Un peu de détente avec l’ordinateur de poche


François Picard - 30/06/2010

Été ou pas, il faut prendre le temps de se détendre avec quelques applications moins sérieuses sur l’ordinateur de poche, ce qui est facile, quel qu’il soit.

Toute l’année, les téléphones intelligents rendent bien des services, surtout au niveau des communications, mais ce sont aussi des ordinateurs miniaturisés qui peuvent faire autre chose qu’aider dans le travail. Il existe une quantité d’applications de détente pour tous ces appareils, même pour les BlackBerry qui passent habituellement pour des appareils très sérieux. Certaines sont gratuites et la plupart des autres peu coûteuses. Voici des exemples d’applications de détente liées aux jeux, à l’astronomie et à la lecture.

Le jeu de solitaire et les autres

S’il est une application qui détend facilement, c’est le jeu de solitaire où il faut faire des suites de cartes par valeur ou couleur. Beaucoup de producteurs de logiciels ont créé des jeux de solitaire, mais le plus important est l’anglais Astraware. Après des versions pour iPhone, Palm OS, Pocket PC, Symbian S60,

Solitaire

Solitaire.

Symbian UIQ 3 et Windows Mobile, Astraware a mis sur le marché une version BlackBerry de sa suite de logiciels de solitaire. Astraware Solitaire comporte 12 jeux de cartes de solitaire dont Klondike, Pyramid, Spider, Clock et Yukon. Pour chacun, on peut adapter l’interface et certaines règles. L’appareil conserve ensuite les statistiques. C’est un jeu simple qu’on apprécie d’avoir avec soi pour occuper des moments d’inactivité, comme lors de trajets en autocar ou en train, ou encore pour se changer les idées quelques minutes. Ceux qui cherchent un logiciel de solitaire plus développé que ceux qu’on trouve par défaut sur certains appareils peuvent se procurer Astraware Solitaire pour 9,99  $ US sur le site d’Astraware ou celui de Handmark.

Astraware a également produit bien d’autres jeux pour les différentes plateformes, des jeux de casino, des sudokus et même des jeux d’action ou guerriers. Cela vaut la peine de visiter le site Web de la compagnie. Celui de Handmark est cependant plus diversifié parce que c’est plutôt un distributeur de logiciels qui présente les produits de toutes sortes de producteurs, pas juste d’Astraware. Et il en est de même pour plusieurs autres producteurs et distributeurs de jeux pour les différents téléphones intelligents.

Ainsi, Glu Mobile, le plus important éditeur de jeux avancés pour appareils mobiles, offre toute une gamme de produits en Amérique du Nord. Il y en a pour les plateformes Windows Mobile, Blackberry, J2ME, BREW, iPhone et Android. Parmi les titres déjà là ou annoncés, notons Superman/Batman: Heroes United, Age of Empire III, Bugs Bunny Rabbit Rescue et Brain Genius Deluxe. Glu reprend des jeux de producteurs comme Atari, Hasbro, Warner Bros., Microsoft, PlayFirst, ou SEGA et les adapte aux ordinateurs de poche et aux téléphones cellulaires.

Regarder et reconnaître les objets célestes

En 2009, pour marquer l’Année internationale de l’astronomie, VITO Technology a publié deux logiciels d’astronomie, AstroNavigator II pour Windows Mobile et Star Walk pour iPhone et iPod Touch.

AstroNavigator se présente sous une agréable interface, très intuitive, qui s’utilise soit avec le doigt, soit avec un stylet. Dès le départ, on choisit la langue d’utilisation entre anglais, français, allemand, italien, russe et japonais.

AstroNavigaror II

AstroNavigaror II

On peut voir à l’écran une carte du ciel montrant l’emplacement de la Voie lactée, des étoiles, constellations et planètes. Au total, ce sont 9 000 objets célestes que le logiciel peut placer avec précision dans la voûte céleste une fois qu’il sait exactement où l’on est soit en se servant du GPS interne, s’il y en a un, soit des coordonnées géographiques qu’on lui donne. Le doigt suffit pour déplacer la carte du ciel à l’écran dans la direction où l’on regarde. L’affichage d’AstroNavigator se fait soit en mode « Jour », assez lumineux pour être bien visible à la lumière du jour, soit en mode « Nuit », avec un éclairage minimal pour ne pas nuire à la vision nocturne. C’est plaisant de pouvoir toujours savoir quel objet céleste se trouve dans le ciel quand on se promène la nuit ou d’en apprendre plus sur les constellations, les étoiles ou les planètes. L’utilisation d’AstroNavigator nécessite soit Windows Mobile Classic (Pocket PC seul), soit Windows Mobile Professional (Pocket PC Phone Edition), en version 5 ou suivante. On peut acheter le logiciel AstroNavigator en ligne pour 19,95 $ US.

Star Walk s’adresse aux amateurs d’astronomie qui ont un iPhone ou un iPod Touch. Ils peuvent y profiter d’une carte du ciel très réaliste et d’une interface intuitive en français. Il est si facile à utiliser qu’Apple l’a placé dans le What’s Hot de l’App Store. Le plus amusant est la fonction Star Spotter sur iPhone 3GS. Une fois qu’elle est activée, on peut tourner l’iPhone vers une région du ciel et c’est cette partie de la carte du ciel qui apparaît à l’écran. En plus, le logiciel est plein de belles photos d’objets célestes. On dispose d’un mode jour et d’un mode nuit, d’informations sur les pluies d’étoiles filantes et même d’hyperliens vers Wikipedia. Star Walk ne coûte que 4,99 $ US dans l’App Store, un prix qui ne vaut pas la peine de s’en priver.

On peut trouver bien d’autres logiciels d’astronomie pour Windows Mobile et iPhone mais ceux-ci sont parmi les plus intéressants. Par contre, sur BlackBerry, on pourrait utiliser MicroSky d’UpTo, qui est gratuit, et, sur Android, l’application SkyMap de Google, gratuite également.

La lecture sur ordinateur de poche

Comme il y a des lecteurs de livres électroniques pour les ordinateurs pleine grandeur, il y en a aussi pour les utilisateurs d’ordinateurs de poche Pocket PC, Palm, iPod touch, iPhone ou BlackBerry capables de lire sur ces petits appareils. Il en existe plusieurs pour les différents téléphones intelligents, une seule pour le BlackBerry, l’eReader for BlackBerry produit par Fictionwise, un éditeur américain de livres électroniques plus de 50 000 dont Barnes & Noble a fait l’acquisition récemment. Le logiciel de lecteur pour iPhone de Fictionwise doit être, quant à lui, téléchargé directement sur l’App Store d’Apple.

En fait, ce type de lecteur est souvent gratuit, mais il faut payer de 8 $ à 30 $, parfois plus, pour acquérir les titres numérisés. Les livres électroniques peuvent être téléchargés des sites eareader.com ou fictionwise.com directement depuis l’appareil ou via une synchronisation avec un plus gros ordinateur. Dans l’eReader, on peut changer la grosseur des caractères ainsi qu’ajouter des signets dans le texte ou faire de la recherche par mots clés.

La plus grande librairie en ligne du monde, celle de Barnes & Noble, propose des livres gratuits et d’autres qu’il faut acheter, mais presque tous en anglais. Ce sont les mêmes livres qui sont aussi offerts pour PC et Mac. La collection de livres vendus en ligne par Barnes & Noble atteint déjà plus de 700 000 titres et elle devrait dépasser le million de titres d’ici quelques mois seulement. La majorité de ces livres sont vendus 9,99 $ US ou moins.

À côté de cela, on peut télécharger gratuitement plus de 500 000 livres que Google distribue comme étant de domaine public et en acheter de différents éditeurs en ligne. Pour chaque plateforme, on trouve également des logiciels de lecteurs électroniques sous différents formats de diffusion, dont le PDF. Ce qui est néanmoins impressionnant, c’est de voir le nombre important de livres qu’on peut sauvegarder sur la carte mémoire de si petits appareils. Souhaitons qu’il en paraisse de plus en plus en français.

Comme on ne trouve à peu près pas de logiciels pour ordinateurs intelligents en magasin, le mieux est de fouiller sur Internet, soit les sites spécialisés comme l’App Store d’Apple ou ceux des autres fabricants de téléphones intelligents, soit les sites de producteurs et distributeurs de logiciels, soit les sites de logiciels gratuits ou de partagiciels. Il y en a tellement et ils sont si diversifiés qu’on peut passer des heures à consulter des listes de produits et leur description. Il est donc recommandé d’avoir au départ au moins une petite idée de ce qu’on aimerait utiliser comme logiciel pour se détendre. Par contre, la plupart du temps, les fichiers à télécharger sont petits et vite transférés sur les appareils où l’on peut en profiter aussitôt.

François Picard est journaliste et éditeur du magazine Atout Micro.




Tags: , , , , , ,