Une alimentation de secours pour appareils électroniques


François Picard - 13/02/2008

La plupart des appareils électroniques étant alimentés par pile, la hantise de ceux qui les utilisent est d’arriver au bout de la charge de la pile avant d’avoir fini de se servir de l’appareil. Il existe cependant des alternatives rassurantes.

Un ordinateur portatif, un ordinateur de poche, un téléphone cellulaire, un GPS, un enregistreur numérique et bien d’autres appareils utilisés au quotidien ont un élément en commun : une pile qui les fait fonctionner. De là est né le syndrome de la pile déchargée qui a marqué pour la vie tous ceux qui ont déjà manqué de pile à un moment crucial. Rassurez-vous, cependant, nous avons pu essayer plusieurs options permettant de prévenir et guérir ce mal du 21e siècle.

Ayant déjà été plusieurs fois victime de piles qui ont failli à la tâche au moment le plus crucial dans un ordinateur portatif, un ordinateur de poche, un téléphone cellulaire et un GPS (10 km avant l’arrivée à destination dans une ville la nuit…), j’ai tout fait pour que cela ne m’arrive plus, en particulier en cherchant des systèmes d’alimentation de secours efficaces et les moins encombrants possible.

On peut avoir une alimentation électrique de secours polyvalente pour la plupart des appareils avec un investissement de moins de 80 $, beaucoup moins si on recherche un modèle destiné uniquement à de petits appareils. En plus, on peut trouver tout ce dont on a besoin dans un seul magasin où l’on ne penserait pas aller pour cela de prime abord.

Pour ordinateurs portatifs

Les ordinateurs portatifs sont habituellement alimentés par une pile de 10 à 15 volts, mais certains ordinateurs sont plus gourmands en électricité que d’autres. Ils ont donc besoin d’un système d’alimentation de secours de bonne capacité. À part s’il s’agit d’une autre pile, ce qui est plus coûteux, les différentes options nécessitent l’utilisation du transformateur d’origine qui permet de brancher l’ordinateur au secteur.

La première option, que nous recommandons, est un système qui renferme à la fois une pile rechargeable et un onduleur. Nous avions mentionné, il y a deux ans le Xpower Powerpack 100 de Xantrex, mais d’autres modèles sont sortis depuis, en particulier le Xpower Powerpack 80 du même fabricant qui ne coûte que 80 $ chez Canadian Tire. Il s’agit d’un bloc compact renfermant une pile rechargeable au plomb avec un onduleur 80 W, une prise 120 V c.a. pour ordinateur portatif et une prise USB de 5 V c.c. pour de petits appareils électroniques.

Le bloc se recharge sur le courant 120 volts ou 12 volts. Il est suffisant pour faire recharger la plupart des piles d’ordinateurs portatifs ou leur donner deux fois plus d’autonomie. Dernièrement, Xantrex a également mis sur le marché le XPower PowerSource Mobile 100 (130 $) avec un onduleur de 100 W, une pile rechargeable au lithium-ion 25 % plus puissante et deux prises USB 5 V au lieu d’une.

L’alternative est d’acheter un onduleur de 75 W (30 $ environ) et un bloc d’alimentation Motomaster de 300 A à 50 $. Bien entendu, plus la capacité du bloc d’alimentation est grande, plus il peut alimenter longtemps les appareils qui y sont branchés. Avec un bloc d’alimentation de 1200 A comportant une batterie de 60 Ah, nous avons pu faire fonctionner un ordinateur portatif pendant plus de deux jours, mais c’est un peu lourd à transporter avec soi même si c’est sur roulettes!

Pour petits appareils

Même si ces différents systèmes d’alimentation peuvent faire fonctionner de petits appareils, on peut leur trouver un système d’alimentation de secours beaucoup moins encombrant. Ce qui simplifie les choses, la plupart du temps, c’est que de plus en plus d’ordinateurs de poche, d’appareils photo numériques, de téléphones cellulaires, de lecteurs multimédias, de GPS ou d’autres appareils peuvent s’alimenter ou recharger leurs piles à partir du port USB d’un ordinateur.

On n’a cependant pas toujours avec soi un ordinateur pour profiter de sa prise USB. Les adaptateurs autonomes, qu’on peut avoir en poche ou dans un sac, sont cependant encore rares. Cet état de choses a poussé ces dernières années la firme Zap à produire un chargeur de poche pour les iPod puis pour d’autres appareils électroniques. À la suite d’une entente avec Zap, Canadian Tire peut vendre ces produits en exclusivité sous la marque Noma, du moins les modèles à 1200 mAh, 2000 mAh et 3200 mAh.

Le Chargeur Noma Pocket Power RX4 à 1200 mAh (25 $ ou moins) est alimenté par 4 piles rechargeables NiMH AA standard, ce qui en fait le plus pratique, d’autant plus qu’on peut changer ses piles par des piles NiMH avec davantage de milliampères heure, donc de plus longue durée, que l’on peut trouver facilement dans le commerce. On peut aussi emporter avec soi d’autres piles qui pourront remplacer celles qui sont dans le chargeur de poche une fois qu’elles seront déchargées. Les deux autres modèles, le PL12 à 35 $ et le R12 à 60 $, comportent une seule pile, plus forte et au lithium ion, donc avec une charge qui diminue beaucoup moins vite que pour les piles NiMH quand le chargeur n’est pas utilisé. Chacune a donc ses avantages et ses inconvénients. Dans tous les cas, on trouve sur le boîtier une prise USB permettant de brancher l’un des adaptateurs fournis pour les principaux appareils qu’on pourrait avoir à recharger. Les trois modèles sont accompagnés d’un raccord USB avec 8 adaptateurs ainsi qu’un sac de transport et un chargeur pour leurs propres piles. Nous avons testé le modèle de base à 4 piles. Il a permis d’alimenter des téléphones, un Palm et même un GPS, lui donnant 3 heures d’autonomie au lieu d’une. Cependant, l’appareil n’a fonctionné comme chargeur qu’avec un téléphone Motorola et un Palm Tungsten C, pas avec le GPS.

Avoir de tels accessoires avec soi, dans la voiture, la valise ou le sac à dos, a un petit quelque chose de rassurant. Même si on risque de ne pas s’en servir souvent, vaut mieux investir à ce niveau que d’ajouter ce stress de la pile déchargée aux autres stress de la vie quotidienne.

François Picard est rédacteur en chef et éditeur du magazine Atout Micro.


À lire aussi cette semaine: Les longs parcours de la convergence Collection diversifiée d’utilitaires pratiques Nouvelles menaces, nouvelles armes Nouveaux produits et nouveaux services




Tags: , , , , , , ,