Vidéotron lance un téléphone logiciel


Alain Beaulieu - 26/10/2007

Le fournisseur ajoute à son offre de téléphonie Internet destinée à sa clientèle résidentielle. Un service affaires est prévu pour 2008.

Deux ans après avoir introduit la téléphonie par câble, Vidéotron remet ça en proposant à sa clientèle un nouveau service de téléphonie ayant également recours à la technologie Internet, désigné Téléphone logiciel.

À l’instar de la téléphonie par câble, le nouveau service de Vidéotron utilise le réseau partiellement IP du fournisseur. Mais à la différence de son service de téléphonie par câble, l’utilisateur n’est pas confiné à son domicile et peut se prévaloir du service à partir de n’importe où, pourvu qu’il ait accès à une connexion Internet.

Et c’est là le principal avantage du service qui est offert pour le moment seulement à la clientèle résidentielle du fournisseur. Une version pour entreprise du service, offrant des fonctions répondant aux besoins particuliers des petites et moyennes entreprises (PME), devrait être dévoilée à la fin de janvier 2008, alors que la période de test devrait être complétée. D’ailleurs, le fournisseur recherche une cinquantaine de PME qui voudraient bien participer aux essais pilotes qui débuteront à la mi-novembre. Avis aux intéressés

Clientèle particulière

Mais d’ici là, le service pour la clientèle résidentielle vise un créneau d’utilisateurs bien particuliers, soit les gens qui sont fréquemment en déplacement et dont l’essentiel des contacts est situé à proximité de leur domicile ou sont déjà des abonnés du service téléphonique de Vidéotron.

Car la force du nouveau service de Vidéotron est qu’il permet d’éliminer les frais d’interurbain entre les utilisateurs satisfaisant ces critères, même s’ils sont temporairement situés aux antipodes de la planète. En effet, les indicatifs régionaux considérés aux fins de la tarification des appels sont ceux du domicile des interlocuteurs, d’une part, et il n’y a pas de frais d’interurbain entre abonnés de Vidéotron, d’autre part. Le service est néanmoins compatible avec le réseau des autres compagnies de téléphone.

« Contrairement à Skype, on peut appeler quelqu’un qui n’utilise pas le service, sans frais additionnels, s’il réside dans la même région, précise Manon Brouillette, vice-présidente principale Marketing, Contenus et développement des nouveaux produits de Vidéotron. Ce n’est pas valable seulement à l’intérieur de la communauté des utilisateurs du service. Nous avons signé des ententes avec d’autres fournisseurs, dont Rogers. »

Précisons, toutefois, que l’utilisation du service de Skype est gratuite à l’intérieur de la communauté des utilisateurs du service, mais que des frais mensuels d’environ 2,50 $ s’appliquent quand on appelle quelqu’un qui réside au Canada ou aux États-Unis et qui n’utilise pas Skype, avec le service SkypeOut. Vonage permet aussi à ses clients de s’appeler entre eux sans frais.

Ainsi, le service de Vidéotron n’est pas gratuit, même entre utilisateurs du même service résidant dans la même région. Le tarif mensuel débute à 19,95 $ pour les clients ayant choisi une offre de services groupés, soit légèrement plus que le service de téléphonie par câble, selon les mêmes conditions (offre groupée), soit le même tarif de base que Vonage. Plusieurs forfaits mensuels sont offerts, selon les fonctions choisies. Ces dernières comprennent notamment les renvois d’appels multiples, le filtrage des appels, la définition de périodes d’intimité (ne pas déranger) et l’appel vidéo. L’utilisation du nouveau service téléphonique de Vidéotron n’a pas d’impact sur la consommation Internet.

Le service comprend un logiciel, qui peut être téléchargé à partir du site de Vidéotron et qui fonctionne seulement sur PC, et un casque d’écoute sans fil, qu’on obtient dans les différents points de vente du fournisseur, incluant les boutiques SuperClub Vidéotron. Le service a recours à la solution VoIP de Nortel, Communication Server 2000, qui intègre la technologie SIP (Session Initiated Protocol). Lorsque l’ordinateur est éteint, l’appel entrant est soit dirigé vers la boîte vocale de l’abonné, soit vers un autre numéro de téléphone qu’il aura préalablement déterminé. Le service sera disponible à partir du 31 octobre prochain.

« On vise à faire converger toutes les technologies de communication sur une même plateforme; c’est notre stratégie à long terme, a déclaré Manon Brouillette. Quand nous avons lancé le service de téléphonie par câble, en 2005, nous avons dit que d’autres initiatives ayant recours à la technologie Internet allaient suivre. Le Téléphone logiciel est la plus récente initiative, mais ce n’est pas la dernière. »

Alain Beaulieu est adjoint au rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


À lire aussi cette semaine Un demi-million de dollars à la SAT Le virage du Curateur L’industrie des TI en bref L’économie des TI en bref Du sable dans l’engrenage du juste à temps




Tags: , ,