Vidéotron passe à la commutation logicielle


Alain Beaulieu - 29/09/2006

Les commutateurs de Nortel acquis par Vidéotron permettront à celui-ci d’accroître la capacité de son réseau et de faire évoluer son offre de services de téléphonie par câble.

Vidéotron a opté pour la technologie de communications intégrées et les services professionnels de Nortel pour mettre à niveau l’infrastructure qui supporte son service de téléphonie par câble.

Le fournisseur de services de communications et de câblodistribution, qui utilise déjà les systèmes de transport optique Optical Metro 5100 et Optical Metro 3500 de Nortel, a plus spécifiquement arrêté son choix sur le commutateur logiciel Communication Server 2000-Compact de Nortel, qui supporte les principaux protocoles de communication vocale sur IP, tel que H.248, H.323, MGCP, SIP et PacketCable NCS. Nortel fournira aussi à la filiale de Quebecor les passerelles média BTX 4000 de Nuera.

Les services qui seront fournis par la division de service de Nortel, appelée Nortel Global Services, incluent la gestion de projet, l’intégration et le test des produits multifournisseurs, l’évaluation de la sécurité et le déploiement de la solution.

Le contrat pluriannuel signé entre les deux parties, dont la valeur et la durée exacte n’ont pas été divulguées, fait de Nortel le principal fournisseur de solutions de communication vocale sur IP de Vidéotron dont le service de téléphonie par câble rejoint maintenant 283 000 de ses 1,5 million d’abonnés du Québec. Bien qu’il ne s’agisse pas du premier contrat de Nortel au pays pour ses produits de téléphonie IP, la liste de clients incluant Bell Canada, Rogers, SaskTel et Telus, le fabricant d’équipement de communication qualifie néanmoins ce contrat de « significatif ».

« La demande pour notre service de téléphonie par câble est forte », confirme Daniel Proulx, vice-président principal, Ingénierie, chez Vidéotron.

Introduit en janvier 2005, le service est maintenant offert sur 74 % du territoire de Vidéotron, la grande région du Saguenay-Lac St-Jean étant la dernière en date à avoir été reliée au réseau de Vidéotron. Les autres régions incluent la grande région de Montréal et de Québec, incluant la Rive-Nord et la Rive-Sud, ainsi que plusieurs municipalités de la Couronne Nord et Sud de Montréal, la région de Sherbrooke et celle de Gatineau. Un forfait conçu spécifiquement pour les PME est aussi offert depuis avril dernier.

Technologie hybride

Le service de Vidéotron est fondé sur une technologie hybride alliant le réseau de données privé de Vidéotron et une infrastructure de communication fondée sur le protocole IP, et c’est justement à cet effet que les commutateurs de nouvelle génération de Nortel seront déployés. Au nombre de trois, dans un premier temps, les nouveaux commutateurs seront installés à côté des commutateurs matériels conventionnels de Lucent Technologies, utilisés précédemment. Le service s’utilise, chez l’abonné, par l’entremise du même modem qui sert à accéder à Internet.

C’est pour permettre d’accroître la capacité de son réseau, et ainsi rejoindre un plus grand bassin d’abonnés, et permettre une évolution future des services de téléphonie par câble offerts que Vidéotron a décidé de migrer aux commutateurs de nouvelle génération de Nortel.

« Au départ, les commutateurs logiciels font les mêmes choses que des commutateurs conventionnels, mais comme c’est une architecture plus ouverte, ils vont nous permettre d’évoluer vers de nouveaux services multimédias, comme les téléphones logiciels et les vidéophones, explique Daniel Proulx. Les commutateurs de Lucent sont des produits rendus à maturité, ce qui fait que les compagnies continuent de les soutenir, mais ce n’est pas sur ce type de plates-formes que nous allons voir apparaître de nouvelles générations de services. Les systèmes de Lucent fonctionnent bien avec nos services actuels, mais ils ne permettent pas de planifier à long terme, sur plus de cinq ans, et d’offrir de nouveaux services au cours des prochaines années. »

« Nortel bénéficie d’une position privilégiée sur le marché de la téléphonie IP par câble, en permettant aux câblodistributeurs d’offrir rapidement et à moindres coûts de nouveaux services de voix, de vidéo et de données », ajoute Tom Buttermore, directeur général, Solutions globales par câble, chez Nortel.

La mise en place des nouveaux commutateurs permettra aussi à Vidéotron de consolider les ressources de commutation de son réseau et de migrer finalement vers une plate-forme 100 % IP. « Le réseau hybride va demeurer en place pour les clients desservis par les commutateurs actuels, mais ceux qui vont être desservis par les commutateurs logiciels, ça va davantage être une architecture IP pure, précise Daniel Proulx. Mais pour le client, ça va être complètement transparent. »