaires sont un aspirateur avec un tuyau, un pinceau à longs poils, une guenille très légèrement humide et un linge sec. Après avoir arrêté et débranché l’appareil, son écran et ses périphériques, on commence par ouvrir le boîtier de l’ordinateur, habituellement en retirant le couvercle ou un côté du boîtier en enlevant les deux ou quatre vis qui le retiennent.

On passe l’aspirateur partout à l’intérieur de l’appareil en prenant soin de ne rien toucher avec l’embout du tuyau de l’aspirateur et en faisant se détacher la poussière des différents composants par un léger brossage avec le pinceau. On referme le boîtier puis on passe l’aspirateur dans l’orifice du ventilateur, ou des ventilateurs s’il y en a plusieurs, puis sur l’entrée du tiroir du disque CD-ROM ouvert et fermé, toujours en utilisant le pinceau pour faire détacher la poussière. On finit le ménage du boîtier en l’essuyant avec le linge humide puis avec le sec.

Un écran sale ou poussiéreux peut rendre plus difficile la lecture des petits caractères et avoir même un effet sur le caractère de l’utilisateur de l’ordinateur, mais il est assez facile de remédier à ce problème. On fait le ménage des moniteurs une demi-heure après les avoir éteints, mais on les laisse branchés pour que la mise à la terre puisse fonctionner si jamais ils renferment trop d’électricité statique.

On passe l’aspirateur sur tout le pourtour du moniteur à écran cathodique, toujours en se servant du pinceau. Ensuite, on essuie l’écran avec le linge humide puis avec le sec. Si le verre est très sale, on utilise une autre guenille imbibée d’un petit peu de vinaigre mélangé à de l’eau puis on repasse le linge humide puis le sec.

On peut aussi se servir de produits spécialisés comme les Computer Cleaning Wipes de Belkin, vendus en boîte de 80 pour une dizaine de dollars. Ce sont des feuilles d’un tissu très fin, non abrasif, qui sont imbibées d’un produit nettoyant antistatique sans cire. Pour nettoyer un écran, il suffit de les passer sur sa surface en verre d’abord puis sur le plastique du reste du moniteur. Cela marche avec tous les écrans sauf ceux qui ont été prétraités avec un système antireflet ou antiradiation parce que cela risque de les endommager et il ne faut pas s’en servir non plus sur des écrans à cristaux liquides.

Les écrans ACL

Pour la surface des écrans à cristaux liquides, le mieux est de profiter d’ensembles comme le LCD Cleaning System de Belkin. Il comprend une brosse avec un tampon en guise de manche, des tampons de rechange et un produit de nettoyage en vaporisateur. La petite brosse aux poils très fins se passe sur l’écran à cristaux liquides pour ramasser un maximum de poussière sans risquer d’endommager la surface en plastique mou de l’écran. Ensuite, on projette un peu de produit de nettoyage sur le tampon et on le glisse délicatement sur la surface de l’écran éteint. Cela y laisse une mince couche de produit antistatique qui ralentira l’accumulation de poussière.

Pour le clavier, on commence par se servir de l’embout de l’aspirateur avec le pinceau pour aller chercher la poussière entre les touches. On peut enlever les traces de saleté sur les touches avec le linge humide puis essuyer avec le sec pendant que la surface des touches est encore humide. Attention : il ne faut pas que de l’eau puisse couler du linge humide entre les touches sinon il faudrait attendre que ce soit entièrement sec avant de remettre l’ordinateur en marche.

Pour la souris, on nettoie la surface avec le linge humide puis on l’essuie avec le sec. Enfin, on se sert de l’aspirateur, du pinceau et des guenilles pour nettoyer l’imprimante, le numériseur ou tout autre appareil qui se trouve aux alentours. On termine le ménage de l’ordinateur par un bon coup d’aspirateur dans le bureau. Et voilà!

Pour l’ordinateur portatif, c’est à peu près la même recette sauf qu’on ne peut pas ouvrir le boîtier. Il faut surtout passer l’aspirateur au niveau des différentes ouvertures comme celles du lecteur de DVD, des lecteurs de cartes, des ventilateurs et des bouches d’aération. Pour le clavier et l’écran à cristaux liquides, on procède de la même façon qu’avec un ordinateur de table.

Le ménage du disque dur

Qu’on ait un PC ou un Mac, on accumule sur le disque dur une quantité de fichiers ou de logiciels qui n’ont servi qu’une fois et ne sont plus utiles. En une heure ou deux, au maximum, on peut désinstaller (première chose à essayer) ou effacer presque tout ce qui est inutile et ne peut que ralentir le fonctionnement général de l’ordinateur. Il faut cependant faire bien attention à ne rien effacer de primordial. Dans le doute, le mieux est de s’abstenir.

Saisie d'écran TuneUpUtilities - cliquez sur l'image pour l'agrandirEnsuite, on se sert d’un logiciel spécialisé pour vérifier l’état général du système et corriger un certain nombre de problèmes qu’on ne décèle pas facilement, mais que de tels logiciels trouvent et réparent en quelques secondes. Sous Windows, on peut faire appel à des logiciels comme XTweak et DTweak, TuneUP Utilities, CheckIt Registry Cleaner, CCleaner, Iolo System Mechanic, TestLAB 2008 et bien d’autres. Sous Mac OS, on nous a mentionné des équivalents comme Macaroni, TechTool Pro et Cocktail.

Après cela, il faut programmer la défragmentation du disque dur pour accélérer la sauvegarde et l’accès aux données. Comme cela peut prendre des heures si le disque dur est gros et très fragmenté, le mieux est de démarrer la défragmentation un soir et elle sera terminée le lendemain matin.

Tout cela va contribuer à des vacances plus reposantes, en n’ayant plus à s’en faire pour le bon fonctionnement de l’ordinateur à la rentrée…

François Picard est rédacteur en chef et éditeur du magazine Atout Micro.


À lire aussi cette semaine: Collection de logiciels pour traiter vos fichiers iPhone 3G : la séduction des organisations Nouvelles versions, nouvelles initiatives et nouveaux équipements AutoCAD 2009 : la convivialité d’abord